Aller à…
RSS Feed

19 septembre 2019

Dominique de Villepin: « Nous ne pouvons pas gagner la guerre contre le terrorisme ».


Dominique de Villepin: « Nous ne pouvons pas gagner la guerre contre le terrorisme ».

Posted on sept 28, 2014 @ 12:01

Allain Jules

 

Photo: Sébastien Soriano/Le Figaro

Dans l’océan des inconsistants qui nous dirigent, comme par enchantement, une lumière. Dans le mensonge qui devient la règle et la vérité illégale, Dominique de Villepin déboule. Il déclare: « Nous ne pouvons pas gagner la guerre contre le terrorisme ». Il ne pouvait le dire que dans la seule émission, « Ce soir (ou jamais) », qui donne encore la parole à tous, même aux spécialistes fumeux du Proche-Orient et défenseurs zélés de certains crimes. Suivez mon regard !

 

Dominique de Villepin craint, en revanche, de dire qu’il faut s’associer avec le Gouvernement syrien comme avec celui de l’Irak pour venir à bout de l’Etat islamique (EI). On peut le comprendre avec le mensonge ambiant qui s’exprime avec zèle et folie. La guerre contre l’EI ne peut passer que par le soutien indéfectible aux pouvoirs laïcs. Or, le dernier Gouvernement véritablement laïc dans le monde arabe est le syrien.

Ce constat fait, on est en droit de s’interroger sur l’opportunité de faire tomber le pouvoir syrien. Finalement, Dominique de Villepin dit une vérité implacable: la coalition autour des Etats-Unis n’est que le fait de la désobéissance de l’EI qui a décapité des ressortissants américains. En effet, depuis 3 ans, ces gens-là tuent, humilient, décapitent et violent les Syriens en toute impunité. Pendant ce temps-là, personne, aucun média ou homme politique qui se respecte n’est monté au créneau pour dire la vérité.

Oui, c’est de la dispute que jaillit la lumière. Dominique de Villepin a osé dire ce que tout le monde pense tout bas et que nous disons ici depuis des années: ce sont les Occidentaux qui ont créé l’EI, et non Bachar al-Assad. Et dire que certains esprits chagrins osent encore dire qu’il fallait bombarder la Syrie pour empêcher la montée de l’EI. Quelle foutaise !

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,