Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

Les femmes, grandes perdantes du printemps arabe


Les femmes, grandes perdantes du printemps arabe

Les éphémères promesses de changement et de démocratisation dans le monde arabe laissent un goût amer. Zineb Ali-Benali, professeur de « littérature francophone et d’études de genre » à l’université Paris VIII, revient pour « Mondafrique » sur le rôle particulier des femmes dans le printemps arabe. Ce fut trop souvent, un rendez-vous manqué pour les militantes laïques comme la blogueuse tunisienne Amina Sboui qui durent affronter un formidable retour du religieux qui marqua, de façon totalement inattendue, les journées révolutionnaires en Tunisie, en Libye, en Syrie, en Egypte.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,