Aller à…
RSS Feed

28 septembre 2021

La résistance d’un lion bien nommé


La résistance d’un lion bien nommé

par Albar – AgoraVox samedi 9 mai 2015

On en est arrivé là, enfin ! Des milliers de morts inutiles, juste pour prétendre évincer un président, supposé dictateur, fraîchement et démocratiquement élu, et ce, au nom de la démocratie à la sauce occidentale. Le président Bachar Al Assad, c’est de lui dont il s’agit, celui-là même qui a fait des études ‘’ So British’’ et acquis une éducation toute occidentale, a été désigné à la vindicte populaire, au nom d’une soi-disant démocratie et d’un certain ‘’printemps arabe’’ ; Une frange du peuple syrien, des desperados manipulés par des services étrangers intéressés, avec la complicité des frères ‘’ arabes’’ du Golfe ont joué le jeu pour rendre la Syrie à quelques décennies en arrière.

Après cinq années d’une guerre sans merci, le lion (Al Assad en arabe) n’a toujours pas été vaincu, malgré toute la volonté des ‘’think tank’’ et stratèges des services d’intelligence occidentaux (CIA, MI6….et du Mossad), des monarques du Golfe pourvoyeurs en hommes, armes, munitions, et argent, rien n’y fit, la vaillance de Bachar a été sans commune mesure, ce qui a fait dire à certains observateurs que cette résistance se devrait être enseignée dans des écoles et académies militaires.

Une guerre sans merci, disais-je, menée par des étrangers à la solde de l’axe américano sioniste renforcé par les monarchies du Golfe qui, ont tout intérêt à casser un des maillons du soi-disant ‘’croissant chiite’’ formé par l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien, celui-là même qui constitue la hantise d’Israël, auquel il ne trouve pas le sommeil. Des milliers de morts inutiles, plus de 250.000 et la liste est appelée à s’allonger davantage, car son fougueux premier ministre et néanmoins paranoïaque Netanyahou ne rêve que de la destruction de son pivot central, en l’occurrence l’Iran, dont l’avancée technologique, en quelques décennies à peine, inquiète au plus haut point voire jusqu’à l’aveuglement, ne voyant même pas le risque d’un embrasement généralisé de tout le Moyen orient et peut-être mondial. Ne serait-elle pas cette prémonitoire grande guerre d’Armageddon décrite dans les livres sacrés ? Tous les signes d’un déluge de feu sont présents, mais qu’adviendra-t-il de cet état historiquement illégitime, aux crimes considérables et se servant d’un fait de l’histoire comme un fonds de commerce dont les arabes, tout particulièrement le peuple palestinien, n’ont aucune responsabilité.

Tout le monde sait maintenant que l’occident est sous l’emprise de sionistes, mais de là à être les serviteurs zélés (à l’exception de l’héroïque Suède pour sa reconnaissance courageuse de l’état palestinien) d’un état voyou hors la loi qui, a plusieurs fois nargué les instances onusiennes, en les piétinant délibérément même. Des occidentaux, dont les gouvernants suivistes et intéressés, bien contre la volonté de leurs peuples, participent de fait à un génocide qui ne dit pas son nom, et qui s’étend maintenant au-delà du seul peuple palestinien, puisqu’il touche des musulmans de toutes obédiences, pensant que la raison du plus fort est toujours la meilleur ; Ce qui est à l’opposé de ce que l’histoire nous a toujours enseigné. Des puissances, à l’exemple de l’Allemagne nazi a bien été balayée, tout comme ces yankees US vaincus au Vietnam.

Force devrait être à la raison, ce qui est loin du compte et fait défaut de nos jours, ou des oligarques de tous bords, par cupidité, jouent à la guéguerre, aussi bien économique que militaire, mais une guerre de celui qui gagne, perd, car en définitif c’est bien l’humanité qui est perdante par leurs manœuvres morbides et mortifères. Pour ne citer que cette dernière guerre, injuste par ailleurs, que mène l’Arabie saoudite à la tête d’une coalition dominée par des têtes couronnées ( à part deux ou trois chefs d’états quémandeurs d’aumônes) contre le pauvre mais vaillant peuple du Yémen ; Rien ne la justifie en effet, si ce n’est celui de suivre un agenda qui la dépasse, malheureusement entrant dans le sillage du GMO. Bras armé de l’occident, on le voit aisément dans cette frénésie d’achat d’armes sophistiqués qui, dans un passé récent était impossible, risque de le perdre, en s’engageant dans ce qui nous fait rappeler le bourbier US au Vietnam.

Le président syrien a su, jusqu’à maintenant, déjouer tous les paris et pronostics, même celui tenu par le sinistre et lugubre BHL qui a parié sur sa chute rapide, en vain. En véritable stratège et maitre des lieux, il continu à faire face à la horde sauvage de Daesh et d’Al nosra, ceux-là même qui sont supposés être combattus par l’occident et Israël dans le cadre de la’’ lutte anti-terroriste’’, mais qui de l’autre côté, sont fournis en combattants d’un faux djihad et en armes, parfois sophistiquées, avec le concours des valets ‘’monarques du golfe’’, craignant pour leurs trônes en pacotilles ainsi que de leurs devenirs.

Partager

Plus d’histoires deLibye