Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Minorités en Irak : indignation à géométrie variable


Minorités en Irak : indignation à géométrie variable

Publié par Gilles Munier sur 1 Septembre 2014, 16:25pm

Minorités en Irak : indignation à géométrie variable

Par Gilles Munier (Afrique Asie – septembre 2014)*

Le sort des Yézidis – appelés improprement Adorateurs du Diable – fait la une des médias et c’est tant mieux, alors que personne ne se préoccupait de leur malheur depuis 2003, voire même ne savait pas qu’ils existaient. Le drame des Yézidis est de ne pas faire partie des « Gens du Livre » c’est-à-dire des communautés religieuses « protégées » par l’islam: chrétiens, juifs et éventuellement zoroastriens et mandéens, adeptes de Jean qui a baptisé Jésus et qui considèrent que ce dernier les a trahi. En Irak, il y a apparemment des minorités en danger – les Kurdes et les chrétiens – et d’autres qui le sont moins comme les Turkmènes et les Shabaks. Elles souffrent pourtant, tout autant, de l’avancée de Daash. Exemple: il a fallu plus de 70 jours pour que l’on parle enfin de la ville turkmène d’Amerli assiégée par les djihadistes. Le degré d’indignation des Occidentaux se mesure à l’aune de leurs intérêts.

Photo: Drapeau des Turkmènes irakiens

*Source : Afrique Asie (septembre 2014)

http://www.wobook.com/WBD84sk8ey7S-f

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,