Aller à…
RSS Feed

3 août 2021

59 voyageurs en partance pour la Turquie refoulés à l’aéroport d’Alger Des candidats au djihad en Syrie parmi le groupe


 

Fil d’actualité

59 voyageurs en partance pour la Turquie refoulés à l’aéroport d’Alger
Des candidats au djihad en Syrie parmi le groupe

Parties dans le cadre d’un voyage organisé par la Société internationale Qnet, spécialisée dans la vente en ligne, 59 personnes, hommes et femmes, tous membres de cette société et envoyés en voyage par récompense pour leur collaboration réussie ; «bons commerciaux» ; ont été surprises, vendredi dernier, par la police des frontières de l’aéroport international Houari-Boumediène d’Alger, qui leur a refusé l’embarquement.
En fait, ces 59 voyageurs, dont la majorité ne se connaissent ni d’Eve ni d’Adam, des hommes et des femmes qui ont bénéficié d’un voyage organisé de 15 jours en Turquie, ont été piégés par le concours de circonstances.
Les services secrets qui surveillent toutes les agences de voyage qui organisent des circuits vers la Turquie depuis que ce pays est devenu la plaque tournante et le pays de transit des islamistes de tous les pays qui veulent rejoindre l’Etat islamique ou Daesh en Syrie, via les frontières terrestres trop permissives par ailleurs, avaient à l’œil cette société internationale depuis plusieurs mois. Une société spécialisée dans tous les commerces en ligne, en fait leader mondial dans le genre de vente directe ou VDR (vente directe réseau), ayant à son compte des prix internationaux et des médailles de mérite dans ce domaine, et qui active en Algérie via des réseaux en ligne et posséderait même un agent, alors qu’ailleurs, elle compte des bureaux et des agences officiels dans certains pays comme les EAU, les Etats-Unis, l’Australie, la France, l’Angleterre, l’Indonésie, la Chine et la région administrative de Hong-Kong, Etat où se trouve le siège social.
Aussi, la vigilance des services secrets algériens a été accentuée cette fois-ci par le circuit proposé aux heureux membres de ladite société ; un circuit qui avait intégré une certaine ville appelée Ozan Koze ; l’une des villes frontalières avec la Syrie ; celle parmi lesquelles transitent les djihadistes des autres pays en partance vers la Syrie pour rejoindre Daesh. Ce fut pour cette raison d’ailleurs que le groupe complet, évalué à 59 personnes, a été interdit de quitter le territoire ; les 59 personnes étaient gardées sous surveillance accrue des services de la police et ceux chargés de la lutte antiterroriste pendant 48 heures, pour des fins d’interrogatoire approfondi et individuel avant de les libérer le dimanche. Cela étant, nos sources ne précisent pas si tout le monde a été libéré et invité à rentrer chez lui, mais ce qui est sûr, c’est que le voyage pour ces personnes a été tout simplement annulé et les services de sécurité auraient, par cette intervention, réussi, selon nos sources, à déjouer une autre tentative des recruteurs de Daesh qui activent dans presque tous les pays musulmans et même européens et qui utilisent tous les moyens pour envoyer des éléments djihadistes nouveaux vers «le front», c’est-à-dire vers la Syrie. Selon toujours nos sources, des enquêtes se poursuivent pour déterminer qui est derrière l’infiltration de cette société pour lui injecter des candidats destinées pour le Daesh mais qui se sont présentés et ont collaboré au niveau de la société pendant longtemps afin de gagner son estime et bénéficier d’un bonus ; celui d’un voyage gratuit ou très réduit vers la Turquie en compagnie de personnes innocentes et totalement étrangères à ces manigances.

Qui est Qnet ?
Concernant les activités de la société internationale Qnet, qui a été créée en 1998 par le Malaisien Vijay Esmaran, et selon nos sources, celles-ci sont légales puisqu’elle agit dans le cadre des sociétés VDR, c’est-à-dire des sociétés qui ont opté après l’avènement de l’internet pour une vente directe par réseau (VDR) dans le cadre du modèle vente multiniveau ou MLM (Multi Level Marketing). Une sorte de «structure du réseau de vente dans laquelle les revendeurs (ou distributeurs) peuvent parrainer de nouveaux vendeurs, et être alors en partie rémunérés par une commission évaluée en pourcentage sur les ventes des recrues».
Depuis, la société Qnet s’est diversifiée dans le commerce en ligne pour toucher une grande variété de produits incluant vacances, produits d’énergie, de gestion du poids, de nutrition, de soins personnels, d’entretien domestique, de luxe, et d’accessoires de mode.
Cela étant, et même si les méthodes de cette société, du moins dans le cas qui nous concerne, s’assimilent à un système de vente pyramidale ou «vente à la boule de neige» ; tant elle utilise auprès de ses clients le système pyramidal et avec un secret absolu entre les membres qui ne doivent pas se connaître ; il reste que les commissions proposées à ses membres sont légales puisqu’elles sont proposées sous forme de bonus ou de réduction du prix à chaque nouveau recrutement compté au profit de ce membre. En somme, un modèle qui est, à notre avis, aux antipodes de la méthode pyramidale ou «effet boule de neige» qui est une méthode illégale et punie par la loi car se basant sur du mensonge, avec généralement des produits virtuels ou de moindre valeur, et qui sont proposés aux clients avec des sommes excessives.

H. M.

Partager

Plus d’histoires deLibye