Aller à…
RSS Feed

6 mars 2021

Les grosses orchades, les amples thalamèges..


 

Les grosses orchades, les amples thalamèges..

Littératures vagabondes – états d’âme à La Thalamège

 

26/04/2015

LE COMBAT DE LA RAISON

Au moment où les philosophes de bac à sable se mettent à jacasser de sacré, en gavant les foules éberluées des pires lieux communs et platitudes pour nef des fous, il est bon de savoir ce qu’ont à en dire les vrais philosophes, même s’il faut, pour les comprendre quand on ne les connaît pas, faire un petit effort pour s’accoutumer à leurs métaphores. Le jeu vaut largement la chandelle, croyez-en ceux qui ont essayé.

Il est surtout primordial de savoir ce qu’ils ont à nous dire de la Raison, cette pauvre déesse aux outrages, qu’il est si à la mode de violenter-berner-vilipender sous prétexte de post-modernisme et de liberté des marchés.

Puisque les fous nous ont enfermés dans l’asile et sont partis avec la clé, il urge de secouer nos barreaux, de les desceller, d’enfoncer les portes blindées, de creuser des tunnels d’abbé Faria, n’importe quoi, mais DE L’AIR !

 

Manuel de Dieguez

Le combat de la raison

 

 

J’achève cette semaine les quinze textes que j’avais annoncés le 9 janvier et que j’ai consacrés à un examen anthropologique de la science anthropologique moderne. Qu’en est-il de l’ignorance de la politique qui frappe les chefs d’État sous informés des progrès de la connaissance anthropologique des croyances religieuses ? Leur retard intellectuel sur les sciences humaines d’aujourd’hui condamne-t-il l’Europe à l’impuissance face à l’expansion nouvelle du sacré sur cette planète ? Le décalage entre les victoires de la science et l’ignorance de toute la classe dirigeante européenne deviendra-t-il aussi tragique qu’entre l’Église du Moyen-Age et l’astronomie de Copernic ?

Quoi qu’il en soit, le révélateur que fut l’attentat du 7 janvier contre Charlie Hebdo se place à ce point au cœur de la géopolitique et de l’histoire contemporaines que, dès la semaine prochaine, je pourrai faire le point de l’histoire de l’Europe à l’heure où, après soixante-dix ans d’expansion de leur mythe de la Liberté, les États-Unis sont parvenus à briser l’unification de l’Europe en engageant le Vieux Monde pour longtemps dans une guerre économique contre la Russie.

A la lecture de mon texte du 24 avril, nous verrons plus clairement la justesse de la phrase de Socrate qui disait que l’ignorance était la source de tous les maux.

 

1 – Les métamorphoses de Dieu, 9 janvier 2015


2 – Le sacré semi animal
, 16 janvier 2015


3 – Les étapes d’une errance
, 23 janvier 2015
4 – Le Dieu sanglant de la Liberté , 30 janvier 2015
5 – Le Dieu Liberté en majesté + L’ombre géante de la Grèce , 6 février 2015


6 – Trois monothéismes traumatisants
, 13 février 2015


7 – Le sang des dieux et le nôtre
, 20 février 2015


8 – Nos tributs au Dieu Liberté
, 27 février 2015


9 – Esquisse d’une histoire de l’ignorance
, 6 mars 2015


10 – La France et sa cervelle
, 13 mars 2015


11 – L’abaissement des peuples
, 20 mars 2015


12 – L’Europe des rats et des ragondins
, 27 mars 2015


13 – L’humiliation et la honte de l’Europe américaine
, 3 avril 2015
14 – La République des peureux et des tremblants , 10 avril 2015


15 – Les religions, miroirs de l’art de gouverner
, 17 avril 2015

 

 

Et voilà, on est « la semaine prochaine » :

 

La vassalisation américaine de l’Europe est-elle réversible ?

24 avril 2015

Pour la première fois de sa longue histoire, le continent européen se sera soumis aux ordres qu’un maître du dehors lui aura ordonné d’exécuter. Puis cette fraction du monde, autrefois prestigieuse, est montée pieds et poings liés sur la scène de sa démission internationale afin de se conformer point par point aux volontés d’un empire étranger. Un asservissement aussi spectaculaire ….

 Suite …

http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/tstmagic/1024…

 

 

On peut lire (ou relire) aussi :

 

« L’empire américain s’est déjà effondré »

Une interview de Manuel de Dieguez par l’ambassade d’Iran

le 17 mars 2007

 

L’ambassade d’Iran : Vous avez publié une vingtaine d’ouvrages chez les plus grands éditeurs, de nombreux articles dans les colonnes du Monde et quelque quatre-vingts articles de revue. Au lendemain de l’attentat du 11 septembre 2001, vous avez décidé de vous exprimer sur internet, convaincu que ce mode de communication ne manquerait pas de sceller une alliance d’un type nouveau entre la réflexion de fond du philosophe et l’actualité politique la plus brûlante. Vous y mettez une passion intellectuelle qui illustre, à vos yeux, les brèches que seul internet sera en mesure d’ouvrir à la réflexion anthropologique sur la politique de demain. Vous soutenez que le cerveau de notre espèce se trouvant scindé entre le réel et des mondes oniriques, il s’agit d’apprendre à interpréter en anthropologue cette dichotomie fondatrice du sacré. Vous êtes également co-fondateur de l’Encyclopedia Universalis, dont vous avez orienté la philosophie des sciences dans une direction aujourd’hui partagée par les analystes des fondements inconsciemment théologiques de la physique classique. Votre anthropologie critique éclaire les fondements psychologiques de la notion de  » théorie de la nature « . Pouvez-vous nous expliquer cela d’une manière accessible au grand public?

Lire ici…

Source : http://aline.dedieguez.pagesperso-orange.fr/tstmagic/1024…

 

 

 

Manuel de Dieguez

 

 

 

 

La barbarie commence seulement

Ed. du Triolet, 1948

? pages

 

 

 

 

 

 

De l’absurde, essai sur le nihilisme.

Précédé d’une lettre à Albert Camus

Éd du Triolet, 1948

188 pages

 

 

 

 

 

 

L’écrivain et son langage

Gallimard, 1960

350 pages

 

 

 

 

 

 

 

Rabelais

Seuil, 1960

188 p

 

 

 

 

 

 

 

Chateaubriand ou le poète face à l’histoire

Plon, 1963

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos de L’idole monothéiste :

La lucidité prophétique de Manuel de Diéguez

Un regard incisif sur le fondement des religions.

Il est des livres qui dispensent une pensée toute faite et d’autres, beaucoup plus rares, qui stimulent le lecteur et l’incitent à penser par lui-même : tels sont ceux de Manuel de Diéguez, philosophe exigeant, solitaire et résolument non conformiste.

Lire la suite…

Source : http://www.oocities.org/dieguezmd/articles/810522mondeliv…

 

 

 

 

 

 

 

Depuis septembre 2001, Manuel de Dieguez n’a plus rien publié que sur Internet, confiant dans la gratuité de ce moyen de communication nouveau pour assurer une plus grande et plus libre circulation des idées à travers générations, classes, races, religions et philosophies, garant non du choc mais de l’enrichissement mutuel des civilisations.

Recommandons-le et recommandons-nous à la déesse WI-FI.

 

 

Jane Ellen Harrison

 

 

 

 

 

 

On ne choisit pas sa famille.

Patrick Rödel, philosophe et écrivain, se trouve être le neveu d’Henri Guillemin. Ce qui ne fut pas toujours facile à vivre…

Le portrait qu’il nous donne ici de cet oncle parfois encombrant, est sans complaisance. Impertinent, parfois, sans doute. Irrévérencieux ? Juste ce qu’il faut : pas mécontent le neveu de prendre l’oncle en défaut sur une déclinaison latine !

Mais toujours respectueux, d’un respect fraternel teinté d’humour, jusque dans les petits arrangements qu’on prend avec son histoire et de la trace qu’on veut laisser au-delà des célèbres petits papiers de l’historien.

« Voici venu le moment d’apurer mes comptes avec lui, de dresser le bilan de ce que je lui dois et de ce que je lui reproche, de ce que j’admire en lui et de ce qui, chez lui, me déçoit… ». P.R.

 

Où l’on apprend que la correspondance Guillemin-Mauriac restera, pour le demi-siècle qui vient, interdite aux chercheurs… Arbitraire des familles, enfers pavés de bonnes intentions…

Saint-Just avait souhaité que les enfants fussent enlevés à leurs parents dès l’âge de trois ans pour être élevés par la République. Il n’a pas eu le temps de souhaiter que la propriété intellectuelle des citoyens soit « jointe au patrimoine de la nation » trois ans après leur mort. Nous le faisons à sa place.

 

 

En modeste hommage des Grosses Orchades à Manuel de Dieguez, court extrait d’un ouvrage non publié et sans grand intérêt, juste pour le plaisir de lui offrir la plus ancienne image connue de pesée des âmes (et des vies).

 

la kÈre est une destinÉe

 

Dans l’Iliade, les Kères jouent encore un autre rôle : celui de destinées. On peut même dire qu’elles en jouent deux, puisqu’elles y sont les destinées des corps mais aussi des âmes.

Ainsi, quand Achille « eut poursuivi trois fois Hector autour des murs de Troie, Zeus, fatigué, suspendit ses balances d’or et y déposa deux Kères, destins de mort, terrasseuses d’hommes ».

Cette pesée des Kères, dite kerostasia, est la « pesée des destins de mort », mais il est intéressant de savoir qu’elle réapparaît sous le nom de psychostasia, « pesée des âmes ».

Dans une pièce perdue d’Eschyle racontée par Plutarque se produisait une situation analogue, où il n’était plus question d’Achille et Hector, mais d’Achille et Memnon. À la représentation, les spectateurs pouvaient voir, de chaque côté de la balance, les mères des héros, Thétis et éos, priant pour leurs fils. Zeus et sa suite apparaissaient dans les airs, suspendus à une grue, et le public ne s’y trompait pas, car il voyait clairement dans les balances, que le futur vaincu, Memnon, avait une Kère noire et ridée, tandis que celle d’Achille était brillante et juvénile. Cette scène de kérostase (ou de psychostase) apparaît aussi sur des vases peints.

Sur celui-ci (il est au British Museum), ce n’est pas Zeus mais Hermès qui tient la balance. Dans chacun des plateaux se trouve la Kère ou eiddon d’un des deux combattants. Ce lekytos à figures noires est la source la plus ancienne qui nous parle de kérostase.

 

Mes lecteurs auront aussi fait le rapprochement qui s’impose avec les nombreuses pesées d’âmes de l’art égyptien par le dieu-chien Anubis, en présence d’Osiris, dieu des morts, un des plateaux de la balance étant toujours occupé par la déesse-plume Maat.

On peut ajouter encore qu’Hésiode attribue aux Kères le rôle qu’Homère adjuge aux Erinyes, celui de destinées vengeresses. En les nommant Clotho, Lachesis et Atropos, il les assimile même aux Parques. Ainsi dit-il, dans Les Traveaux et les jours : « C’est alors que l’étoile du chien monte et brille au milieu du jour, pendant un court instant, sur les têtes des hommes nourris par les Kères », l’idée étant que chaque homme abrite en son sein une Kère, une chose qui le nourrit, et qui en le nourrissant le tue. Il est « nourri par la vie, pour la mort qui l’attend au bout ». La fonction de la Kère-Destinée est ainsi très clairement double : l’allusion aux Parques est on ne peut plus précise sur ce point.

 

  1. L. Arduinna ou La Bête du Staneux fut-elle pour quelque chose dans le Congrès de Polleur ? (avec emprunts éhontés à Jane Ellen Harrison Prolegomena to the study of Greek religion, Cambridge, 1903.)

 

 

Et la déesse Midum, ennemie d’Athéna, vous connaissez ?

 

 

La pérennité des tyrannies et l’entêtement des servitudes volontaires incarnés sous un même uniforme : Inquisition capitaliste néo-conservatrice en Iraq au nom de la déesse Midum (Main Invisible Du Marché), qu’on appelle aussi I-Hô-Them, divinité des vertus de cruauté et d’avidité. Les maîtres de ces esclaves leur ont affirmé que Midum était de leur côté. Sur cette photo, on voit les esclaves, en habits sacerdotaux, en contemplation devant Midum. Ils affirment avec conviction ne pas voir la déesse, ce qui démontre hors de tout doute, à leurs yeux, qu’elle existe bel et bien puisqu’elle est invisible – contrairement à la torture à laquelle ils se livrent et à laquelle ils soumettent les Iraqiens, qui, elle, est devenue visible – et pour cette raison, n’existe pas. Les fidèles de Midum ont conservé le symbole de la Crosse – mais l’ont cependant hornée (pardon : ornée) d’un impressionnant et long doigt universel visible, apparemment inspiré de l’Index : le Doigt Canon. Leur devise : Fais ce que Doigt. C’est majeur. Il y aurait un lien occulte entre cette devise et le pas de marche militaire dit « pas de lois ».

Source : http ://electrodes-h-sinclair-502.com/2009/06/19/la-…

 

Ne désespérons pas… les Grecs s’en occupent !

 

 

Curiosité :

 

Des Pussy Riots hexagonales soft

 
ou

Quand Les Actes des Apôtres se déguisent pour de rire en Comité de Salut Public

ou

Quand E&R, les Antifaspronazis et la Chouannerie new look font de la propagande…

 

… pour Moscou et Washington à la fois (c’est pas beau de bouffer à tous les râteliers), il y a forcément une des deux capitales qui est baisée.

 

http://www.lecomitedesalutpublic.com/laissez-vivre-la-rus…

http://www.lecomitedesalutpublic.com/la-loge-des-jacobins/

 

Bref, si Alexander Sobyanin a raison, il jette ses roubles remontés par les fenêtres, Volodia (c’est pas beau de prendre les Français pour des cruches, il y en a qui ne le sont pas).

 

 

Suggestion des Grosses Orchades :

Et si elles épousaient Fred Vargas ? Le mariage même-genre polygamique, on n’a pas encore essayé…

Elle est moche ? On sait, chéries, on sait. Mais Hillary et Madonna sont hors de prix. Et elles aussi sont moches.

 

À part ça :

 

Les nouvelles sont mauvaises d’où qu’elles viennent…

Quelques images qui valent des tonnes de mots.

KIEV : Trois journalistes assassinés en un jour. Rien dans les merdias. Aucun ne s’appelait Charlie.

 

 

Le mur de la MÉditerranÉe ou assassinat institutionnel de masse de l’Union Européenne :

 

 

 

We have a dream…

On a fauché tout ça à Michel Collon et à ses lecteurs.

http://www.michelcollon.info/

 

 

Mais les humiliÉs et les offensÉs ne sont pas du genre À baisser les bras

Soumis à l’embargo de l’occupant, des pêcheurs de Gaza inventent le moyen de leur survie !

 

 

Ces jeunes pêcheurs de Gaza, n’ayant aucun moyen de remplacer leurs barques de pêche détruites, ont eu l’idée de s’en fabriquer avec des bouteilles en plastique de récup. Leur ingéniosité devrait leur permettre de ramener à nouveau un peu de poisson pour nourrir leurs familles.

Nécessité, déesse-mère des inventions.

 

Assemblage des bouteilles

On met la barque de fortune à la mer.

Et… ça flotte !

 

Bon vent !

 

 

L’actualité n’en finissant pas d’inventer des choses qui n’ont rien à voir avec la raison, que faire d’autre qu’en rendre compte ?

 

La Force « arabe » de Défense commune

par Thierry Meyssan

De nombreux États et personnalités qui avaient pris position au début de la guerre du Yémen se sont ravisés. Se gardant de se positionner automatiquement selon le clivage sunnites/chiites, ils appellent au cessez-le-feu et à une solution politique. Derrière cette guerre inutile se cache en effet le projet de création d’un Otan arabe… sous commandement israélien.

Réseau Voltaire International | Damas (Syrie) | 20 avril 2015

_____________________________________________________________________________________________________________

italiano  Deutsch  Português  Español  فارسى  русский

 

Nabil el-Arabi, secrétaire général de la Ligue arabe, tente d’expliquer le projet de Force « arabe » de Défense commune.

 

 

Dans sa Doctrine de Sécurité nationale, publiée le 6 février 2015, le président Obama écrivait : « Une stabilité à long terme [au Moyen-Orient et en Afrique du Nord] requiert plus que l’usage et la présence de Forces militaires états-uniennes. Elle exige des partenaires qui soient capables de se défendre par eux-mêmes. C’est pourquoi nous investissons dans la capacité d’Israël, de la Jordanie et de nos partenaires du Golfe de décourager une agression tout en maintenant notre engagement indéfectible à la sécurité d’Israël, y compris par son avance militaire qualitative » [1].

La lecture attentive du document ne laisse aucun doute. La stratégie du Pentagone consiste à créer une version moderne du Pacte de Bagdad, un Otan arabe, de manière à pouvoir retirer ses forces militaires du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord et les repositionner en Extrême-Orient (le « pivot » contre la Chine).

Lire la suite…

Source : http://www.voltairenet.org/article187351.html

 

 

Les relations secrètes entre la France et la Syrie

Réseau Voltaire International | 20 avril 2015

_____________________________________________________________________________________________________________

Español  Deutsch

 

Qui a du goût pour les interviouveurs mal élevés (arrogants, grossiers et surtout inconscients) peut cliquer sur le lien.

 

Dans un entretien avec la télévision publique française, France2, qui sera diffusé le 20 avril à 20h, le président Bachar el-Assad évoque les relations secrètes actuelles entre son pays, la République arabe syrienne, et la France.

Au cours des dernières semaines, des signaux contradictoires ont été émis qui attestent de divisions au sein de l’Exécutif :

  • Un émissaire français s’est rendu à Damas sous le contrôle du président François Hollande. Il y a été reçu par le chef des services secrets, le général Ali Mamelouk.
  • Le gouvernement français, dirigé par Manuel Valls, a vendu pour plusieurs millions d’euros de marchandises à la Syrie bien qu’il ait décrété un embargo contre cet État.
  • Dans le même temps, l’Élysée et le Quai d’Orsay continuent activement de soutenir
    al-Qaïda en Syrie (le Front al-Nosra)—y compris par des fournitures d’armes et la présence de conseillers militaires—, alors même que la France a fait inscrire cette structure sur la liste des organisations terroristes des Nations unies ;
    les Frères musulmans, une société secrète qui travaille pour la CIA depuis 1953 et a déjà tenté de renverser la République arabe syrienne en 1982.

En 2010, la France et le Royaume-Uni ont préparé pour le compte des États-Unis les événements qui furent médiatisés comme une « révolte populaire » contre la République arabe syrienne et justifièrent aux yeux des opinions publiques occidentales et du Golfe quatre années de guerre. La France et le Royaume-uni portent ainsi la responsabilité première dans un conflit international qui a déjà fait plus de 80 000 morts parmi l’Armée arabe syrienne (soit plus que les guerres livrées par Israël) et plus de 140 000 morts parmi les civils.

Source : http://www.voltairenet.org/article187381.html

 

 

 

quand même aux survivants temporaires !

 

 

 

Mis en ligne le 26  avril 2015

 

 

 

 

 

 

 

16:46 Écrit par Theroigne dans Actualité, Général, Loisirs, Musique, Web | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Écrire un commentaire

Votre nom :
Votre email :
Votre URL :

Votre commentaire :
Retenir mes coordonnées :

S’abonner au fil de discussion :

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,