Aller à…
RSS Feed

2 décembre 2020

La 3ème Guerre mondiale ?


La 3ème Guerre mondiale ?

12/09/2014

Bruno Drweski

 

 

Le blocus puis le récent pilonnement de Gaza ont provoqué une nouvelle vague de drames humains dans cette étoite bande de terre surpeuplée. Accompagnés d’une nouvelle vague d’arrestations massives en Cisjordanie. L’armée israélienne s’est heurtée à une résistance inattendue de la part de toutes les factions palestiniennes qui ont fait montre de préparation et d’unité, ce qui aura permis de mobiliser les opinions publiques sur la question des droits du peuple palestinien bafoués depuis 1948 et de redécouvrir que cette question constitue toujours le noeud de tous les problèmes dans le monde arabe alors que ledit « printemps arabe » tendait à faire croire le contraire. L’attaque contre Gaza aura aussi permis de constater que les pays et mouvements de « l’Axe de la résistance », malgré les divergences apparues depuis le « printemps arabe », restent en fait les seuls à apporter une aide concrète à la résistance palestinienne tandis que les régimes les plus inféodés au camp de l’OTAN ont soit quasi ouvertement soutenu l’opération de Tel Aviv, soit n’ont émis que des condamnations purement verbales.

C’est dans ce contexte qu’il faut constater que les drames qui se sont succédés depuis 2001 en Afghanistan, en Irak, au Soudan, en Libye, en Syrie puis de nouveau en Irak tout en essaimant en Cote d’Ivoire, au Mali, en Centrafrique, au Nigéria et même au Congo où vient d’apparaître même là un groupe …« islamiste » ont démontré que la source de ces brutalités réside avant tout dans l’ingérence de grandes puissances dans les affaires intérieures d’Etats constitués et que les groupes armés les plus sectaires aux origines troubles ont tous bénéficié de l’appui d’Etats et de puissants cercles financiers qui semblent souhaiter que le désordre s’installe pour mieux piller les populations, empêcher le renforcement de la souveraineté des peuples, contrer le développement de relations plus équitables avec les nouvelles puissances émergentes et canaliser la haine de jeunes desperados sans perspectives hantant les banlieues et périphéries du monde en crise économique profonde. Tout en les tenant éloignés de la Palestine.

L’opération menée contre l’Etat syrien par plusieurs grandes puissances de l’OTAN ayant échoué face à la résistance de son peuple et à la fermeté de ses alliés, on peut penser que l’ingérence extérieure qui a permis de renverser le gouvernement légal de l’Ukraine constituait une nouvelle tentative de heurter la Russie et, à travers elle, l’ensemble des Etats favorables à la transformation du désordre unipolaire actuel en ordre multipolaire plus équilibré.

Nous nous trouvons donc devant un système à bout de souffle qui semble tenté par la fuite en avant vers des guerres sans fin jusqu’à la guerre mondiale. Dans ce contexte, la défense de la souveraineté des Etats et l’appui aux pays ayant su construire des économies offrant des perspectives de développement constitue une mesure de sécurité indispensable pour préserver la paix. Plus que jamais depuis 1945, le mot d’ordre doit être : Paix ! Désarmement ! Sécurité collective et Respect de la souveraineté de tous les Etats !

 

 

Association pour la Souveraineté des Peuples et des États

(ASPE)

 

 

Président : Yves Vargas ; Vice-Président : Bruno Drweski ;

Trésorier : René Lacroix

 

 

Courriel : [email protected]

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,