Aller à…
RSS Feed

6 mars 2021

GUERRE AU DONBASS. Récit de guerre: comment avons-nous pris Debaltsevo ?


GUERRE AU DONBASS. Récit de guerre: comment avons-nous pris Debaltsevo ?

Posted on mar 28, 2015 @ 10:00

Allain Jules

 

alexPar Alexandre Sivov

___________________________________________________________

novorossia

Énorme scandale: L’Internet russe s’est s’emballé. Tout a commencé avec la publication d’une analyse militaire sur la guerre au Donbass. Cette oeuvre d’un combattant volontaire venu de la Russie, Alexandre Morosov, alias «Chat de combat Mourz» intitulée: «Comment avons-nous pris Debaltsevo ?», récit en russe, a fait un véritable carton en deux épisodes:

La première et la deuxième parties se retrouvent sur le blog Kenigtiger, ICI et LA .

C’est un long texte analytique, bien écrit et très critique, mais qui ne touche pas aux hautes sphères russes. Il est plutôt concentré sur les forces armées de la République Populaire de Lougansk (RPL), groupe dans lequel, l’auteur combattait. Résumé :

Oui, la victoire à Debaltsevo a été tactique mais, à quel prix, et qu’elles sont les pertes ?  Sous le prétexte de contrôler ses propres forces armées, les dirigeants de Novorossia, sous la pression des conseillers russes ont procédé à un regroupement qui a malmené de ses propres troupes. Tout d’abord, en dispersant les troupes des commandants d’antan, qui combattaient tant bien que mal jusqu’alors, sous le prétexte de la lutte contre la « mahnovtzina » (l’anarchisme). Suite à ça, s’est installé un véritable chaos. De plus, les conseilleurs militaires russes sont incompétents. La fameuse aide russe, suffisante en tonnes et en pièce, manquait totalement des choses les plus simples. Ainsi, elle était inutilisable. Des exemples: les cartes topographiques de Debaltsevo, les instructions en papier pour l’utilisation de la technique militaire russe, des émetteurs de radio dans les chars fournis, les pièces détachées, etc. La victoire, limitée, n’a été obtenue que suite à la dégradation totale de la machine militaire ukrainienne. 

Le seul commandant en RP de Lougansk, qui a réussi à avoir du succès avec des pertes minimales était Alexeï Mozgovoï, qui n’est pas, aussi bizarre que ça puisse paraître, un militaire. Pourquoi ? Il a refusé de démanteler et remanier sa brigade sous l’ordre des dirigeants de Lougansk et de la Russie. A la suite de quoi, il n’a plus bénéficié de la fameuse «voentorg» ou presque, l’aide russe clandestine. Il n’avait aucune arme lourde. Il a néanmoins conservé son indépendance avec la possibilité de bien diriger ses troupes. Il se passait aisément des ordres des conseillers russes. Encore une fois, il menait cette campagne de façon efficace, en ayant très peu d’artilleries lourdes.                

Dans les médias russes, des discussions acharnées ont commencé. Igor Strelkov, ex ministre de la défense de la République Populaire de Donetsk (RPD) a soutenu les accusations du «Mourz» contre les dirigeants:

«les informations que j’ai ne diffèrent point de son récit».

Mais, une personne, qui s’est présentée comme «colonel du Suprême département des chars et blindés du Ministère de la défense de la Russie» (est-ce le conseiller russe incompétent de Lougansk mentionné par Mourz ?) a, au contraire, menacé de mort ce dernier. Des russes par millions se posent maintenant des questions sur la position du Kremlin et l’efficacité de son aide:

Que se passe-t-il ? Incompétence totale ou sabotage direct par des traîtres russes ? Ce désordre en Novorossia a-t-il été organisé de façon délibérée ? La célèbre machine militaire  de l’ex URSS, très efficace, a-t-elle muté en marasme en une vingtaine d’années ? 

Alexandre Sivov, journaliste.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,