Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Un peuple qui construit sa victoire


Solidarité Palestine
Editorial

Un peuple qui construit sa victoire

CPI

Mardi 2 septembre 2014

 

Contre vents et marées, Benyamin Netanyahu, le premier ministre israélien, voudrait vendre comme une victoire les résultats de sa guerre coloniale d’une cinquantaine de jours contre la bande de Gaza. L’enfant Netanyahu a fait une grande bêtise, avec des conséquences désastreuses, et il continue à mentir pour transformer sa bêtise en victoire. Et ce n’est pas la première fois qu’il ment, il en a l’habitude.

Pour longtemps, Netanyahu a essayé de convaincre le monde que le Hamas serait une organisation terroriste et qu’il ne parlerait jamais avec le terrorisme. Cependant, il a mené des négociations avec le Hamas et a été contraint de libérer plus de mille Palestiniens contre le soldat Shalit.

Et maintenant, il n’arrête pas de répéter qu’il a sauvé « Israël » par cette guerre absurde menée contre la bande de Gaza. Il continue ses mensonges, sans limite. « N’est-il pas une limite à l’effronterie, y compris celle des politiciens ? », l’interroge le journal hébreu Maariv, dans son numéro du jeudi 28 août 2014.

Pour longtemps, Netanyahu avait dit qu’il ferait tomber le Hamas, mais le Hamas est toujours-là et il a négocié avec lui. Il avait promis de vaincre le mouvement du Hamas et de totalement le rayer de la carte. « Au lieu de cela, nous avons vu le gouvernement (de Netanyahu) se précipiter vers la table des négociations à tout bout de champ », a dit le maire d’Asqalan.

Tout ça pour ça ! Une déception totale. Arrête de mentir, Monsieur Netanyahu, ce n’est pas bien pour ton avenir politique. « Nous n’avons pas perdu soixante-quatre combattants et cinq civil sdont un enfant de quatre ans pour un tel « résultat ». Nous ne nous sommes pas mis aux abris et dans des lieux sécurisés pour un tel « résultat » ; pour un tel « résultat », nous n’avons pas reçu un coup économique douloureux, avec un bon effondrement de nos affaires. Nous espérions beaucoup plus que ça », a conclu le maire parlant à la septième chaîne israélienne.

Puis en fin de compte, Netanyahu a conclu un accord de cessez-le-feu avec la résistance palestinienne. Il refuse de divulguer les détails de cet accord aux Israéliens. Des Israéliens sont allés jusqu’à le menacer d’une poursuite judiciaire auprès de la cour suprême. C’est un droit des plus stricts, disent-ils, du « peuple israélien » de prendre connaissance des détails de l’accord de cessez-le-feu, surtout après la perte de soixante-dix soldats de ses meilleurs combattants, après la perte considérable que l’économie et le tourisme subissent.

Netanyahu, tu sais que la résistance palestinienne a réalisé une grande victoire. Par cette victoire, « la résistance palestinienne a ébloui le monde. Le monde entier, les ennemis comme les amis, a reconnu sa capacité », comme l’a dit Ismaël Haniyeh, vice-président du bureau politique du mouvement de la résistance islamique Hamas, ce samedi 30 août 2014.

La résistance palestinienne est sortie victorieuse sur plusieurs niveaux.

Tout d’abord, elle a tenu tête à une machine de guerre des plus puissantes au monde.

Puis, il y a la victoire politique : la résistance palestinienne a pu imposer ses conditions dans les négociations des trêves provisoires, puis surtout de la trêve permanente.

En outre, il y a la victoire médiatique. Tous les médias palestiniens ont soutenu sa résistance et ont donné la version de la guerre la plus forte, la plus véridique et la mieux rédigée.

« Les hommes des médias palestiniens ont constitué la rivière de laquelle ont bu tous les médias mondiaux, quant aux évènements de Gaza. Cette rivière est devenue la source même des médias sionistes après avoir perdu toute confiance dans leurs leaders », a souligné Haniyeh.

Finalement, la victoire appartient globalement au peuple palestinien, car en dépit de tous les martyres, de toutes les blessures et de toute la dévastation, les habitants palestiniens de la bande de Gaza, épaulés par le peuple palestinien tout entier, ont soutenu la résistance, n’ont pas baissé les bras et ont gardé la tête haute. C’est un peuple qui construit sa victoire.

  Département français du Centre Palestinien d’Information (CPI)
1er septembre 2014

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,