Aller à…
RSS Feed

2 mars 2021

Conférence d’Alain Gresh (Le Monde Diplo) sur le Yemen


 

  • 1

[MONTREUIL/ COMMUNIQUE des PdT pour Alain GRESH ] Re: Conférence d’Alain Gresh (Le Monde Diplomatique

Sunday, April 26, 2015  Conférence d’Alain Gresh (Le Monde Diplo) sur le Yemen Mercredi 29 Avril

 

 

 

Communiqué des Pacifistes de Tunis à l’attention d’Alain GRESH

Montreuil (France), 29 avril 2015

 

Ici, à Montreuil, vous vous trouvez sur une terre de luttes politiques conduites courageusement, tant au niveau local que global, par des militants écologistes et anti-impérialistes qui se reconnaîtront.

Il y a quatre ans, l’un d’entre eux déclarait que, contrairement à la quasi-totalité des intellectuels français, elle ne hurlerait pas contre la Jamahiriya Libyenne agressée par les loups de l’OTAN. Or, la guerre contre le Yémen, pour laquelle vous êtes invité à éclairer ici le public, n’en est, concernant sa forme, qu’une pâle répétition. Il suffit de remarquer combien les conférences de presse quotidiennes du général saoudien AHMAD ALASIRI ressemblent étrangement à celles de Rasmussen. Même les messages de ses diapositives projetées sur le mur de la salle apparaissent en gros caractères en anglais et, en plus petits, en arabe… Comme vous le savez, ces événements sont destinés à rassurer que « tout se déroule comme prévu ». Ici, l’innovation, dont l’impérialisme est un champion, est que, pour la première fois, c’est un « Arabe » qui joue le rôle jusque là attribué aux figures de sinistre mémoire: du Danois ANDERS RASMUSSEN à l’US-américain NORMAN SCHWARZKOPF.

Nous n’avons ici rien à redire quand à votre attentisme prudent concernant la Syrie. Cependant, nous aimerions que le public sache que, lors de l’agression de l’OTAN contre la Jamahiriya libyenne, votre position fut d’un cran seulement en retrait de celle de votre collègue IGNACIO RAMONET. Or, ce dernier, dirigeant avant vous le journal dont vous avez hérité, ne s’était pas distingué des bouffonneries criminelles d’un BERNARD LEVI.

Mr GRESH, quelle autorité éthique vous poussait-elle alors, à l’instar de tant d’autres, à poser l’indécente question suivante: « Faut-il intervenir militairement en Libye »? L’Elysée et l’OTAN attendaient-elles sérieusement vos analyses et conseils ? Votre devoir n’était-il pas, au contraire, de relire les nombreux ouvrages et articles de votre collègue, Mr RAMONET, sur les rapports en pouvoir et médias, afin d’en extraire la sagesse en vue d’édifier l’esprit de vos lecteurs soumis à la plus grande opération psychologique de propagande dans l’Histoire de l’humanité ?

Un demi-million de morts plus tard, en Libye et en Syrie, il apparaît que vos analyses étaient complètement fausses. Si, par sagesse, vous vous étiez tu, à l’image de NOAM CHOMSKI et de quelques autres personnalités, nous respecterions chacune de vos nouvelles interventions. Malheureusement, votre expertise géopoliticienne au sujet de la Jamahiriya Libyenne ne se distingua pas en qualité de celles d’astrologues et politologues comme PASCAL BONIFICACE, THIERRY MEYSSAN, IGNACIO RAMONET, RENE NABA et autres islamologiciens comme TARIQ RAMADAN et son groupe virtuel OUMMA.

Car les principes de l’anti-impérialisme, de VLADIMIR ILITCH OULIANOV dit LENINE à MOUAMMAR AL-GADDAFI, n’ont jamais varié. Le mouvement a certainement besoin d’un souffle nouveau, de sincérité, fidélité et loyauté mais pas de méta-hypocrisie. Faire table rase du passé, d’un passé pas si lointain, est certainement possible mais à la condition inévitable de demander publiquement pardon, au mieux aux 250 000 victimes de la guerre contre la Jamahiriya Libyenne; au pire, à tous les lecteurs qui ont mis une confiance aveugle dans les analyses des experts en question.

Nous vous proposons d’utiliser la présente tribune de Montreuil pour le faire dès maintenant en votre nom et celui de l’équipe de votre journal. Mieux, à l’heure de la mondiovision, vous pourriez, avec les autres individus précités, faire un Mea Culpa collectif, en vous inspirant notamment des mariages collectifs organisés sous les bombes impérialistes en Irak, Palestine et en Libye ou encore, dans ce dernier cas, aux concerts quotidiens sur la Place Verte de Tripoli.

Dans le prochain éditorial de votre journal, vous pourriez aussi avantageusement lancer une pétition en ligne invitant les géopoliticiens comme vous à enfin « changer de paradigme »: condamner définitivement l’anti-impérialisme à géométrie variable pour revenir à l’anti-impérialisme tout court. Au lieu de continuer à pérorer -comme si ce qui s’était passé de mars à octobre 2011 n’avait été qu’un simple et ferme courant d’air dans le désert-, vous et vos collègues auront ainsi la possibilité de recouvrer votre crédibilité, si tant est que vous teniez plus qu’à votre image et, ce, même si l’Histoire n’oublie pas. Il y a un demi-siècle, FIDEL CASTRO l’avait prophétiquement rappelé, lui qui avait immédiatement qualifié la guerre contre la Jamahiriya de « nazie » et qui ne trouva de critique plus aigrie que celle de votre collègue.

Monsieur ALAIN GRESH, il vaut mieux tard que jamais.

Par Les Pacifistes de Tunis (écrit sur le vif et dans la douleur)

 

 

 

Saturday, April 25, 2015

Conférence d’Alain Gresh (Le Monde Diplo) sur le Yemen Mercredi 29 Avril

 

Dans le cadre de sa mobilisation pour le Yémen, Le Collectif Français Pour La Liberté des Peuples organise une conférence sur la situation actuelle au Moyen Orient en présence d’Alain Gresh et d’autres spécialistes et analystes politiques. Conférence animée par Sayeed Imededdin Hamrouni.

 

 

Mercredi 29 avril 2015 à 19h30
Palais des congrès

128 rue de Paris
100 Moneuil Métro

 

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,