Aller à…
RSS Feed

28 février 2021

L’armée libyenne reprend la plus grande base militaire de Benghazi


L’armée libyenne reprend la plus grande base militaire de Benghazi

Publié dans Maghreb Emergent le 11 – 02 – 2015

Alors que les différentes parties libyennes se préparent à poursuivre la dialogue, la situation sur la terrain reste précaire avec la poursuite des violences en dépit des appels de la communauté internationale à la cessation des hostilités.
La veille, l’armée libyenne a repris la plus grande base militaire de Benghazi, deuxième ville du pays, aux milices islamistes qui tiennent la ville depuis l’été, selon Wanis Boukhamada, commandant des forces spéciales.
Outre cette base, qui se trouve sur une route menant à l’aéroport, les soldats libyens se seraient emparés de bâtiments voisins, appartenant à l’opérateur de téléphonie Al Madar.
Soutenues par les hommes du général Khalifa Haftar, qui a déclaré la guerre aux combattants islamistes, les forces spéciales tentent depuis la mi-octobre de reprendre Benghazi. Elles s’étaient déjà emparées du centre, de l’aéroport et de plusieurs bases militaires.
D’intenses combats se poursuivent autour du port, par où transitaient la majorité des importations alimentaires à destination de l’est de la Libye jusqu’à sa fermeture.
Des résidants des secteurs touchés ont indiqué que l’armée avait pris le contrôle de plusieurs parties du district d’al-Leiti, considéré comme un château-fort des hommes armés. Ils ont ajouté que les troupes du gouvernement étaient visibles dans les rues du centre-ville.
Les affrontements à Benghazi ont entraîné la mort de sept soldats ces derniers jours. Au total, près de 700 militaires ont été tués au cours des combats qui durent depuis quatre mois dans cette ville, selon des sources médicales.
L’EU met en garde contre le risque « d’explosion » du pays
Face à la poursuite des violences, la représentante de la diplomatie de l’Union européenne (UE), Federica Mogherini, a mis en garde dimanche contre le risque « d’explosion » de la Libye, estimant que ce serait « extrêmement dangereux » pour l’Europe.
« C’est le mix parfait prêt à exploser et s’il explose, il explosera juste aux portes de l’Europe », avait-elle déclaré lors la Conférence sur la sécurité de Munich (sud de l’Allemagne).
« La combinaison d’éléments présents là-bas est extrêmement dangereuse pour nous et pour la sécurité de la région », a-t-elle souligné.
La Libye est plongée dans le chaos avec deux gouvernements rivaux, l’un mis en place par une coalition de milices, Fajr Libya, qui s’est emparé de la capitale cet été, et l’autre reconnu par la communauté internationale et qui a dû s’exiler dans l’est du pays.
APS

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,