Aller à…
RSS Feed

26 novembre 2020

Irak : Les Turkmènes appellent au secours


Irak : Les Turkmènes appellent au secours

Publié par Gilles Munier sur 26 Septembre 2014,

Catégories : #Irak

Irak : Les Turkmènes appellent au secours

Intervention d’Arshad al-Salihi à Ankara (Revue de presse: Worldbulletin.net – 25/9/14)*

Arshad al-Salihi, président du Front Turkmène Irakien a demandé aux puissances occidentales de lui fournir des armes.

Au cours d’une réunion, à Ankara, de la Fondation Turque pour la Recherche en Politique Economique, dédiée aux derniers développements en Irak et ceux auxquels sont confrontés les Turkmènes, il s’est adressé aux puissances occidentales pour demander « l’Occident doit soutenir les Turkmènes en fournissant les armes dont ils ont besoin ». « La vie et le territoire des Turkmènes », a-t-il ajouté, « sont en danger et une « zone de sécurité » doit être mise sur pied pour protéger la minorité menacée ». « Tous les Turkmènes, chiites ou sunnites, ont été exposés à l’Etat islamique d’Irak et aux attaques de ses militants du Levant » précisant que les Turkmènes ont été les principales cibles des militants dans la province du nord de l’Irak, la province de Mossoul.

« Trois de nos députés sont encore entre les mains du Daash et vont être, selon nos informations, décapités ». « Les Turkmènes sont les cibles principales et on nous ignore».

Parlant des attaques, depuis Juin, sur Tel Afar, il a chiffré à 300 000 les Turkmènes qui ont dû fuir de chez eux pour aller s’installer dans le sud de l’Irak d’où ils ne reviendront certainement pas. Les Turkmènes n’ont reçu aucune aide humanitaire contrairement aux autres minorités, tels que les Chrétiens, Kurdes et Yézidis. « La seule aide qui nous parvienne vient de la Turquie ». « Nous avons distribué à tous, Chiites, Kurdes ou Yézidis l’aide que nous avons reçue mais aujourd’hui, nous avons besoins d’une aide similaire de l’Occident ».

Selon Arshad al-Salihi, le nouveau gouvernement n’a rien fait pour les Turkmènes irakiens. Un député turkmène au Parlement irakien, Nahla Sallamah, estime à 350 000 les réfugiés menacés par la famine parce que le gouvernement ne les a pas aidés financièrement.

Le chaos créé par les militants du Daash a déplacé plus d’un million d’Irakiens. Ils ont principalement pris pour cible les Chiites, les Yézidis et les Turkmèmes. L’armée irakienne a échoué à stopper l’offensive du Daash en juin dernier ce qui a permis au groupe de mettre la main de larges portions du territoire dont la province de Mossoul.

Photo : Arshad al-Salihi, président du Front Turkmène Irakien

Traduction et synthèse : Xavière Jardez

*Source:

Iraqi turkmen leader calls for support, et European-Turkmen Friendships

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,