Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

Non aux criminelles politiques de l’Union Européenne sur L’IMMIGRATION


Publié par Michel El Diablo

Non aux criminelles politiques de l’Union Européenne sur L'IMMIGRATION

Déclaration commune du Partis communistes de Grèce, d’Italie, de Malte, des Peuples d’Espagne:

A l’initiative du Parti communiste de Grèce (KKE), les Partis communistes de quatre pays européens de la Méditerranée, qui ont reçu de larges vagues de réfugiés et d’immigrés, dénoncent l’orientation politique de l’UE et soulignent les causes du problème, tout aussi bien la direction de la lutte des communistes sur cette question. La déclaration commune est la suivante :

Les partis communistes KKE, PCI, PC de Malte, PCPE désirent souligner ce qui suit au sujet de la tragédie indescriptible qui se poursuit dans nos pays maritimes en liaison aux réfugiés et aux immigrés :

 

La tragédie en cours a un « nom » : c’est la ligne politique de l’UE et des autres pays, comme les USA, qui est responsable des guerres à l’Est de la Méditerranée, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Cette tragédie a pour racine le système capitaliste lui même, sur ce terrain nous avons la manifestation de la pauvreté, l’exploitation de classe et l’oppression de la classe ouvrière et des peuples par des régimes réactionnaires, l’aiguisement des contradictions entre impérialistes, qui causent les guerres impérialistes et les interventions. Les interventions et les guerres impérialistes développées en Syrie, Libye, Irak, Mali et en d’autres pays du Moyen-Orient et en Afrique ont un impact profond parmi les peuples de ces pays qui sont contraints de mettre en péril leurs vies en se déplaçant eux-mêmes vers d’autres espaces.

 

Le problème des vagues de l’immigration ne peut être solutionné sans régler les causes qui les ont créées. Les « barrières », Frontex, et les autres mesures répressives augmentent seulement le nombre de morts et les prix des marchands d’esclaves.

 

Les gouvernements du soi-disant « Sud » Européen, de « droite » et de « gauche » portent d’énormes responsabilités parce qu’ils participent à ce crime, ils participent aux plans impérialistes de l’OTAN et de l’UE.

 

Nous luttons pour des mesures de secours, de sorte que les gouvernements assurent immédiatement des centres temporaires d’une réception humaine pour les réfugiés ainsi que la remise de documents de voyage afin que ces personnes puissent atteindre les pays qui sont leurs destinations réelles. Nous devons défier la réglementation de Dublin et le Traité de Schengen.

 

De plus, nous insistons que cette question ne peut être traitée en la séparant de ses causes. La lutte de nos peuples contre les interventions impérialistes de l’UE et de l’OTAN, contre les racines du système capitaliste lui-même doit être renforcée

 

SOURCE:

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,