Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Libye: 11 avions disparus inquiètent les autorités


Libye: 11 avions disparus inquiètent les autorités

Les avions capturés pourraient être utilisé dans une attaque terroriste durant le mois de septembre

Les services de renseignement occidentaux ont émis un état d’alerte après qu’une douzaine d’avions de ligne ont été capturés récemment par les milices libyennes et pourraient être utilisés dans des attaques terroristes à travers l’Afrique du Nord, selon le site d’information Washington Free Beacon.

Selon les rapports des renseignements, un ou plusieurs des avions capturés pourraient être utilisé dans une attaque durant le mois de septembre, en rappel au 13e anniversaire des attaques terroristes du 11 septembre 2001 à New-York et à Washington.

De hauts fonctionnaires ont affirmé au journal américain que les agences de renseignements tentent de localiser tous les aéronefs appartenant aux deux compagnies aériennes publiques libyennes, tant la sécurité dans le pays a continué de se détériorer par des combats entre les islamistes et les milices anti-islamistes.

L’aéroport de Tripoli, ainsi qu’au moins sept avions auraient subi des dégâts lors de combats qui ont débuté en Juillet.

La flotte de Libyan Airlines appartenant à l’Etat détenait jusqu’à cet été 14 avions de transport civil de passagers et de marchandises, dont 7 Airbus A320, 1 Airbus 330, 2 avions à turbopropulseurs français de type ATR-42, et 4 bombardiers de type CJR-900.

La deuxième compagnie nationale libyenne Afriqiyah Airways disposait quant à elle de 13 avions, dont 3 Airbus 319, 7 airbus A320, 2 Airbus 330 et un Airbus 340.

La chaîne de télévision Al Jazeera a rapporté fin août que des rapports des renseignements occidentaux ont mis en garde contre les menaces terroristes dans la région en conséquence des 11 avions de transport civil volés.

En réponse, la Tunisie a cessé ses vols depuis les aéroports libyens de Tripoli, Syrte et Misrata afin d’éviter que ses vols ne soient utilisés pour des attentats suicides.

Les forces militaires en Afrique du Nord, y compris ceux du Maroc, d’Algérie, de la Tunisie et de l’Egypte ont été placées en état d’alerte depuis que l’avion a été volé, rapporte The Beacon.

Les avions sont détenus par le groupe libyen Brigade des Hommes Masqués, qui a été désigné comme une organisation terroriste étrangère par le Département d’Etat en Décembre. Cette organisation est liée à Al-Qaïda et à Ansar al-Charia qui est responsable des attaques terroristes de Benghazi le 11 septembre 2012.

Par ailleurs, des témoins ont enregistré une séquence vidéo du crash de l’avion de chasse de type MIG-21 mardi, qui s’est écrasé sur un immeuble résidentiel dans la ville libyenne de Tobrouk.

Selon l’AFP, l’avion appartenait aux forces du renégat Khalifa Haftar.

Un haut fonctionnaire a notamment déclaré à l’AFP que le co-pilote aurait survécu, mais qu’un enfant présent sur les lieux était mort, et que plusieurs personnes ont été blessées.

Les représentants sécuritaires ont accusé une défaillance du système hydraulique, ce qui a causé l’accident, selon l’AFP.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,