Aller à…
RSS Feed

6 mars 2021

LE MUR MEURTRIER DE LA MEDITERRANEE: L’ASSASSINAT INSTITUTIONNEL DE MASSE DE L’UNION EUROPÉENNE


Le blog de Jacques Lacaze

LE MUR MEURTRIER DE LA MEDITERRANEE: L’ASSASSINAT INSTITUTIONNEL DE MASSE DE L’UNION EUROPÉENNE

Publié le 22 mars 2015 par Saïd Bouamama

3419 migrants sont morts en 2014 en tentant de traverser la Méditerranée selon l’agence de Nations-Unies pour les réfugiés(1). Ce chiffre macabre fait de la Méditerranée la frontière la plus meurtrière, le nombre total de décès pour le monde entier étant de 4272. Sur une durée plus longue ce sont plus de 20 000 migrants qui ont perdu la vie depuis l’an 2000. La tendance est de surcroît à une hausse permanente, l’année 2014 ayant battu tous les records en laissant loin derrière le précédent pic qui était de 1500 décès en 2011. Les discours politiques et médiatiques construisent chaque nouveau drame comme des catastrophes imprévisibles sur lesquelles les gouvernements européens n’auraient aucune prise et aucune responsabilité. Le discours de la catastrophe cache un processus d’assassinat de masse de l’Union Européenne.

Pour liure la suite, rendez vous sur:

Voir les commentaires

Published by Jacques Lacaze
commenter cet article
23 mars 2015

Ne rien changer. Tel est le motto de nos hommes politiques et élus face à ce danger mortel que représente la pollution atmosphérique aux particules fines, une pollution majoritairement générée par les véhicules diesel, sponsorisés par l’état et plébiscités par les français, capables de créer une vaste chambre à gaz nationale.

Alors que les taux de particules fines n’ont jamais été aussi élevées, et entrainent déjà certainement une sur-mortalité, ministres et élus locaux restent muets, figés dans cette inertie coupable des incapables subitement mis à jour.

Pour lire la suite, cliquez sur:

Published by Jacques Lacaze dans Santé
commenter cet article
21 mars 2015

CLASSE CANCÉRIGÈNE PROBABLE PAR L’AGENCE DU CANCER

L’agence du cancer note qu’il existe des « preuves limitées » de l’impact du Roundup de Monsanto chez l’homme en ce qui concerne les lymphones non hodgkiniens. Comprendre : les cancers du sang.

Il est l’un des pesticides les plus utilisés au monde. Et il a été classé, vendredi 20 mars, comme étant un cancérogène « probables chez l’homme », par l’agence du cancer de l’Organisation mondiale de la santé.

…………

Si les « preuves sont limitées », selon l’aveu même de l’agence onusienne, les risques que faire courir le Roundup, la marque phare du géant Monsanto, à cause de la présence de l’herbicide glyphosate, sont grands.

Il est utilisé par « 200.000 agriculteurs et 3 millions de jardiniers », assure Didier Charrier, directeur général de Monsanto France. Il n’a pas voulu donner de détails sur le volume des ventes de ce produit.

…………..

… pour le Pr Andreas Kortenkamp, un toxicologue à Londres, « les autorités des membres de l’Union européennes doivent désormais se demander si les mesures existantes sont suffisantes pour protéger les consommateurs et les utilisateurs de pesticides des risques de cancer ».

L’association française de défense de l’environnement « Générations futures » s’est pour sa part félicitée de la classification de l’IARC qui « reconnaît la dangerosité du glyphosate ».

Pour lire la suite, cliquez sur :

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,