Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

EI – 911 – Le pouvoir veut profiter du terrorisme qu’il a lui-même commandité, pour censurer internet !


Le pouvoir veut profiter du terrorisme qu’il a lui-même commandité, pour censurer internet !

Domai68

15/09/201

EI – 911 – Le pouvoir veut profiter du terrorisme
qu’il a lui-même commandité, pour censurer internet !
L’image en fichier joint montre
le célèbre sénateur américain McCain décorant un djihadiste
    Bonjour à toutes et à tous,
L’EI, État Islamique, a été financé, soutenu, armé et entraîné par les services secrets occidentaux en général, et français en particulier. Le pouvoir a donc fabriqué de toutes pièces cette armée de mercenaires terroristes et « islamistes ». Preuves et arguments :
Dans un premier temps, il s’agissait d’essayer de détruire la Syrie antisioniste de Bachar el-Assad. Mais, avec l’aide de l’ensemble de la population syrienne, et avec l’aide de l’Irak de Maliki, qui contrôlait la frontière syro-irakienne afin que les terroristes islamistes ne puissent se servir facilement de l’Irak comme d’une base arrière, l’EI a été quasiment vaincue en Syrie ; d’ailleurs, son chef dans ce pays a été tué il y a quelques semaines :
L’impérialisme américano-franco-sioniste s’est donc rendu compte qu’il faudrait d’abord forcer l’Irak à cesser d’aider la Syrie antisioniste de Bachar el-Assad s’il voulait avoir une chance de la vaincre, et qu’il fallait pour cela reprendre le pouvoir en Irak en fomantant un coup d’État contre Maliki.
C’est pourquoi l’Amérique a envoyé l’EI en Irak afin de s’en servir comme d’une bonne excuse pour virer Maliki ; en osant prétendre que c’était à cause de son incompétence, et de son soit-disant sectarisme religieux, que l’EI s’était à ce point développé en Irak. Les Amerloques ont ainsi pu remplacer Maliki par un gauleiter aux ordres. Voici la technique américaine du coup d’État en Irak :
Maintenant, ils veulent se servir de l’excuse EI pour bombarder la Syrie, alors que l’EI a quasiment disparu de Syrie suite à ses cuisantes défaites. Ce qui montre bien que la vraie raison pour laquelle ils veulent bombarder la Syrie, ce n’est pas la présence de l’EI dans ce pays, mais au contraire le fait que l’EI, qui n’est qu’un ramassis de mercenaires islamistes au service de l’impérialisme occidental, n’a pas réussi à virer l’antisioniste Bachar el-Assad.
Et bien entendu, comme ils l’avaient fait à l’époque du 11 septembre 2001, ils veulent se servir du terrorisme de l’EI, qu’ils ont eux-mêmes commandité, comme d’une excuse pour réduire les libertés publiques en Occident en général, et en France en particulier, sous prétexte de lutter contre le terrorisme ! Ils veulent notamment en profiter pour justifier la censure sur internet. Leur échec dans ce projet répressif dépendra de l’ampleur de la dénonciation qui, je l’espère, va s’amplifier, et du nombre de personnes qui refuseront de se laisser berner par leurs mensonges et magouilles.
Comme je l’ai dit précédemment, l’EI est vraiment, à tout point de vue, le nouveau 11 septembre :
D’ailleurs, l’EI descend en ligne directe d’al-Qaïda, dont on sait bien qu’elle a été fabriquée par la CIA, à l’origine pour combattre les Soviétiques en Afghanistan ; le mot « al qaïda » désignant tout simplement la base de donnée contenant les noms et coordonnées des divers mercenaires islamistes que l’impérialisme américain pouvait recruter. Al-Qaïda est une branche secrète de la CIA :
Preuve que peu avant le 11 septembre 2001, Ben Laden, le fameux chef d’al-Qaïda, avait rencontré la CIA :
    Bien à vous,
do
http://mai68.org/spip
La manipulation du terrorisme par l’État
Pour bien comprendre la manipulation du terrorisme par l’État, son mobile et sa technique, voici un recueil de références indispensables présentées sous le titre « Terrorisme d’État sous faux drapeau, esquisse d’une bibliographie » :

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,