Aller à…
RSS Feed

15 juin 2021

PRINTEMPS RUSSE. Acords de Minsk: Kiev a été le premier a violer le cessez-le-feu


PRINTEMPS RUSSE. Acords de Minsk: Kiev a été le premier a violer le cessez-le-feu

Posted on fév 15, 2015 @ 14:04

Allain Jules

 

alexPar Alexandre Sivov

________________________________________________________________________

Alexander Zakharchenko

Le cessez-le-feu au Donbass, entré en vigueur depuis minuit, a été violé deux heures après, près de Debaltsevo, par des tirs d’artillerie ukrainienne. La même histoire après Lyssytchansk et ailleurs. On rapporte que deux civils ont été tués par des lances-missiles multiples Grad dans le centre du village de Popasna, selon Kiev…

Juste après la signature de traité de paix, Dmytri Iaroch le dirigeant du «Secteur droit» et de la coalition disparate d’extrême-droite ukrainien, a dit qu’il ne va pas respecter ce cessez-le-feu et de plus, il va former son propre Etat-major. Tout le monde sais que sous le commandement de Iaroch, il n’y a pas de forces militaires dignes de ce nom, mais…

Alexandre Zakhartchenko, président de la République Populaire de Donetsk, de son côté, a déclaré que le traité de Minsk ne concerne pas «les territoires intérieurs» comme Debaltsevo, qui n’est pas mentionné dans le traité même par un mot. Par ailleurs, il a déclaré que les troupes ukrainiennes encerclées dans cet endroit doivent se rendre. De plus, le cessez-le-feu, selon Zakhartchenko, n’est que le commencement du processus visant au retrait total des troupes ukrainiennes hors des frontières administratives des régions du Donbass sinon, précise-t-il, la guerre pour la libération nationale va se prolonger.

En plus, il a été signalé que le «voentorg», c’est-à-dire l’aide clandestine russe de munitions et de pièces pour l’artillerie se prolonge de façon massive et sans arrêt. Je rappelle qu’ après le premier cessez-le-feu de septembre dernier, cette aide a été stoppée de façon net jusqu’au mois de novembre. Donc, le Kremlin ne croit pas lui non plus cette fois-ci, au nouveau cessez-le-feu.

Les pronostics des observateurs russes,  que j’ai traduit il y a peu, se réalisent à la lettre.

Partager

Plus d’histoires deLibye