Aller à…
RSS Feed

31 mai 2020

Le Rassemblement devant la prison de Fleury Merogis pour soutenir Kemi Seba a été interdit par la Préfecture


Le Rassemblement devant la prison de Fleury Merogis  pour soutenir Kemi Seba a été interdit par la Préfecture

19/09/2014


Le Rassemblement du 20/09/2014 à 16 heures, devant la prison de Fleury Merogis  pour soutenir Kemi Seba a été interdit par la Préfecture sans explication.

Nous n’avons plus le droit de défendre la Liberté d’expression. Que le gouvernement, le ministre de l’ intérieur soit de droit eou cette fausse gauche, c’est l’expression qui a été sanctionnée.  Nous voulions juste amener notre solidarité à  notre ami Kemi. C’est un Rassemblement pacifique et non violent qui a été interdit
 
 Ginette

 
————
Comme vous le savez déjà KEMI SEBA est incarcéré depuis depuis 6 jours à la prison de Fleury Mérogis, après avoir été arreté et emmené à la Préfécture de Police de Paris le samedi 13 septembre 2014, puis présenté à un juge le dimanche 14 septembre 2014 pour violation d’un contrôle judiciaire datant de 2009. Nous ne savons toujours pas s’il a été jugé et ce qu’on lui reproche.

Kemi avait été condamné le 29 octobre 2009 à deux mois de prison avec sursis et dix-huit mois de mise à l’épreuve pour prétendues « violences en réunion », vraisemblablement un coup monté pour rabaisser le combat de KEMI SEBA à de vaines bagarres de rues.

Ce sursis a été révoqué le 10 octobre 2011 car Kemi décidant de passer outre cette décision a quitté la France avant la fin de ses dix-huit mois de mise à l’épreuve pour rentrer et oeuvrer au Sénégal où il est maintenant chroniqueur de l’émission politique la plus regardée d’Afrique de l’Ouest  » LE GRAND RENDEZ-VOUS ».

Cependant les raisons valables et véritables de son arrestation restent pour nous très floues et purement arbitraires car depuis 2009 KEMI SEBA est allé et venu en France sans jamais être inquiété (notamment pour la TOURNEE SUPRA-NEGRITUDE de 2013).

C’est en 2014 que les « autorités françaises », sentant la montée fulgurante du combat et de la pensée de Kemi ( au sein de la communauté noire mais aussi de tous les peuples opprimés par cette olligarchie mondialiste), lui ressortent subitement cette vieille condamnation pour violence.
ENCORE UNE TENTATIVE PITOYABLE, REGRETTABLE ET TOTALEMENT VAINE POUR SALIR ET RABAISSER SON COMBAT.
Pour soutenir son combat, achetez ses livres.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,