Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

La chaine France 24 au service d’Israël et du CRIF



Opinion

La chaine France 24
au service d’Israël et du CRIF

Amira Soltane

Lundi 28 juillet 2014

Au 5e jour de l’opération, la presse francophone semble avoir changé de ton quant au traitement de la guerre à Ghaza. Même si certaines chaînes ont choisi le camp d’Israël. Sévèrement critiquées par les médias arabes et européens pour leur complaisance envers Israël, les chaînes françaises commencent (pour certaines seulement) à dénoncer les bombardement aveugles et meurtriers de l’armée israélienne sur Ghaza. Au quatrième jour de l’opération «Bordure protectrice», les condamnations internationales pleuvent au rythme des raids aériens d’Israël sur Ghaza.

Même le président français François Hollande a changé de ton après avoir vivement «condamné les tirs de roquettes à l’encontre d’Israël», aux premières heures de l’opération militaire aérienne lancée par l’armée israélienne. Les journalistes français étayent leur thèse en imputant la responsabilité de cette situation à Ghaza pour les civils à l’organisation «islamiste» du Hamas. C’est le cas, notamment des chaînes françaises d’info, BFM, iTélé et France 24, qui toutes ont adopté les mêmes «analyses» et conclusions: «La guerre actuelle entre Israël et Ghaza est menée contre le Hamas». Il est clair, les médias français sont totalement orientés et la plus importante télévision lancée au service d’Israël, c’est France 24, dirigée par Mme Saragosse.

C’est notamment ce groupe français qui a enfanté I24, la chaîne d’info en français d’Israël. La chaîne France 24, a démontré aux yeux du monde sa partialité envers l’Etat hébreu en traitant d’une manière spéciale Leïla Shahid, l’ambassadrice palestinienne auprès de l’Union européenne. Sur le plateau de France 24, Leïla Shahid a fait les frais d’une journalisme irresponsable et ignorante, Vanessa Burggraf, la blonde Miss France 24, qui s’est acharné, à tenter de piéger la diplomate palestinienne en essayant de la pousser à dénoncer le Hamas. Alors que les bombardements meurtriers de l’armée israélienne continuent, la journaliste de France 24 a, durant tout l’entretien accusé le Hamas d’être le seul responsable de la situation en Palestine. L’ambassadrice palestinienne intraitable a très bien expliqué la politique extrémiste de Benjamin Netanyahu qui a trouvé comme prétexte le rapt de trois étudiants juifs pour bombarder lâchement la bande de Ghaza. Leïla Shahid qui a des positions très modérées et diplomatiques a tout de même reconnu appartenir au même peuple que le Hamas loin de la diabolisation occidentale contre ce mouvement de résistance. «Nous faisons parti d’un même peuple Madame! Un peuple qui résiste contre une occupation!» La journaliste de France 24 a de nouveau montré la puissance du lobbying israélien dans les médias français. Après la prestation héroïque de Leila Shahid, les sites sionistes se sont acharnés sur elle on la présentant désormais comme une ennemi d’Israël, en rappelant son débat contre Israël aux côtés d’Amira Hass, journaliste israélienne à Haaretz, très critique envers Israël et Simone Bitton, militante et réalisatrice engagée anti-israélienne, marocaine et franco-israélienne. Et comme cela ne suffit pas, pour noircir l’image de cette diplomate valeureuse, voilà que le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) qui fait la pluie et le beau temps en France, dénonce «la belle prestation» de Leila Shahid, lui reprochant d’être solidaire avec le mouvement de résistance Hamas. Oubliant au passage que les résistants de ce mouvement sont palestiniens. France 24 ne s’attendait pas à une telle riposte de la diplomate palestinienne et a décidé de ne pas mettre la vidéo de cette belle prestation sur son site.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,