Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Assad: La Syrie fait face à une guerre féroce de milliers de batailles


Assad: La Syrie fait face à une guerre féroce de milliers de batailles

Par Agence | 07/05/2015 | 9:12
Au lendemain de rumeurs propagées sur les réseaux sociaux sur l’assassinat présumé du président syrien Bachar al-Assad, ce dernier a fait son apparition ce mercredi dans une école publique pour les fils et les filles des martyrs, pour fêter l’occasion de la fête du martyre célébrée tous les 6 mai de chaque année.Entouré par plusieurs dizaines d’étudiants, il a assuré que la Syrie ne fait pas face à une bataille mais à une guerre de plusieurs batailles.ecole_assad00«  Nous faisons face à une guerre des plus féroces sur une superficie de plusieurs milliers de kilomètres. Ce sont des milliers de batailles », a-t-il dit. Et de poursuivre : «Comme dans chaque guerre, il y a des pertes et des exploits, il y a des hauts et des bas», indiquant que la chose la plus certaine est la confiance dans tous les combattants, et « le fait de croire à la victoire ».

Le numéro un syrien a promis que l’armée syrienne parviendra à libérer les soldats syriens assiégés à l’hôpital de Jisr al-Choghour, dans la province sud d’Idleb, gouvernorat du nord ouest de la Syrie.

« L’armée arrivera bientôt chez les héros bloqués dans l’hôpital de Jisr al-Choghour », a-t-il affirmé.

Depuis la conquête de cette localité par les milices de la branche d’Al-Qaïda en Syrie le front al-Nosra et Cie, plusieurs dizaines de militaires syriens sont retranchés dans cet établissement et résistent aux invasions.

Durant sa brève apparition dans la cour de l’école, le président syrien a appelé les Syriens  à rester méfiants face à ceux qui font preuve de lassitude parce que la bataille perdure. «  Vous, les fils et les filles de martyrs, vous êtes la réponse à cette campagne de propagande. Vous êtes la réponse à ceux qui ont peur », a-t-il clamé.

«  Le nationalisme ne se contente pas de paroles, mais doit être corroboré par le courage. Nous devons faire la distinction entre l’inquiétude, la lâcheté et la sagesse », a-t-il notifié.

Toujours selon le numéro un syrien, les massacres d’aujourd’hui rappellent celle qui ont été commises il y a un siècle.

«  À la différence des noms et des dates. Dans le passé c’était Jamal Bacha l’égorgeur qui les commettait. Aujourd’hui, c’est Erdogan l’égorgeur qui en est le responsable », a-t-il accusé.

Mardi, un blog israélien « Roter » tout en prétendant détenir une vidéo, avait disséminé une rumeur selon laquelle Assad a été tué à l’aube du dimanche par l’un de ses gardes du corps les plus proches, un officier iranien Mahdi Yaakoubi.

Tout de suite, des dizaines des dizaines d’agences et de sites arabes hostiles au pouvoir syrien ont relayé cette rumeur, tout en confirmant  la présence d’une vidéo. Une agence jordanienne a même rapporté une confirmation de la milice de l’Armée syrienne libre, de l’ambassadeur russe et des proches du président syrien.

Aucun de ces sites n’a montré le contenu de cette vidéo. Selon le bureau médiatique de la présidence syrienne ces rumeurs sont « sordides ». (Agences et al-Manar)

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,