Aller à…
RSS Feed

28 février 2021

Gaz de schiste : Rachid Nekkaz se remet en marche pour « internationaliser le combat d’In Salah


07/03/2015

Gaz de schiste : Rachid Nekkaz se remet en marche pour « internationaliser le combat d’In Salah

n-NEKKAZ-TOTAL-large570Rachid Nekkaz, le candidat malheureux à la Présidentielle de 2014, reprend son bâton de pèlerin, contre le gaz de schiste, cette fois-ci. Après sa « Marche pour le changement » de 669 km le 1er novembre dernier, le fondateur du Mouvement pour la jeunesse et le changement (MJC) s’ébranlera à partir du 21 mars pour un périple de 1350 km d’In Salah à Alger. « Au départ, j’avais prévu une marche de 550 km de Tlemcen à Alger mais, vu l’urgence du dossier et la position suicidaire de l’Etat algérien sur la question, j’ai décidé de changer mon itinéraire et de faire une marche d’In Salah à Alger pour que la parole des militants d’In Salah dépasse les frontières de la daïra », explique au Huffington Post Algérie le politicien de 43 ans.
Rachid Nekkaz a prévu de se rendre une première fois dans ce bastion de la lutte anti-schiste en Algérie depuis deux mois, le 5 mars prochain pour proposer aux représentants de la population locale d’organiser avec les leaders politiques une conférence nationale sur le gaz de schiste. Il reviendra ensuite à In Salah le 21 mars, jour prévu pour démarrer la marche vers Alger. « Nous avons prévu de parcourir 1350 km en 40 à 50 jours en passant par El Goléa, Ghardaïa, Djelfa, Laghouat, Médéa », détaille Rachid Nekkaz. Le président du MJC propose un moratoire de sept ans « pour voir sereinement les avancées technologiques et s’assurer à 100% qu’il n’y aura pas de pollution de la nappe phréatique ». Il veut soumettre ce moratoire à l’entreprise française Total qui gère le site d’In Salah et a donc organisé un rassemblement devant le siège de la multinationale française à Paris. Un nouveau rassemblement est prévu le 13 mars à 12h30 devant le siège de la multinationale. « La lutte des habitants d’In Salah contre le gaz de schiste est la cause de toute l’Algérie. Le Conseiller du Président s’est trompé quand il a dit que le gaz était un don de Dieu, c’est l’eau le don de Dieu car c’est elle qui va durer », pointe le politicien avant de s’exclamer « il faut internationaliser la cause d’In Salah, c’est là-dessus que je vais mettre toute mon énergie ! » .
Huffington Post

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,