Aller à…
RSS Feed

3 mars 2021

Ryad détruit l’aéroport de Sanaa pour empêcher l’atterrissage d’un avion iranien


Ryad détruit l’aéroport de Sanaa pour empêcher l’atterrissage d’un avion iranien

Par Agence | 28/04/2015 |

Pour la troisième fois, l’Arabie saoudite a empêché l’atterrissage d’un avion d’aides humanitaires iraniennes destinées au peuple yéménite.Selon des sources yéménites, l’aviation saoudienne a intensifié ce mardi le bombardement de l’aérodrome de Sanaa pour empêcher un avion iranien du Croissant rouge d’y atterrir.

Selon la télévision panarabe al-Mayadeen, 10 raids ont été perpétrés contre la piste de l’aéroport de Sanaa.

L’appareil iranien qui était entré dans le ciel yéménite en milieu de journée, en provenance du sol omanais, avait fait la sourde oreille aux menaces  provenant des avions saoudiens. Il a poursuivi son parcours en direction de Sanaa, où il voulait atterrir dans son aéroport mais  n’est pas parvenu à le faire, malgré plusieurs tentatives, en raison de l’intensité du bombardement saoudien.

Cette tentative d’empêcher l’acheminement de l’aide humanitaire au peuple yéménite est la troisième du genre.

La première a eu lieu depuis quatre jours, lorsqu’un avion iranien transportant en plus des aides 90 yéménites blessés dans les deux attentats terroristes contre deux mosquées yéménites et soignés en Iran. Le vendredi dernier, un avion iranien voulait se rendre à l’aéroport de Sanaa a lui aussi été contraint par l’aviation saoudienne de retourner à l’aéroport de Bandar Abbas.

La version saoudienne

Selon l’AFP, maintenant que la piste d’atterrissage est détruite, les avions transportant de l’aide humanitaire ne pourront plus se poser à Sanaa, jusqu’à ce que les rebelles la réparent, alors que la situation humanitaire est critique dans ce pays pauvre de la péninsule arabique, où la population est privée de tout.

Toujours selon l’AFP, l’avion iranien en question, qui avait obtenu l’autorisation de la coalition de se rendre dans la capitale yéménite via l’Arabie saoudite, est « passé par Oman avant de demander d’atterrir à Sanaa », tentant de suivre « un itinéraire qui n’avait pas reçu d’autorisation préalable », a expliqué le porte-parole de la coalition, le général Ahmed al-Assiri.

Le pilote de l’appareil a fait fi des avertissements l’invitant à ne pas se rendre à Sanaa, a précisé M. Assiri à Al-Arabiya, chaîne de télévision à capitaux saoudiens.
« Cela a obligé les forces aériennes (de la coalition) à détruire la piste atterrissage de l’aéroport de Sanaa, afin de l’empêcher d’atterrir », a poursuivi le général, ajoutant que le pilote s’en était retourné vers l’Iran.
Selon M. Assiri, « quelque chose n’était pas clair concernant cet avion ».(alManar)

4

Lire tous les articles de la rubrique : Flash d’Actu


Flash d’actu

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,