Aller à…
RSS Feed

2 décembre 2020

« 70 ans du C.R.I.F : organisation communautaire ou officine de l’ambassade d’Israël ? »


Solidarité Palestine

Communiqué

« 70 ans du C.R.I.F : organisation communautaire ou officine de l’ambassade d’Israël ? »

Collectif 69


Jeudi 18 septembre 2014

Ainsi le Conseil Représentatif des Institutions juives de France Rhône Alpes, fête ses 70 ans à l’Hôtel de la Région. Nous aurions aimé lui souhaiter un bon anniversaire.

Tout un pan de l’activité du CRIF est, bien entendu, utile et bienvenu : « la lutte contre toutes les formes d’antisémitisme, de racisme, d’intolérance et d’exclusion, la défense des droits de l’Homme ou la préservation de la mémoire de la Shoah et la lutte contre son instrumentalisation. » Nous pouvons faire nôtre ces objectifs.

Mais le CRIF c’est aussi, trop fréquemment, la défense de la politique israélienne et de ses crimes. Le CRIF s’égare trop souvent dans une défense sans nuance de l’Etat d’Israël, important le « conflit israélo palestinien en France ».

Les propos tenus par la présidente du CRIF Rhône-Alpes, Nicole Bornstein, cet été, sont particulièrement inquiétants « Nous sommes dans une guerre de religion. Pas seulement vis-à-vis des juifs mais aussi des chrétiens, en Irak par exemple. C’est une guerre contre l’occident, contre la démocratie. » Des paroles qui visent à faire du « conflit israélo-palestinien » un affrontement entre deux religions et le énième avatar du choc des civilisations.

Mieux, si l’on peut dire, cet appel à un rassemblement de soutien à Israël le 31 juillet dernier, à la Grande Synagogue de Lyon. Que n’aurait-on pas dit si la grande Mosquée de Lyon avait organisé un rassemblement pour la Palestine dans ses locaux ? Il nous apparait dangereux de semer autant de confusion et ne pas faire une stricte distinction entre le religieux et le politique.

A l’occasion de son anniversaire, nous appelons le CRIF à tourner le dos à une politique israélienne insoutenable. Nous appelons les responsables communautaires à ne pas instrumentaliser les peurs, mais à combattre l’antisémitisme. Combattre le racisme, ce n’est pas, à cet égard, amalgamer toute critique de l’Etat d’Israël à de l’antisémitisme. Nous appelons enfin le CRIF à ne pas tenter d’aligner tout juif de France sur la politique israélienne.

Nous appelons également des responsables politiques, monsieur Queyranne en tête, à être moins sous influence et plus regardant dans ses soutiens, à peine déguisés, aux organisations pro israéliennes, sous prétexte de neutralité dans ce conflit. Car comme le dit Desmond Tutu « si vous êtes neutre dans des situations d’injustice, vous avez choisi le camp de l’oppresseur ».

Collectif 69 de soutien au Peuple Palestinien

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,