Aller à…
RSS Feed

28 février 2021

AFRIQUE. L’ONU adopte (enfin) une résolution contre l’Etat Islamique en Libye


A défaut d’avoir entendu Mouammar Kadhafi qui dénonçait déjà Al Qaïda et tous les mouvements djihadistes, on pourrait peut-être écouter son fils Saïf, si l’ONU veut sauver ce qu’elle a contribué à détruire

ginette

AFRIQUE. L’ONU adopte (enfin) une résolution contre l’Etat Islamique en Libye

Posted on mar 28, 2015 @ 12:00

Allain Jules

 

KadhafiAprès avoir soutenu la fausse révolution libyenne visant simplement à renverser et tuer un homme, les meurtriers qui siègent à l’ONU, tentent de vouloir réparer leurs erreurs. Oui, le meurtrier revient toujours sur le théâtre de son crime. Le Conseil de sécurité a adopté dans la nuit de vendredi une résolution pour soutenir la lutte contre les djihadistes en Libye mais sans lever l’embargo sur les armes qui frappe le pays comme le demandait le gouvernement libyen.

Ce dernier, soutenu par l’Egypte, souhaite acheter beaucoup plus d’équipements militaires pour renforcer son armée et faire face à des groupes extrémistes comme l’organisation Etat islamique qui s’est implantée en Libye. Mais le pays est toujours sous le coup d’un embargo et de nombreux membres du Conseil craignent que les armes livrées ne tombent entre de mauvaises mains ou n’alimentent le trafic d’armes dont la Libye est le pivot. Ils souhaitent aussi que soit d’abord constitué en Libye un gouvernement d’union nationale.

L’ambassadeur britannique Mark Lyall Grant a réitéré cette demande vendredi, estimant que « l’absence d’un gouvernement fort et uni en Libye renforce ceux qui veulent plonger le pays dans le chaos ». La résolution adoptée vendredi à l’unanimité se contente de recommander au comité de l’ONU qui gère l’embargo « d’examiner rapidement » les demandes d’exemption à l’embargo que le gouvernement libyen reconnu internationalement présenterait.

Le Conseil « exprime son ferme soutien aux efforts du gouvernement libyen pour combattre l’EI » et les groupes qui lui sont liés ainsi qu’Al-Qaïda et ses affiliés. Début mars, huit des 15 membres du Conseil avaient bloqué une demande d’exemption de la Libye portant sur des dizaines d’hélicoptères, d’avions de combat et de tanks, ainsi que sur des milliers de fusils d’assaut avec leurs munitions.

La résolution exprime « la profonde inquiétude du Conseil » face à la présence croissante en Libye de combattants de l’EI et d’autres groupes qui lui ont prêté allégeance ainsi que d’Al-Qaïda. Le Conseil menace de sanctions les individus ou les groupes qui soutiendraient ces groupes extrémistes en les finançant, en recrutant pour eux ou en diffusant leur propagande sur internet. Parallèlement, le Conseil a adopté vendredi une autre résolution qui prolonge jusqu’au 15 septembre le mandat de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul).

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,