Aller à…
RSS Feed

7 mars 2021

La Pensée est la Synthèse de l’Esprit… Elle est une Arme contre l’Abêtissement du Savoir.


La Pensée est la Synthèse de l’Esprit… Elle est une Arme contre l’Abêtissement du Savoir.

Vous êtes sur le Blog de Gilbert NKAMTO; un espace que je vous offre pour qu’on se partage ensemble les idées pour participer à la marche de l’histoire.

lundi 5 janvier 2015

ANALYSE: 2015 – Dure Réalité au Cameroun mais les Camerounais Prêts contre l’Ennemi…

Par Gilbert NKAMTO

05/01/2015

Les camerounaises et les camerounais doivent savoir que le temps est critique et que le Cameroun est sous attaque réelle de sa souveraineté.

A voir certains avis sur la toile (réseaux sociaux), il est regrettable de constater que des frères et sœurs africains et singulièrement certains camerounais de l’étranger pensent que la situation que vit leur pays le Cameroun est sans doute la dernière façon de changer le régime. C’est lire très mal la situation conjoncturelle sécuritaire de l’Afrique depuis l’attaque de 2011 contre la Libye souveraine.

Personne n’est dupe. Et l’on sait très bien que changer le régime n’est pas utilement ce qui plait aux impérialistes visés car des exemples sont légion et qui démontreraient à suffisance que si l’occident veut formellement remplacer un leader en Afrique et notamment en Afrique francophone, il a toutes les techniques nécessaires pour lancer l’assaut. Déjà que tous les leaders de nos pays sont chaque fois en voyage à destination de l’occident et sont tous les temps dans leurs officines.

Il est question ici, de rendre l’Afrique ingouvernable. De reculer les projets d’indépendance des pays africains qui veulent prendre leur distanciation sur les politiques impérialistes de domination tous-azimuts pour suivre la voix de leur peuple.

Rappelons que le continent devrait logiquement en 2014 avoir mis en place quatre corps essentiels pour sa survie, qui constituaient le socle même devant accompagner toute son autonomie irréversible. Il s’agissait de la mise en place effective au sommet de l’Afrique, de ;

L’Autorité de l’Union : cette autorité devrait remplace la commission actuelle de l’Union africaine. Elle devait être un premier pas vers un réel exécutif continental, prélude à l’établissement des Etats-Unis d’Afrique,… prenant des décisions fortes lesquelles devaient être contraignantes pour tous les Etats africains, membres de l’UA. L’autorité de l’Union africaine n’a pas été mise sur pied et nous avons ce que nous avons. Une multiplicité de voix des chefs d’Etats et pays africains sur des questions africaines fondamentales de survie du continent, l’absence quasi-totale de l’Union africaine et de sa commission qui est atteinte de myopie depuis l’invasion en 2011 des forces exogènes (AFRICOM) et de l’armée polygénique internationale (forces françaises et horde des barbares dite des Islamistes). Le pays qui défendait mordicus cette autorité de l’union était la Jamahiriya de notre leader révolutionnaire légendaire Mouammar Abou Mnyar Al-Kadhafi. Il a été assassiné en octobre 2011 avec les mêmes méthodes exécrables, ignobles et lâches qu’ont toujours réservé pour nous, nos bourreaux de ces 500 dernières années.

Il s’agissait ensuite de la création et de la mise en place opérationnelle de la Banque centrale africaine à Abuja au Nigeria, lequel pays a été systématiquement attaqué et phagocyté par le bras armé (Boko Haram) des forces exogènes de l’Afrique notamment avec l’appui logistique des opérations françaises en Afrique et de l’interventionnisme indirect de l’Africom, bien établie sur le continent aujourd’hui avec plus de 30 bases.

Fort est de constater que le Fonds monétaire africain devait être depuis 2014 lancé à Yaoundé au Cameroun. Il a été forcé, sur son gré et contre son gré, d’abandonner ou de sursoir cette initiative avec une guerre ouverte qui lui a été offerte par l’opération sangaris en République centrafricaine mais qui aujourd’hui n’est plus seulement sangaris mais barkhane, qui actionne inéluctablement la déstabilisation ouest-est-nord du Cameroun. Dès lors, ce dossier prioritaire est abandonné au détriment d’une lutte contre une soi-disant Boko Haram alors qu’en fait c’est une orchestration impérialiste voilée qu’accompagnent nos frères dans leur raisonnement de changement de régime alors qu’il n’en est rien de cela. Pour preuve, le régime est changé en Libye mais la Libye est décapitée, ingouvernable et ni l’autorité de l’union ni la banque d’investissement de Syrte en Libye ne sont plus à l’ordre du jour d’un agenda africain en 2014 finie et en 2015 naissante.

La situation dite sécuritaire dans les pays qui portaient en eux les germes de la future Afrique unie est désormais chaotique, les peuples désormais réfléchissement sur leur sécurité comme c’est le cas de nos jours du côté du Cameroun.

Les camerounaises et les camerounais doivent comprendre que l’enjeu au Cameroun n’est pas le changement du régime. Le président Paul Biya ne dépasse pas l’occident, ce n’est pas un secret pour personne. Kadhafi a résisté tout seul pendant 9 mois contre plus de 43 nations qui lui faisaient la guerre au sol, en mer avec un ciel où il pleuvait des averses de bombes et de missiles tomahawk dès mars 2011. Mais il a résisté avec le soutien d’un peuple et d’une armée qui était démembrée, phagocytée et amputée de sa puissance aérienne suite au no fly zone (Résolution 1973) imposé par la France et sa coalition occidentale et africaine.

Si certains camerounais pensent que la situation de notre pays doit se résoudre avec la chute du régime, ils se trompent très bien de leur analyse. Il est programmé dans les officines impérialistes la partition du Cameroun en trois zones disons-le, la décapitation du Cameroun en trois gâteaux dont la Southern Cameroon qui enveloppera les régions Sud-ouest et Nord-ouest actuelles, la Northern Cameroon qui ira de la région de N’Gaoundéré à l’Extrême-Nord et le grand sud formera le Cameroun. Ce n’est un secret pour personne. On le sait, nos autorités le savent, notre président aussi. Ce n’est donc pas la chute du régime de Biya qui réglera la situation sécuritaire dans notre pays. L’objectif impérialiste est de rendre ingouvernable ce pays pour parvenir à la mise en place de la destruction du Cameroun actuel. Et nos autorités, éprises de nationalisme, tout comme l’est le peuple tout entier jouent sur la durabilité du Cameroun. Nous devons plutôt les suivre. Car le problème interne du Cameroun doit se régler entre camerounaises et camerounais et non pas en partitionnant les pauvres 500.000km2 qui ne nous suffisent même plus.

En cette nouvelle année 2015 et pour être aux côtés de mon peuple, de notre armée qui fait non seulement notre fierté mais celle de l’Afrique francophone mieux encore du reste de l’Afrique – car personne n’aurait cru qu’il existât en Afrique une armée forte comme la nôtre capable de tenir tête pendant presque une année contre une armée invisible soutenue par les opérations sangaris, barkhane et serval, toutes ces opérations made in France- je propose que nos autorités déjouent une fois encore le plan machiavélique de nos ennemis comme elles l’ont fait dans le cadre militaire.

Pour ceux qui connaissent bien le Cameroun, ceux qui ont visité le Cameroun de fond en comble, savent qu’il existe dans ce pays des localités et des zones où l’administration est presque inexistante, je dirai même inexistante. Cette situation crée un vrai problème sur le relai des informations à caractère de renseignement et de protection de l’ensemble du territoire.

Aujourd’hui plus que jamais, les camerounaises et les camerounais doivent serrer leur ceinture et être prêts au sacrifice et pour le sacrifice. J’exhorte le chef de l’Etat du Cameroun, les autorités camerounaises à ne pas négliger mon analyse ou mon point de vue qui n’engage naturellement que moi. En tout cas, je suis camerounais et j’ai la profonde conviction que je peux apporter ma part de contribution à l’édification de mon pays et au combat qu’il mène aujourd’hui sur trois fronts distincts OUEST-NORD-EST.

Il est question de fragmenter encore plus le grand Nord, le grand Sud et le grand Est. Qu’est-ce que j’entends par fragmenter. Il s’agit pour moi, de réorganiser la répartition administrative de façon à ne point laisser place à un espace vide soit non administré et où l’administration civile et militaire seront bien établies pour renforcer non seulement la présence de l’autorité de l’Etat mais agir efficacement contre toute velléité de sécession et des mouvements armés soutenus ou non.

Ainsi, il doit falloir que les régions actuelles de l’Est, de l’Adamaoua, du Nord de l’Extrême-nord et du Sud soient administrativement fragmentées et qu’au niveau de l’ouest, une région soit créée.

Au niveau de l’Est, 109002km2, que cette région soit divisée en trois régions, le département de la Kadey étant fragmenté en trois pour rejoindre le Lom et Djerem qui formera une région avec pour capitale Bertoua, une partie rejoindra le Haut-Nyong pour une deuxième région avec pour capitale Abong-Mbang et la dernière au Boumba et Ngoko avec pour capitale Yokadouma.

Au niveau de l’Adamaoua, 63701km2, elle devrait être divisée en deux régions, Meiganga, Mbere, et la Vina formeraient une région avec pour capitale N’Gaoundéré… le Faro et Deo, le Djerem et Banyo formeraient une région avec pour capitale Banyo.

Le Nord, 66090km2, serait divisé en deux région, le Mayo-Rey à lui-seul constituera une région avec pour capitale Tcholiré et le reste des départements actuels (Bénoué et Faro) formerait une région avec pour capitale Garoua.

L’Extrême-nord, 34263km2, devrait être divisée en 3 régions : le Mayo-Danay et Mayo-Kani une région avec pour capitale Yagoua ; Diamaré, Mayo-Tsanaga, et Mayo-Sava, une région avec pour capitale Maroua, Logone et Chari avec pour capitale Kousseri.

Au niveau du Sud, 47191km2, elle devrait être divisée en deux régions le Dja et Lobo prenant une partie de la Mvila pour former une région dont la capitale sera Sangmélima ; le reste de la Mvila rejoint la Vallée du Mtem et l’Océan avec pour capitale Kribi.

Enfin, au niveau de l’ouest, il faudrait carrément transformer le Noun en une région. L’Ouest c’est 13892km2, le Noun occupant à lui-seul presque 50% de la superficie, ce n’est pas possible… quand on sait qu’entre le Noun et le Mayo-Banyo il n’y a presque pas une administration et c’est une zone où la présence sécuritaire est quasi nulle… Le pays est en danger…

Voila somme toute, une contribution qui devrait à cours sûr freiner quelques velléités pour des individus malintentionnés et dont le rêve c’est de faire du Cameroun et de l’Afrique centrale, une zone de non droit, une sous-région ingouvernable pour nous conserver dans la déshumanisation de notre espèce et nous réduire encore plus à la vie bestiale.

 

On aura dix-neuf régions (si j’ai bien compté) au Cameroun au lieu de dix actuellement. Faisons attention d’arguer que cette augmentation sera très couteuse pour l’Etat, il vaudrait mieux aller dans cette perspective que de risquer de jouer sur ce qu’on a, courant le risque d’être envahi car l’autorité de l’Etat est très absente sur plusieurs localités du territoire camerounais. Même parfois, lorsqu’il y a problème à certains endroits, l’administration peine à arriver à temps. Cette augmentation favorisera également la construction du pays qui est déjà en chantier mais que les administrations publiques ont la peine à jouer leur grand rôle du fait de l’éloignement des zones en chantier des centres de décision.

En tout cas, le Cameroun est averti, nous sommes un peuple averti depuis les premières heures de notre lutte pour la libération après le retour de nos tirailleurs de la deuxième guerre mondiale à l’occidental.

* Image AFP des militaires camerounais

à 1/05/2015 05:45:00 AM Aucun commentaire:

Réactions :

samedi 8 novembre 2014

« PEUPLE DU MONDE, ECOUTEZ-MOI… » Mouammar al-Kadhafi

 

Des milliers d’entre vous attendent en plusieurs points. Je vous vois en Tanzanie, au Congo, au Ghana, au Nigeria, et en bien d’autres points de l’Afrique. Comment allez-vous pouvoir traverser les déserts jusqu’en Libye? Regroupez-vous plutôt là où vous êtes. Si la bataille n’est pas gagnée en Libye, elle se déplacera jusqu’à vous. Préparez-vous. Préparez des pièges pour les envahisseurs. Vous devez défendre vos bases.

Ce jour du 24 aout 2011, alors que les forces rebelles appuyées par l’OTAN et les 45 pays qui détruisent la Libye, le frère Guide Mouammar Kadhafi lance cet appel depuis les antennes de la télévision AL JAMAHIRIYA.

PEUPLE DU MONDE, ECOUTEZ-MOI…

Opprimés du monde entier, la bataille a commencé. Ne perdez pas espoir, l’aide est forte. Est-ce que vous réalisez que c’est la nuit du pouvoir? Qu’est-ce que la nuit du pouvoir? C’est celle qui vaut plus que des milliers d’autres nuits, c’est le destin qui s’accomplit, c’est quand les cieux s’ouvrent pour recevoir vos milliers de prières serrées.

Regardez ce qui se passe en ce moment en Amérique. Les avons-nous frappés avec nos missiles? Non, ils sont venus et nous ont bombardés, 64 missiles sur Bab Al-Aziziya, qui est maintenant en ruines, et j’ai finalement été obligé de quitter ma maison, où ils ont tué bien des innocents. Mais je ne quitterai pas la Libye et cette bataille sera celle de la victoire ou la mort.

Vous autres aux USA, je ne suis pas votre dirigeant. Vous appartenez à un État en faillite que vous devriez vous préparer à quitter. Allez au Venezuela. Si vous restez, vous devez suivre les traces de mon représentant, le guide spirituel Louis Farrakhan. Écoutez-le. Il vous dira tout ce que vous avez besoin de savoir sur ce qui se déroule.

Vous les Européens, vous devriez aussi vous préparer à vous trouver noyés sous les évènements et les calomnies. Vous n’êtes pas assez nombreux à avoir relevé la tête. Vous allez devoir en subir les conséquences. Les bons éléments parmi vous devraient viser l’Afrique. Allez en Afrique de l’ouest. L’Afrique du nord n’est pas sûre maintenant que la région est devenue un champ de bataille. En Afrique de l’ouest vous trouverez des logements et du travail.

Vous qui êtes en Serbie, vrais amis de la Libye, vous êtes avec moi. Ne perdez pas espoir, le drapeau des rats flotte au-dessus d’une maison sur un million. Vous pouvez tous préparer vos drapeaux verts, rectangles de 1 x 2, c’est votre drapeau, le drapeau du pouvoir populaire, de l’espoir, de la vérité, de l’avenir.

 

Vous tous de par le monde qui défendez la vérité, la liberté, la Jamahiriya, accrochez-le sur des millions de maisons, de voitures. Le drapeau vert est à vous, et il appartient aux masses du monde entier. Avec l’aube de l’autorité populaire et la fin des gouvernements, nous avons choisi le drapeau vert et avons choisi une couleur et des dimensions pratiques pour tous. Choisissez n’importe quel vert. Que la hauteur mesure la moitié de la longueur, exactement, et emportez-le partout avec vous.

 

Bientôt le drapeau vert claquera partout dans le monde, et les gouvernements s’effondreront, ils ont failli envers leurs peuples, et à moi seul, j’ai fait plus qu’eux tous. Ils ont servi différents maîtres. Ils n’ont pas essayé de servir le peuple, jamais. Ils sont la propriété d’autres puissances. Ils ne font rien pour vous. Ignorez-les et ils disparaissent. Préparez-vous à former des comités, ouvertement ou en secret, bâtissez vos propres « Mathaba », vos « centres pour l’anti-impérialisme » pour vous rencontrer et partager. Tracez votre chemin. Le drapeau vert appartient à tout le monde.

L’avenir, c’est la Jamahiriya, partout. Des sociétés où les masses s’autogouvernent. Les congrès de base populaires, et les comités du peuple. Les comités verts pour guider, défendre, exposer, appeler, montrer le chemin vers la prise du pouvoir par le peuple. Tout cela se trouve dans le Livre Vert, lisez-le, recopiez-le, partagez-le. Utilisez vos systèmes de communication, ne vous reposez pas sur l’ennemi. Faites votre propre communication. Reprenez en mains vos ressources, n’ayez pas peur du pouvoir, il faut vous emparer du pouvoir. C’est votre pouvoir, votre richesse, vos armes que les gouvernements, les banques et les militaires vous ont volés.

Vous ne pouvez pas demander à d’autres de vous représenter. Vous ne pouvez pas faire confiance à ceux qui pillent votre richesse. Vous ne pouvez pas demander à d’autres de se battre et de mourir pour vous, pour vous défendre. C’est votre responsabilité humaine, et quand vous ferez cela, le monde sera libre, organisé, le système Jamahiri s’implantera, avec la liberté, le bonheur, l’abondance de richesses pour tous.

L’ère des gouvernements touche à sa fin et ils livrent leur dernière bataille, ils sont à bout. C’est la banqueroute pour eux, et pas seulement en matière de finances, mais aussi quant à la morale, la religion, l’éducation, l’intelligence, les idées, ils n’ont pas d’issue. Ils sont sur la pente de l’effondrement. Cet effondrement est une bonne chose pour les peuples du monde qui souffrent parce qu’ils ne sont pas libres.

Vous tous les bonnes gens du monde entier, sachez que l’islam n’est pas ce que les ignorants qui font un grand étalage de prières en public vous montrent, parce qu’en fait ils servent le diable. L’islam, c’est la soumission à la volonté d’Allah, le Dieu unique de toute l’humanité. C’est la nuit de la prière, ce soir. Vos prières sont exaucées. Vous êtes les musulmans, tous ceux qui prient et n’associent personne d’autre à Allah.

Peuple de Bosnie, beaucoup parmi vous sont dans l’erreur, vous, les Arabes, faibles et inutiles comme vous êtes. Le peuple de Serbie qui est chrétien et d’autres encore seraient plus proches de Dieu. Il n’y a qu’un seul Dieu. C’est le Dieu qui est avec la vérité partout où on la trouve, lisez le Coran pour connaître la vérité, n’écoutez pas ceux qui peuvent vous égarer. Si Dieu est avec vous, qui peut être contre vous?

Quelle autre Charia pouvez-vous chercher en plus de celle que nous avons, depuis que j’ai été le premier à apporter le Coran comme loi de la société dans la Jamahiriya? Est-ce la Charia de l’injustice? De l’oppression? De la lâcheté? Du meurtre? De la démence? Des drogues? Est-ce la Charia qui fait se soulever le rat en armes, et qui lui permet de torturer, de violer, de piller? Non, ce n’est pas la Charia, l’ignorance de tout cela est expliquée dans le Coran.

Les prières sont exaucées. Plus de quarante armées se sont jetées sur moi, seulement parce que je dis la vérité, parce que je ne laisserais pas les voleurs me faire passer en Afrique. J’ai promis à l’Afrique que je ne vous trahirai pas. J’ai promis au monde, à vous, aux millions de gens qui me portent dans leur cœur, que je me battrai jusqu’au bout.

N’écoutez pas leurs trompettes. Celui qui les écoute se trompe. Vous avez votre propre Mathaba pour vous renseigner, débattre et vous rencontrer. Ne leur accordez aucune attention. Cela devrait être clair pour vous, à présent. Le feu est l’eau, l’eau est le feu. Sachez que l’avenir vous appartient, les gouvernements sont finis, une nouvelle ère des masses s’annonce, comme cela est prédit dans le Livre Vert…

Je vous entends. Beaucoup de vos messages parviennent jusqu’à moi. Je ne peux pas vous répondre individuellement, mais je ressens votre douleur. Certains d’entre vous ont été tellement affectés par les mensonges de ces jours derniers que vous avez même envisagé le suicide. Non! Non, jamais, le suicide n’est jamais une option, lorsque nous sommes aux portes d’une grande victoire. Les coûts seront élevés, mais nous ne devons pas flancher.

Je vous vois, vous les Africains de par le monde, jusqu’en Australie, vos images me parviennent. Je vous vois collecter de l’argent pour secourir l’Afrique de l’est. Ce sont les blancs qui ont amené ces problèmes et qui nous empêchent d’aider nos frères et nos sœurs. Merci pour vos prières. Mais gardez votre argent. Utilisez-le plutôt pour combattre ces agresseurs.

Formez des comités verts autour de vous, réunissez-vous en secret ou bien ouvertement. Proclamez votre allégeance à la charte verte. Etudiez le Livre Vert. Annoncez vos conférences populaires, encouragez d’autres personnes dans le monde entier, préparez le futur congrès mondial sur les crimes contre l’humanité, vous avez six mois pour vous préparer.

La marche de l’année prochaine peut être le plus grand congrès du peuple, vous pouvez faire que cela le devienne. Préparez-vous sans attendre. Créez un site web, vous devez le faire, pour notifier tous les crimes. Tandis que nous nous battons pour défendre notre nation, vous vous battez sur le champ de bataille de la vérité, parce que la plume est plus puissante que l’épée.

Certains d’entre vous sont arrivés jusqu’à notre frontière occidentale, mais ont dû repartir. Vous avez des familles dont il faut prendre soin. Maintenant le chemin à suivre est clair, mais l’OTAN ne laissera pas la paix revenir. Ils ont peur de l’exemple de la grande Jamahiriya. Ils peuvent détruire vos réussites physiques, mais ils ne peuvent pas venir à bout de la vérité. Plus ils essayent, et plus nous serons victorieux, la victoire est avec le peuple, jamais avec les oppresseurs.

Des milliers d’entre vous attendent en plusieurs points. Je vous vois en Tanzanie, au Congo, au Ghana, au Nigeria, et en bien d’autres points de l’Afrique. Comment allez-vous pouvoir traverser les déserts jusqu’en Libye? Regroupez-vous plutôt là où vous êtes. Si la bataille n’est pas gagnée en Libye, elle se déplacera jusqu’à vous. Préparez-vous. Préparez des pièges pour les envahisseurs. Vous devez défendre vos bases.

Les gouvernements africains ne sont pas forts. Ils contrôlent à peine quelques centre-villes. Souvent, ils n’assurent pas de services, et les gens se débrouillent sans eux. Ils ne vont pas être à vos côtés le moment venu. Ils sont pauvres. Ils ont été pillés par les racistes, les colonialistes, les pillards blancs du nord. Affrontez-lez seulement s’ils vous affrontent. Soyez prêts. Défendez votre continent.

Ils ne peuvent attaquer qu’avec leurs bombes, alors que nous nous défendons avec la vérité. Ils ne peuvent jamais se battre au corps à corps. Ce ne sont que des lâches, des déments qui se cachent derrière des machines, ils ne peuvent jamais faire face aux Africains d’homme à homme. Les enfants africains peuvent mettre en déroute n’importe quel mercenaire blanc, voilà pourquoi ils se cachent et détruisent avec haine, mais de loin.

Ne les laissez pas vous utiliser. Soyez unis. Édifiez vos défenses parce qu’ils arrivent s’ils arrivent à passer sur la Libye. S’ils détruisent la Libye, alors attaquez-les par derrière.

Évitez le combat si vous le pouvez. L’ennemi souhaite que nous soyons tous subordonnés à leur champ de bataille, ce qu’ils veulent c’est nous plonger tous dans la guerre. L’Afghanistan est maintenant avec nous, l’Irak est avec nous, le Venezuela est avec nous. Nous voulons la paix. Nous voulons la justice. Travaillez à des conférences sur les crimes contre l’humanité, utilisez vos réseaux anti-impérialistes Mathaba, car ce sont les Q G des comités verts.

Allez de l’avant, la victoire est à nous!

Traité par Gilbert Rocheteau ;

www.mcrlibye.org (site piraté par les rats après 2011)

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,