Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Un fanatique chaque semaine


 

  • PaixDuMonde

    sept 5, 2014 @ 21:05

     

    Le Qatar une « Démocratie » très avancée ???

    Un fanatique chaque semaine

    Al-Jazeera a été créée en 1996 par l’émir du Qatar. Il fallait déjà être assez naïf pour croire à la possibilité d’indépendance d’une telle chaîne. Pourtant, les croyants, occidentaux en particulier, ont été légions. Ils ont voulu se convaincre et nous convaincre que la chaîne télévisée arabophone serait une CNN … peut-être même en mieux…
    Le masque est tombé. Le Qatar, qui finance de nombreux groupes islamistes et fait régulièrement son marché sur les économies occidentales, a utilisé sa chaîne comme tribune. Très vite, chaque semaine, l’éminence grise des Frères musulmans, le très fanatique Al Qarawi, savonnait les cerveaux des téléspectateurs. Sur la place Tahrir, il a conseillé à ses Frères de ne pas introduire la mutilation des voleurs avant 4 ou 5 ans. A propos de la Syrie, il a appelé au meurtre des Alaouites.
    Le rôle d’Al-Jazeera a été loué pour ses reportages dans les pays arabes avant la chute des dictateurs. Le problème, c’est qu’après la chute des dictateurs, elle a soutenu avec constance les Frères musulmans… qui eux aussi avaient œuvré à la chute des dictateurs. Cette information pour le moins tendancieuse est apparue en plein jour en Egypte et en Syrie où le Qatar finançait des groupes djihadistes opposés à Assad.
    Guy Mettan ne voit vraiment pas pourquoi il aurait dû s’abstenir de cette collaboration: «C’est unemettan,al-jazeera,club de la presse chaîne d’information. Elle a soutenu les Frères musulmans durant les Printemps arabes, mais ils étaient soutenus aussi par le peuple.»
    Le directeur du Club de la presse souligne qu’il n’est surtout pas fan des théocraties, mais s’étonne: «Tout le monde est partisan de la liberté d’expression, mais dès qu’on s’avise de sortir de la norme, on se fait critiquer.»
    Sauf qu’il ne s’agit nullement de liberté d’expression. Al-Jazeera ne rencontre aucun obstacle à travailler ou à débattre dans nos pays.
    Le problème, c’est d’associer à une manifestation officielle qui célèbre la communication et l’information libres un organisme d’information totalement dépendant d’un État totalitaire, et qui s’est compromis dans la promotion de l’extrémisme.

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,