Aller à…
RSS Feed

28 février 2021

GUERRE AU DONBASS. Donetsk: la puissance de feu des pro-russes pousse à la négociation


GUERRE AU DONBASS. Donetsk: la puissance de feu des pro-russes pousse à la négociation

Posted on fév 1, 2015 @ 0:21

Allain Jules

 

Vladimir Poutine en biker

Le poker menteur occidental est sur le point de trouver son épilogue en Ukraine, plus exactement dans le Donbass. Vladimir Poutine, en fin stratège et redoutable joueur d’échecs, a laissé pourrir la situation, sachant qu’au fond, les nazis de Kiev allaient se saborder. De nombreux observateurs pensaient que l’homme fort du Kremlin avait peur pour son pouvoir, or, il savait ce qu’il faisait. Du moins, vu la tournure des événements, les choses semblent tourner en défaveur de Kiev, Washington, et ses valets. 

Le grain de sable qui enraille définitivement sans doute la machine, s’est joué sur deux tableaux: la victoire de la gauche, la vraie gauche, Siriza, qu’ils aiment peindre en extrême gauche, en Grèce, et l’offensive des rebelles pro-russes dans le Donbass. Deux facteurs qui, finalement, viennent prouver que c’est la finance qui gouverne le monde mais aussi, que les peuples en ont marre. La nouvelle Grèce est pro-Russie. Du coup, dans le camp occidental, la panique est en train de gagner…Attendons de voir…

Faut-il faire un retour sur la fausse révolution du Maïdan ? De quoi s’agissait-il au juste ? D’une coup d’état sous fausse bannière. Aujourd’hui, malgré l’aide occidentale, Kiev n’arrive plus à gagner du terrain et reste droit dans ses bottes avec la dénomination excessive de « guerre contre le terrorisme » pour tenter de discréditer la rébellion du Donbass.

Croire que les sanctions peuvent faire tomber Poutine, car c’est le but, c’est mésestimer l’attachement du peuple russe au Donbass. Le rouble a beau dégringoler, l’économie aux abois, chacun sait que le contre coup de ces sanctions retomberont un jour sur l’Occident. Poutine a bien précisé: « la crise sera résorbée dans deux ans ». Ce ne sont pas des paroles en l’air. Du coup, alors que Poutine avait tendu la main aux Occidentaux en leur indiquant que son but n’était absolument pas d’annexer le Donbass, terme improprement utilisé pour parler de l’adhésion de la Crimée à la Russie, les clowns s’entêtent…

Ils vont négocier….

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,