Aller à…
RSS Feed

1 mars 2021

La frappe du Hezbollah apporte de l’eau au moulin de la résistance contre l’occupation


SOLIDARITÉ PALESTINE

Rapport

La frappe du Hezbollah apporte de l’eau
au moulin de la résistance contre l’occupation

CPI

 
Photo: CPI

Dimanche 8 février 2015

Beyrouth – CPI

L’opération de la résistance menée par le parti libanais Hezbollah, mercredi dernier, le 28 janvier 2014, contre des objectifs sionistes, représente une nouvelle étape dans l’équilibre des forces entre la résistance, aussi bien libanaise que palestinienne, et l’occupation sioniste. Cette frappe participe à consolider la « force de dissuasion » de la résistance, face à toute nouvelle agression, en plus du renforcement de l’axe de la résistance en général, disent des observateurs.

Ce mercredi, les combattants du Hezbollah ont pu viser des patrouilles sionistes, dans la zone occupée des fermes de Chabaa, dans le Sud libanais. Neuf soldats sionistes y ont laissé la vie. Et probablement, un soldat est tombé dans la captivité.

Renforcement de la résistance

L’homme politique et ancien député du parlement jordanien Layth Chbélat a salué cette opération. « C’est une opération de qualité », dit-il.

« Elle pourra rapprocher les constituants de l’axe de la résistance », croit-il.

Dans des déclarations faites à l’agence Quds Press, il insiste à dire que tout acte de résistance est bien venu. Et ce qui s’est passé représente une charnière ; les occupants sionistes ne resteront pas les bras croisés et les résistants ne resteront pas bouche bée.

Il difficile de lire l’avenir, surtout avec une situation dans la région très complexe, ajoute Layth Chbélat. Cependant, cette opération est un pas sur le bon chemin. Elle renforcera l’unité des forces de résistance, « le Hezbollah, le Hamas et l’Iran », bien que cette unité ait même commencé avant l’opération, pense-t-il.

Layth Chbélat a saisi l’occasion pour appeler à laisser de côté les conflits internes et secondaires, afin d’être unis face au défi principal : l’occupation sioniste.

La force de l’occupation en berne

Monir Al-Maqdah, responsable du bras armé du mouvement du Fatah au Liban, pense de son côté qu’on attendait l’opération du Hezbollah, en réplique à l’attaque menée par les forces sionistes d’occupation contre un certain nombre de chefs du Hezbollah, dans la région syrienne d’Al-Qonaytira, quelques jours auparavant.

Et comme réponse à l’opération du Hezbollah, « Israël » frappera plutôt au mont syrien du Golan, souligne-t-il.

Pour lui, « Israël » applique un plan consistant à garder le Golan comme une zone tampon. « Israël » voudrait élargir cette zone, afin qu’elle atteigne Daraa. « Israël » ne travaille pas selon une stratégie action-réaction, mais selon un plan bien programmé. « Israël » mène tous les dix ans une opération militaire de grande envergure pour assurer son existence.

L’Etat d’occupation frappera certainement fort, essentiellement en Syrie, dans le but d’élargir la zone tampon. En fin de compte, ajoute-t-il, « le but d’ »Israël » et des Etats-Unis dans cette guerre menée contre le terrorisme est de redessiner la carte du Moyen-Orient ».

Mais finalement, « Israël » n’est plus ce qu’il était. La situation sioniste est déplorable. La nouvelle génération ne voudrait pas mourir. On a remarqué comment beaucoup de sionistes avaient laissé tomber la nationalité israélienne, après la dernière guerre contre la bande de Gaza, en été 2014, et étaient retournés dans leurs pays d’origine. Les occupants sionistes n’ont pas réussi dans leur guerre contre Gaza ; et en Syrie et au Liban, ils marchent sur un champ de mines. Beaucoup de surprises les attendent, résume Monir Al-Maqdah.

 

Les rapports du CPI
Le sommaire des massacres à Gaza 2014
Les opinions du CPI
Les dernières mises à jour


Source : CPI
http://www.palestine-info.cc/…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,