Aller à…
RSS Feed

27 février 2021

LA BLAGUE DU JOUR. Ukraine: l’UE prendra des mesures si la trêve échoue


LA BLAGUE DU JOUR. Ukraine: l’UE prendra des mesures si la trêve échoue

Posted on fév 13, 2015 @ 9:38

Allain Jules

 

MinskL’Union européenne (UE) a maintenu jeudi la « pression » sur le président russe Vladimir Poutine en prévenant qu’elle « n’hésitera pas » à imposer de nouvelles sanctions si le cessez-le-feu en Ukraine n’est pas appliqué. Bref, puisque c’est Kiev qui viole toujours cette trêve, l’UE trouve quand même le moyen d’annoncer déjà la couleur. La trêve doit entrer en vigueur samedi à minuit. La nouvelle propagande a commencé, toujours, sans image: « 50 chars ont traversé la frontière ukrainienne » affirme Kiev, propos repris en Occident comme une parole d’évangile…. De qui se moque-t-on ?

« Si cela marche bien, on sera ravi d’accompagner ce processus. S’il y a des difficultés, on n’exclut pas non plus d’autres sanctions », a indiqué la chancelière allemande Angela Merkel à l’issue du sommet européen à Bruxelles.

Si l’accord trouvé à Minsk « n’était pas respecté » (…) on rentrerait dans un processus (…) de sanctions qui s’ajouteraient à celles qui ont déjà été prononcées », a affirmé le président français François Hollande.

« Nous voulons faire en sorte que notre pression puisse encourager la Russie à mettre en oeuvre ce deuxième accord de Minsk. C’est notre espoir », a expliqué le président du Conseil européen, Donald Tusk. « Nous sommes très prudents en raison de la mauvaise expérience » avec le précédent accord de cessez-le-feu, signé en septembre à Minsk, mais qui est resté lettre morte.

Une confiance « limitée »

« Notre confiance dans la bonne volonté du président Poutine est limitée ». « C’est la raison pour laquelle nous avons maintenu notre décision sur des sanctions » ciblées, qui s’appliqueront dès lundi contre 19 personnalités russes et séparatistes ainsi que neuf nouvelles entités, a dit M. Tusk. « Nous n’avons pas discuté de nouvelles sanctions », a-t-il toutefois expliqué. Bref, ils veulent le beurrre, l’argent du beurre et la crémière. Vous avez dit paix ?

L’allongement de la liste noire de l’UE avait été décidé le 29 janvier après le bombardement meurtrier par les rebelles prorusses de la ville de Marioupol, qui avait fait plus de 30 morts.

Mais lundi, les ministres des Affaires étrangères de l’UE avaient décidé de reporter d’une semaine son entrée en vigueur, avant les négociations de Minsk.

L’UE veut aussi continuer à jouer les intermédiaires entre Kiev et Moscou. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a ainsi expliqué que les discussions tripartites UE-Russie-Ukraine sur les livraisons de gaz, après un accord intérimaire trouvé pour cet hiver, seront « reprises immédiatement ».

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,