Aller à…
RSS Feed

1 mars 2021

le petit journal de Chris


 

Le petit journal de Chris

 

Info 08 02

x

Chris

8 févr. 2015

: ————————————————————————————————————————————————————–ET UNE BONNE NOUVELLE :Leila Khaled arrive en Afrique du Sud et reçoit un accueil chaleureuxPar PFLPhttp://www.ism-france.org/temoignages/Leila-Khaled-arrive-en-Afrique-du-Sud-et-recoit-un-accueil-chaleureux–article-1942006.02.2015 –

La camarade Leila Khaled, icône de la résistance palestinienne et membre du Bureau Politique du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, est arrivée en Afrique du Sud aujourd’hui pour lancer sa tournée, organisée par BDS South Africa. Sa tournée, organisée malgré les attaque soutenues des organisations sionistes tentant d’empêcher sa visite, conduira Leila Khaled à travers toute l’Afrique du Sud dans une série d’événements jusqu’au 16 février, renforçant le mouvement pour l’isolement international de l’Etat occupant par le boycott, le désinvestissement et les sanctions.Leila a été accueilli à l’Aéroport international O.R. Tambo de Johannesburg avec les chaleureuses salutations de la Ligue des Femmes du Congrès National Africain (ANC), de la Ligue de la Jeunesse de l’ANC, et de l’Association des Vétérans Militaires Umkhonto We Sizwe, ainsi que du Ministre des Affaires Intérieures Malusi Gigaba et du combattant de longue date contre l’apartheid Ahmed Kathrada, qui se sont joints à elle pour une conférence de presse dans l’aéroport, où Leila a salué le legs de l’Afrique du Sud de la lutte qui continue aujourd’hui et a remercié les Sud-Africains pour leur appui de longue date et continu envers le peuple palestinien.Leila Khaled a été également présentée dans une longue interview et un article associé  dans le quotidien The Star, où elle s’est focalisée sur la lutte des réfugiés palestiniens pour assurer et mettre en application leur droit au retour en Palestine. Voir toutes les photos prises par BDS South Africa ici.Source : FPLPTraduction : André Comtehttp://www.ism-france.org/temoignages/Leila-Khaled-arrive-en-Afrique-du-Sud-et-recoit-un-accueil-chaleureux–article-

 

ATTENTION : CET ARTICLE EST BEAUCOUP PLUS INTERESSANT QUE CE QUE NE LE LAISSE DEVINER SON TITRE :Saïd Bouamama 30 janvier 2015 Il est fréquent d’imputer à l’école publique la réparation des dégâts que les politiques économiques libérales produisent. Plus de trois décennies de paupérisation, de précarisation, de destruction des services publics, ont eu des effets catastrophiques sur la vie quotidienne des classes populaires (et plus récemment sur celui des couches moyennes). Et l’on voudrait dans ce contexte que l’école puisse être un « sanctuaire » protégé des bruits et nuisances d’un environnement social en crise multiforme.LIRE L’ARTICLE :   http://michelcollon.info/La-prise-en-otage-des-enseignants.html?lang=fr——————————————————————————————————–France 29 janvier 2015 :Le discours du président français à l’occasion du jour de l’Holocauste présage une répression des partisans de la PalestinePar Ali Abunimahlire l’article :http://www.ism-france.org/analyses/Le-discours-du-president-francais-a-l-occasion-du-jour-de-l-Holocauste-presage-une-repression-des-partisans-de-la-Palestine-article-19404———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

-Tsipras et PoutineAriane Walter
Ce qui se passe en Grèce est énorme.Je dois dire tout d’abord que je méfiais des intentions « à la Hollande » de Tsipras. (« La finance est mon ennemi ». On connaît la suite . )Le parti communiste grec (KKP) qui ne soutient pas Syriza, ce qui peut paraître paradoxal, en avait donné les raisons cet été. Raisons qui ont été reprises par Asselineau récemment. Bref Tsipras qui avait fait la tournée des maîtres du monde, leur avait laissé entendre qu’ils pouvaient le laisser être élu sans crainte, qu’il n’était pas dangereux et qu’il n’entendait absolument pas quitter l’Europe ou l‘Euro. C’est alors que le KKP l’avait traité de traître à la Grèce.Or la réalité est tout à l’opposé.Tsipras joue une partie d’échecs qui n’est pas sans rappeler celle d’un maître qui s’appelle Poutine.Il avance à coup précis et audacieux.Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/02/tsipras-et-poutine.html ————————————————-

 

Menace de putsch financier en GrècePar Benito Pérez le 6 février 2015
lire l’article  :  http://arretsurinfo.ch/menace-de-putsch-en-grece

 

Moyen Orient : El-Assad pour sauver la région ?Gilles Devers
Faut-il repasser les déclarations guerrières du petit pigeon qu’est Hollande expliquant, à peine élu, que c’était fini d’El-Assad, et reconnaissant un statut international à une opposition syrienne, adoubée sans qu’elle soit identifiée ? Faut-il repasser les propos de ce clown terrifiant de Fabiusappelant à la mort de El-Assad ? Faut-il repasser le discours à l’Assemblée de ce crétin fini de Ayrault, engageant la France sur le chemin de la guerre en Syrie, avec comme « preuves formelles » des vidéos sur les gazages en Syrie, avant de se faire calmer par le parlement britannique, puisObama ?Dire un mot contre ce consensus insensé, c’était alors passer pour un traître à la patrie…  Sauf que les temps changent, et la lumière crue des événements montre l’inanité de nos « dirigeants ».Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/02/moyen-orient-el-assad-pour-sauver-la.html —————————————————-
PAR MANQUE DE FONDS, LES NATIONS UNIES INTERROMPENT LEUR AIDE AUX SANS-ABRIS DE GAZA :Un déficit de financement a forcé l’UNRWA, l’agence des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine, à suspendre l’aide à des milliers de résidents de Gaza dont les maisons ont été détruites ou endommagées lors de l’assaut militaire israélien de l’été dernier.
LIRE L’ARTICLE :http://www.info-palestine.net/spip.php?article15186 ——————————————————————————————————–Le dernier acte de barbarie infligé par l’EI au pilote Moaz al-KasasbehArticle original:  http://www.counterpunch.org/2015/02/04/burnt-offering/Source: http://arretsurinfo.ch/le-dernier-acte-de-barbarie-inflige-par-lei-au-pilote-moaz-al-kasasbeh/———————————-SUR LE MÊME SUJET, UN LONG ARTICLE QUI RAPPELLE LES ACTES BARBARES DES ARMÉES IMPÉRIALES AYANT BRULÉ TANT DE GENS SUR CETTE PLANÈTE :http://arretsurinfo.ch/des-victimes-brulees-vives-une-pratique-courante-glenn-greenwald/http://arretsurinfo.ch/des-victimes-brulees-vives-une-pratique-courante-glenn-greenwald/——————————————————————————————————–UKRAINE : LES MEDIAMENSONGES EN FLAGRANT DÉLIT :http://www.michelcollon.info/Ukraine-RTBF-prise-en-flagrant.html?lang=fr—————————————————————————————————————————————————————————————————————-Voici un clip  rap aussi drôle et sympa dans « l’emballage » que cynique et  effrayant dans le contenu.Monsanto (version française) – Kolibri Il vaut la  peine d’être vu et diffusé avant qu’il ne soit peut-être censuré par …..  la toute puissante Monsanto ! > > > http://www.youtube.com/watch?v=kUNxxXBAAQU—————————————————————————————————————————————————————————————————————-VENEZUELA 5 FÉVRIER 2015LE Venezuela ET LA BATAILLE POUR L’HEGEMONIE MONDIALEPor Ángel Guerra Cabrera ( la polilla cubana)traduction Françoise Lopezhttp://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/02/le-venezuela-et-la-bataille-pour-l-hegemonie-mondiale.html La crise d’hégémonie que traversent les Etats-Unis a créé sur la scène internationale une situation instable, dangereuse et au dénouement imprévisible car Washington ne se résigne pas à la perte de la primauté presque absolue dont il jouissait sur la planète. Il semblerait ne pas vouloir se rendre compte que le monde devient multipolaire, ce qui l’oblige à prendre en considération les intérêts et les conceptions d’autres acteurs – dont la Chine et la Russie – à moins qu’il souhaite courir le risque de pousser l’humanité vers l’holocauste d’une guerre nucléaire.Ses actions sont souvent plus irrationnelles que pragmatiques, comme en Ukraine. Ou, comme nous le voyons en Amérique Latine et dans les Caraïbes, ou encore dans le cas de Cuba dont il affirme qu’elle va changer de politique. Il ne cesse de répéter avec une audace inouïe que « son objectif est toujours le même ». C’est à dire réinstaurer la capitalisme et la démocratie libérale pourrie sur l’île contre l’opinion du peuple cubain.Washington ferme les yeux sur le déclin de son économie – que la bulle du pétrole et du gaz de schiste ne peut cacher -, sur le discrédit politique qu’il a récolté avec ses sanglantes guerres d’agression, sur les tortures de prisonniers, sur les assassinats de civils innocents par des drones ou par ses groupes d’opérations spéciales dans toujours plus de pays, sur l’espionnage généralisé des communications, même de ses propres alliés, sur l’homicide constant de noirs par ses policiers et sur les alarmantes inégalités et la pauvreté qui rongent la société étasunienne.Dans cette situation, en finir avec la Révolution Bolivarienne par la force, puisqu’il n’a pas pu par la voie électorale, est sa première priorité dans la politique envers notre région, qu’il a décidée d’accélérer après la disparition du président Hugo Chavez. Mais son objectif est aussi de détruire tous les gouvernements qui ne se soumettent pas, qui n’acceptent pas les politiques néolibérales et procurent unité et intégration à l’Amérique Latine et aux Caraïbes. Les stratèges de l’empire pensent que si Washington n’est pas capable de faire entendre raison à ce qu’il a toujours considéré comme son arrière-cour, il pourra encore moins s’imposer au reste du monde.C’est pour cela qu’il ambitionne de détruire l’architecture bolivarienne dans notre région, construite depuis 1999 sous la direction et l’inspiration d’Hugo Chavez, et pour atteindre ce but, il doit détruire le pilier vénézuélien. Ce n’est pas seulement parce que le Venezuela a les plus importantes réserves d’hydrocarbures du monde.Aussi important, ou plus encore, est l’existence dans la patrie de Bolivar d’un détachement révolutionnaire d’une combativité singulière, avec une conscience politique et chargé de symboles, comme l’est le chavisme. Celui-ci, même avec les bas prix du pétrole et soumis à une guerre économique et à la pénurie, regorge de réserves morales et politiques essentielles pour garder unis et combatifs les meilleures forces et les gouvernements les plus indépendants d’Amérique Latine et des Caraïbes.Voilà pourquoi l’empire a tout essayé contre Caracas. Depuis une méthodique guerre psychologique liée à une guerre économique menée par des secteurs de la bourgeoisie nationale et internationale qui spéculent avec les devises du peuple vénézuélien ou accaparent et font de la contrebande, soutenus par toutes les corporations de médias de la planète, jusqu’à l’organisation des violentes et meurtrières « guarimbas », à la charge de délinquants, de paramilitaires colombiens et de déclassés qui, durant le seul mois de février de l’année dernière, ont fait 43 morts. Il a aussi, en violation du droit international, renforcé les sanctions contre le Venezuela.La récente réunion avec les gouvernements du CARICOM du vice-président étasunien, Richard Biden, avait pour but de détruire Petrocaribe, un instrument exemplaire de solidarité avec ces pays imaginé par Chavez, bien qu’il ait filtré que le fonctionnaire a aussi conspiré grossièrement contre le président Maduro.La présence provocatrice et d’ingérence à Caracas de 3 ex-présidents latino-américains remis en question dans leurs pays pour leur irrespect des droits de l’homme, donne une idée de ceux qui soutiennent l’opposition putschiste vénézuélienne car, quelques jours auparavant, le président Maduro avait reçu le soutien de ses collègues de la CELAC face aux plans de déstabilisation.Dans le différend pour l’hégémonie mondiale, s’ouvre un important chapitre en Amérique Latine et dans les Caraïbes, à partir de maintenant jusqu’au Sommet des Amériques. La diplomatie yankee s’est employée à fond pour tendre là une embuscade à Cuba et au Venezuela et tenter de diviser les gouvernements d’Amérique Latine et des Caraïbes. Leur tir se retournera contre eux.Source en espagnol:https://elblogdelapolillacubana.wordpress.comURL de cet article:http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/02/le-venezuela-et-la-bataille-pour-l-hegemonie-mondiale.html—————————————————-

 

un article plus long, plus détaillés, parlant des mêmes choses, sur Venezuela infos :https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/02/05/lamerique-latine-serre-les-rangs-autour-du-venezuela-les-etats-unis-isoles-avec-declaration-integrale-du-sommet-de-la-celac/—————————————————

 

 

 

Ziad nous écrit de Gaza :A GazaLa patience face à l’impuissance ! Presque six mois après la fin de la nouvelle agression israélienne contre la bande de Gaza en juillet-août 2014, la situation reste très grave à tous les niveaux, surtout sur le  plan humanitaire et économique, pour plus de 1,8 millions de Palestiniens de Gaza toujours isolés et enfermés, malgré, partout dans le monde, la mobilisation internationale contre les crimes israéliens  et malgré les promesses internationales de reconstruction rapide.On peut dire que la situation actuelle dans la bande de Gaza est stagnante, rien ne bouge, rien ne change, sur tous les niveaux. Les choses n’avancent pas: ni au niveau de la reconstruction, ni au niveau de la réconciliation, ni au niveau politique, mais le sentiment qui domine c’est  l’absence de perspectives pour l’avenir.Les habitants de Gaza essayent de montrer leur capacité à dépasser cette période difficile à travers une vie plus ou moins normale, mais sur leurs visages on lit la tristesse, voire l’inquiétude d’une population impuissante qui vit toujours sous blocus et qui est toujours enfermée dans une prison à ciel ouvert. Cette situation touche toute la population gazaouite souffrante, qui se voit abandonnée  à son sort par une communauté internationale silencieuse.Actuellement, plus de 20.000 personnes, qui ont perdu leur logement suite à l’agression israélienne de l’été dernier, et qui vivent dans des centres d’accueils, ne parviennent  pas à réparer les pièces de leurs maisons détruites, car les matériaux de construction n’entrent pas suffisamment, par ordre militaire israélien.Au début de février 2015, le bureau des Nations-Unies pour les réfugiés palestiniens -UNRWA- a décidé de suspendre ses aides financières et alimentaires aux sans abris et aux milliers de personnes qui ont perdu leurs maisons et leurs biens, ce qui aggrave la situation, notamment pour les quelques 70.000 personnes qui ont loué des appartements auparavant payés par l’organisation internationale.Ces sans abris, soit ils ont dressé des tentes à côté de leurs maisons détruites pour y vivre, même dans des conditions inacceptables, surtout avec l’hiver, soit sont retournés vivre dans les centres d’accueil dans des conditions plus graves.En outre, les pays et les organisations internationales ne versent pas l’argent pour les projets de reconstruction, seulement 10% de cet argent promis lors de la conférence internationale sur la reconstruction de la bande de Gaza au Caire, en octobre dernier, est arrivé.On peut dire, que six mois après, aucun projet de reconstruction personnel ou public  n’a commencé.Le gouvernement israélien refuse pour le deuxième mois consécutif de transmettre les recettes des impôts  à l’autorité palestinienne, cette dernière se trouve incapable de payer les salaires de ses fonctionnaires, parmi eux, 130.000 de Gaza, ce que rend l’économie dans la bande de Gaza chaotique.En plus, dans la bande de Gaza, pénurie d’électricité et de carburants, pénurie d’eau et de gaz. Il manque beaucoup de médicaments et de produits alimentaires à cause du blocus.Six mois après, rien ne semble différent pour les Palestiniens de Gaza, toujours à la recherche d’une solution politique et pas seulement humanitaire, suite à leur résistance remarquable contre les armes de l’aviation, de la marine et la force terrestre israéliennes. Le blocus dure depuis plus de huit ans, les passages et les frontières avec l’extérieur sont souvent fermés par ordre militaire israélien et les produits alimentaires et autres qui entrent à Gaza sont rares. Les autorités israéliennes ouvrent le seul passage commercial qui relie la bande de Gaza à l’extérieur deux ou trois fois par semaine pour permettre l’entrée de 200 camions et  quelques convois humanitaires. Parmi ces camions,  5 à 6  seulement  contiennent des matériaux de construction, souvent destinés aux projets internationaux. Ce passage se ferme sous n’importe quel prétexte, par décision israélienne, sans prendre en considération les besoins énormes de la population civile.L’armée israélienne viole presque tous les jours l’accord du cessez le feu, et ne respecte pas la trêve. Souvent, les chars israéliens mènent des incursions dans la bande de Gaza, les soldats contrôlent toujours les zones tampons sur les zones frontalières et tirent sur les paysans. La marine israélienne empêche l’extension de la zone de pêche et tire aussi sur les pêcheurs palestiniens et leurs bateaux.Au niveau de la réconciliation, la division est toujours là, et la tension  se poursuit entre les différents partis et mouvements palestiniens qui  pourraient amorcer le début de la reconstruction de la bande de Gaza.  Malgré la création du gouvernement d’union nationale dans les territoires, et malgré la solidarité interne et les signes d’union lors de la dernière offensive israélienne, les points de divergence, qui prédominent actuellement entre ces partis, empêchent  la réconciliation palestinienne de progresser et retardent les projets de reconstruction.Sur le plan politique, aucune résolution dans l’immédiat, à part la mobilisation et la solidarité populaire avec les habitants de Gaza, les gouvernements et les organisations internationales semblent fermer les yeux sur ce qui se passe dans cette région sous blocus.Les habitants de Gaza sont toujours dans l’attente d’une solution, d’un changement . Avec leur patience exemplaire, leur volonté remarquable, et leur persistance quotidienne, ils attendent la levée du blocus, l’ouverture des passages et des frontières qui les relient à l’extérieur, la fin de leur souffrance, et le jugement des criminels israéliens.C’est vrai que  les Palestiniens de Gaza  sont toujours confiants et déterminés, ils continuent de résister et d’exister, même à côté des ruines de leurs maisons détruites, avec leur seule arme, le courage. Ils espèrent  un changement radical, une solution politique qui leur permettrait enfin de vivre libres sur leur terre.La question qui se pose à la fin : jusqu’à quand les Palestiniens de Gaza vont-ils encore patienter ?Ziad Medoukh—————————————————-TUNISIE :Exclusif : Après la Base armée US dans le Sud, une base « policière » en plein cœur de Tunis31 Janvier 2015Véritable laboratoire de renseignement et d’espionnage, cette base policière secrète a élu domicile dans les locaux de l’ancien siège du ministère des Transports, un emplacement stratégique à dix minutes de l’aéroport de Tunis-Carthage, à dix minutes de l’ambassade des Etats-Unis, et à dix minutes du ministère de l’Intérieur ! Quels sont ses activités et quelle est sa mission ?Pourquoi personne n’en parle ? Beaucoup parmi les nouveaux politiciens « révolutionnaires » et les nouveaux journalistes sont pourtant au courant de l’existence de cette cellule de renseignement et d’espionnage américaine implantée en Tunisie dès avril 2011 et qui est devenue depuis un véritable laboratoire basé dans les locaux de l’ancien ministère du Transport et employant une centaine d’individus, dont la moitié sont des Tunisiens, des Libyens et des Turcs. Cette information, nous la tenons d’un ancien haut cadre retraité du ministère de l’Intérieur. Officiellement, cette cellule devenue laboratoire ne dépend d’aucun organe du gouvernement américain, ni la CIA, ni le FBI, ni le Pentagone… A part les deux grands boss américains dont nous ignorons les noms et qui seraient sous les ordres de John McCain et de Donald Rumsfeld, les deux principaux destructeurs de l’Irak, ce laboratoire est constitué de mercenaires Tunisiens et Libyens, ainsi que de six personnes des services de renseignement turcs. Les mercenaires tunisiens et libyens sont principalement des hommes d’Abdelhakim Belhadj, des éléments d’Ennahdha, d’anciens flics de Ben Ali qui ont vendu leur âme aux « libérateurs » de la Tunisie, ainsi que quelques cybers-collabos qui ont fait la « révolution du jasmin ». Se présentant comme un organisme de « recherche et de lutte anti-terroriste », la principale activité de ce laboratoire consiste à préparer la « pacification » de la Libye, la « stabilisation » de la Tunisie, la perturbation de l’Egypte et, surtout, la déstabilisation de l’Algérie. Ce dernier pays reste la cible prioritaire des stratèges du « printemps arabe ». Les services égyptiens, saoudiens et émiratis sont parfaitement au courant de ce projet et y seraient radicalement opposés. Selon nos informations, avant même le décès du roi Abdallah, l’Arabie Saoudite aurait changé de stratégie à l’égard de la Syrie et aurait été totalement contre la déstabilisation de l’Algérie voulue par certains lobbies pétroliers américains en parfait accord avec le Qatar. Depuis quelques mois, cet « Etat » islamo-mafieux est d’ailleurs dans la ligne de mire de l’Arabie Saoudite et des Emirats Arabes Unis qui auraient décidé d’éradiquer les Frères musulmans. De sources dignes de foi, lors de la dernière et furtive rencontre entre Abdelfattah al-Sissi et Béji Caïd Essebsi, en marge du Sommet de l’Union Africaine tenu à Addis Abeba, le vendredi 30 janvier 2015, le président égyptien aurait attiré l’attention de son homologue tunisien sur ce fameux laboratoire en plein cœur de Tunis, dont les activités occultes constituent une menace pour la sécurité de l’Egypte et de l’Algérie. Les médias tunisiens ont d’ailleurs sobrement rapporté les échanges entre les deux chefs d’Etat en indiquant qu’au cours de cette rencontre, « la première entre les deux hommes, des questions d’intérêt commun ont été évoquées comme le terrorisme et la crise libyenne ». Béji Caïd Essebsi a souligné que la solution de la crise libyenne résidait dans le consensus entre toutes les parties. «La Tunisie et l’Egypte ne peuvent qu’encourager les initiatives qui vont  dans ce sens», a-t-il précisé en ajoutant que « Les deux pays doivent soutenir l’intégrité territoriale et appeler à éviter les tentatives sécessionnistes». Mis à part cet échange très diplomatique entre les deux présidents, la question est de savoir si Béji Caïd Essebsi, qui se présente comme un président patriote et souverainiste, va mettre fin aux activités secrètes et très dangereuses de ce fameux laboratoire américain. Nous connaissons tous le rôle qu’il a joué dans la destruction de la Libye en 2011, avec un certain général aujourd’hui à la retraite. Considérons que ce fut une erreur… ou une contrainte géopolitique ! Président depuis peu, il doit démontrer son patriotisme aujourd’hui plus que jamais.  En attendant cette décision qui prouvera éventuellement que la Tunisie a retrouvé une partie de sa souveraineté, nos confrères journalistes tunisiens et algériens peuvent enquêter sur ce laboratoire de renseignement et d’espionnage qui se trouve à dix minutes de l’aéroport de Tunis-Carthage, dans les locaux de l’ancien siège du ministère du Transport. Ils peuvent mener une investigation sur les mercenaires tunisiens qui y travaillent et sur les hommes d’Abdelhakim Belhadj, l’ancien agent d’Al-Qaïda qui a été retourné par les services britanniques et américains. Nous y reviendrons. Nebil Ben Yahmed        ——————————————————————————————————–

 

Retaliation 28 01 : Le puissant mouvement chiite libanais du Hezbollah a revendiqué mercredi 28 janvier une attaque visant un convoi militaire israélien dans les fermes de Chebaa, une zone occupée par l’Etat hébreu à la frontière avec le Liban, et fait état de victimes israéliennes. »A 11H25 (09H25 GMT), le groupe des martyrs de Quneitra de la Résistance islamique a visé avec des roquettes, dans les fermes Chebaa libanaises occupées, un convoi militaire israélien composé de plusieurs véhicules transportant des officiers et soldats sionistes », indique dans un communiqué le mouvement Résistance islamique, l’aile militaire du Hezbollah. »Plusieurs véhicules ont été détruits et il y a des victimes dans les rangs de l’ennemi », précise le communiqué.Le 18 mars, six combattants du Hezbollah et un général des Gardiens de la révolution iraniens avaient été tués lors d’un raid israélien sur la partie syrienne du plateau du Golan. Lors des funérailles, les militants du mouvement chiite armé avaient appelé à la vengeance et le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, doit prononcer un discours vendredi.—————————————————-Un documentaire exceptionnel qui explique très bien ce qu’est le sionisme mondial actuellement !c’est long (une heure et demi) mais ça vaut la peine (même si on n’est pas forcément d’accord avec « entièrement tout »)c’est quand même l’occasion d’entendre un bon nombre d’antisionistes divers et variés.VIDEO :  https://www.youtube.com/watch?v=pD3qgpfOSUs
—————————————————————————————————————————————————————-Zone contenant les pièces jointesPrévisualiser la vidéo YouTube (17-08-2012) Syrie – Laurent Fabius « Bachar ne mériterait pas d’être sur la terre »

À Chris
Visiter michelcollon.info | Faire un don en ligne Nous contacter
Un tyran meurt, l’Occident pleure                                                        TARIK BOUAFIA

           Le roi Abdallah d’Arabie Saoudite est décédé ce jeudi à l’âge de 90 ans après avoir dirigé d’une main de fer le royaume réactionnaire pendant 20 ans. Allié inconditionnel des gouvernements impérialistes occidentaux, il est resté dans la lignée de ses prédécesseurs : soumission aux États-Unis, violation systématique des droits de l’homme, financement de groupes fanatiques djihadistes… La marionnette par excellence.

Lire l’article

A lire du même auteur:

Un monde de plus en plus inégalitaire

           Victor Hugo a un jour écrit : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ». Ce glaçant constat dressé il y a plus d’un siècle par l’auteur des Misérables est plus que jamais d’actualité. Pendant que de plus en plus de gens font face à la précarité, au chômage, à la pauvreté, à l’exclusion, l’élite mondiale des ultra-riches, elle, ne connaît pas la crise, mieux, elle en profite pour s’enrichir.  

Lire l’article

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les files d’attente au Venezuela sans jamais oser le demander

by Venezuela infos

La file d’attente comme cliché médiatique du Venezuela voudrait nous convaincre, au cas où nous ne l’aurions pas compris, que le socialisme ne marche pas. Pourtant, comme la lettre volée d’Edgar Allan Poe, cette image n’attend qu’à être “découverte” par qui voudrait faire le métier d’informer. Certes, face aux actionnaires qui préfèrent les reflets de […]

Lire la suite

Prévisualiser la vidéo YouTube Monsanto (version française) – Kolibri

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,