Aller à…
RSS Feed

7 mars 2021

Le petit journal de Chris


il y a beaucoup d’articles mais toujours pas de recette magique…

en voici une série qui me semble intéressante pour qui veut s’informer.

 

avec mes meilleurs sentiments révolutionnaires

chris

——————————————————

————————————————————————-

La réponse israélienne de l’Europe aux flots de réfugiés :

http://www.info-palestine.net/spip.php?article15341

————————————————————————-

Des milliers de Frères Kouachi ravagent le Nord syrien avec l’aide de l’Occident

Plus personne ne met en doute le soutien apporté par les USA au terrorisme djihadiste en Afghanistan du temps de l’URSS et à l’un de ses chefs, le Saoudien Oussama Ben Laden. Cette vérité fait partie de ces généralités que Monsieur tout le monde sort volontiers dans une discussion de comptoir ou au coin du feu sans que cela ne choque. Aujourd’hui, la collaboration machiavélique entre les barbares de Washington, leurs alliés « sunnites » du Conseil de coopération du Golfe, Ankara et Al Qaeda est accueillie avec le même flegme. Mais attention au retour de flamme. Car la Syrie n’est qu’à mi-chemin entre Paris et Kaboul.

LIRE LA SUITE :  http://www.michelcollon.info/Des-milliers-de-Freres-Kouachi.html?lang=fr

————————————————————————-

————————————————————————-

la Palestine et nous :

Le dé-développement, c’est-à-dire le fait d’empêcher par la force une population de se développer économiquement, et de détruire les industries naissantes et les organisations commerciales qui, laissées à elles-mêmes, en aurait fait un concurrrent pour les puissances occidentales, a des racines coloniales qui plongent très loin dans le passé.

lire la suite :  http://blogs.mediapart.fr/blog/ekeland/200415/la-palestine-et-nous

————————————————————————-

————————————————————————-

LA GUERRE PROLONGÉE DU PENTAGONE DRESSE L’OTAN CONTRE LA CHINE, LA RUSSIE ET L’IRAN

http://arretsurinfo.ch/la-guerre-prolongee-du-pentagone-dresse-lotan-contre-la-chine-la-russie-et-liran/

————————————————————————-

TTIP, les Américains n’ont pas encore gagné

Algarath                              

Ce traité transatlantique négocié depuis des années aurait pour conséquence de nous vassaliser encore plus à l’Amérique. Il prévoit de permettre à des sociétés privées américaines d’outrepasser toute possibilité d’arbitrage de nos gouvernements. Ce qui vient de se passer est clairement un échec à la domination américaine, qui va devoir revoir sa copie pour nous anesthésier et nous imposer une fois de plus ses quatre volontés. La gronde monte.

Les medias officiels rapportent : « Le Parlement européen fait tanguer la clause d’arbitrage du TTIP. Les commissions des Affaires économiques et monétaires, des Affaires juridiques, de l’Emploi, de l’Environnement, des Pétitions et des Affaires constitutionnelles se sont opposées au mécanisme d’arbitrage dans leur projet d’avis, alors même que le Parlement est dominé par la famille politique du PPE, favorable au TTIP et à l’arbitrage.

Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/04/ttip-les-americains-nont-pas-encore.html

————

j’ai mis cet article parce que ça fait toujours plaisir de voir des bâtons dans les roues de tels projets impérialistes, mais je voudrais rajouter ces quelques remarques pour éviter qu’on se croit déjà sur une ligne droite gagnante. ne pas croire que les pouvoirs de décision en Europe seraient déjà aux mains d’élus progressistes capables de faire rendre gorge à l’oncle sam.

Depuis quelques temps les israéliens sentent faiblir le soutien inconditionnel étasunien. C’est normal, la créature (de+ en + maître de son créatueur), commence à gonfler les amerloques dans les grandes largeurs. Souvenez-vous de bibi le sioniste qui reçoit des standing ovations au congrès étazunien pour son discours dénonçant « les trahisons d’obama » (en particulier sa mollesse avec l’Iran. Je le mets entre guillemets parce que c’est un résumé un peu caricatural (mais à peine). Comme en Irak et ailleurs, les israéliens voulaient que les usa aillent faire la guerre en Iran. toutes ces guerres affaiblissent les usa et renforcent israel. les étazuniens commencent à comprendre et rechignent à la tâche.

Parenthèse : rappelons que les usa ont longtemps soutenu hitler et son 3° reich (ils comptaient sur lui pour débarasser le monde du péril bolchévique). Puis, quand ils ont compris qu’hitler était complètement incontrôlable et risquait de devenir trop puissant, ils ont cessé leur soutien et ont même soutenu le camp adverse. C’est ce qui devrait se passer aussi avec le 4° reich, mais.. n’est-il pas déjà trop tard ?

Du coup, les israéliens et tout le lobby sioniste mondial (dont les outils les plus puissants sont les médias de masse) montrent aux états unis qui est le maître maintenant et qui peut infliger une bonne rouste à l’autre.

Par exemple, on voit, comme l’autre soir sur arte, de magnifiques documentaires sur la guerre du Vietnam, où toute l’horreur de l’impérialisme étazunien apparaît très clairement.

les difficultés que rencontre soudain le TTIP font partie de ces torsions du bras infligées aux usa par les nazionistes pour qu’ils comprennent qui est le maître.

Si les usa rentrent dans le rang, s’ils obéissent et attaquent l’Iran, on n’entendra plus parler d’opposition au TTIP. On ne verra plus non plus de docu sur le Vietnam ou les droits civiques chassés au fusil à pompe dans les rues étazunienne.

Le choix est cornélien. Dans les deux cas, les usa coulent. Difficile de voir quelle option leur permettra de couler moins vite, mais les yankees, bien connus pour leur manque de discernement, choisiront probablement la moins bonne.

Nous ne pouvons que nous réjouir de la lutte intra-impériale entre les différents suppôts du capitalisme. Ne tombons pas pour autant dans le panneau du triomphalisme prématuré, en déduisant que l’Europe est déjà entrée en résistance. Cela dit, ça finira par se faire, car quand la tête étazunienne de l’empire tombera dans la rigole, tout le monde se précipitera pour y shooter dedans.

A nous, la population mondiale, de profiter dès à présent de leurs querelles de charognards. Pendant qu’ils se tirent dans les pattes, pendant qu’ils s’affaiblissent mutuellement, profitons-en pour nous renforcer et exploiter chaque brèche dans leur union meurtrière. Leurs manœuvres hypocrites portent en elles un véritable danger pour l’empire. A nous de les utiliser pour aider à sa disparition.

 

————————————————————————-

Démocratisation des élections : la lutte entre l’ancien et le nouveau au Venezuela et en Amérique Latine

Un jour j’interrogeai un vénézuélien pauvre : ”Pourquoi votez-vous pour Chavez ? » … « Parce que je ne veux pas redevenir invisible ».

Eduardo Galeano (1940-2015) dans “Chavez, un drôle de dictateur”.

On savait la droite vénézuélienne divisée entre courants “accumulation de forces” (tendance Enrique Capriles Radonski) et “coup d’État” (tendance Maria Corina Machado). Voici qu’elle se déchire sur les élections législatives qui auront lieu en 2015. Pourquoi ? Tout comme son adversaire le Parti Socialiste Unifié du Venezuela, elle va organiser des primaires dans quelques semaines (1). Sauf que les deux camps ont suivi des méthodes diamétralement opposées.

LIRE LA SUITE : https://venezuelainfos.wordpress.com/2015/05/02/democratisation-des-elections-la-lutte-entre-lancien-et-le-nouveau-au-venezuela-et-en-amerique-latine/

————————————————————————-

COLOMBIE

POUR LES USA, SEULS LES ETATS QUI SERVENT LEURS INTERETS SONT DES DEMOCRACIES

Lilia Solano est une militante colombienne des Droits de l’Homme reconnue. Elle est également membre du Frente Amplio por la Paz (Front Élargi pour la Paix), un acteur majeur dans les revendications de participation populaire en Colombie, dans un contexte de répression généralisée contre les hommes et femmes qui dénoncent le système en place. Dans cette interview accordée en exclusivité au Journal de Notre Amérique, elle décortique les vrais enjeux des pourparlers de paix en cours en Colombie, le rôle des médias dans la diabolisation de l’opposition ainsi que la complicité entre les Etats-Unis et le gouvernement colombien.

LIRE LA SUITE : http://www.michelcollon.info/Pour-les-USA-seuls-les-Etats-qui.html?lang=fr

————————————————————————-

Grèce : le message très ferme du nouveau « conciliateur »

Le Yéti           

Mais qui est donc Euclide Tsakalotos, (en photo) le nouveau coordinateur de l’équipe des négociateurs grecs, censé pallier (selon les médias européistes) au manque d’esprit de conciliation du ministre des finances Varoufakis ?

L’interview  que le par ailleurs ministre grec délégué aux relations économiques internationales vient de donner au site Mediapart risque fort de faire déchanter ceux qui voyaient Alexis Tsipras mettre de l’eau dans son ouzo. Résumé :

Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/05/grece-le-message-tres-ferme-du-nouveau.html

————————————————————————-

Israël fait sa propagande au Népal tout en laissant Gaza en ruines

Ali Abunimah                  

Ali Abunimah expose ici comment Israël exploite à des fins de vulgaire propagande ses interventions soit-disant humanitaires dans les pays où se produisent des catastrophes naturelles. Par ailleurs, l’intervention d’Israël au Népal a mis en lumière son implication dans un trafic de nouveaux-nés.

Le directeur de l’organisation Human Rights Watch a critiqué Israël pour déployer des moyens en aide d’urgence pour le Népal suite au tremblement de terre, tout en continuant à bloquer la reconstruction à Gaza.

« Il est plus aisé de traiter une catastrophe humanitaire lointaine que celle qu’Israël impose à sa voisine Gaza » a tweeté Kenneth Roth en faisant référence à l’annonce par Israël que des équipes médico-militaires étaient envoyées à Katmandou.

Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/05/israel-fait-sa-propagande-au-nepal-tout.html

————————————————————————-

LA GRANDE IMPOSTURE DE LA LUTTE ANTITERRORISTE

Victime collatérale de la « guerre contre le terrorisme », la liberté d’expression vit ses derniers moments.

Lire l’article : http://arretsurinfo.ch/la-grande-imposture-de-la-lutte-antiterroriste/

————————————————————————-

L’assassinat de la vérité      (ET DE TOUS LES OPPOSANTS !)

Paul Craig Roberts                 

Le régime Obama et ses monstres néo-conservateurs ainsi que leurs vassaux européens ont ressuscité un gouvernement nazi et l’ont localisé en Ukraine. Lisez cette déclaration d’elena Bondarenko, députée ukrainienne :

http://slavyangrad.org/2015/04/18/statement-by-elena-bondarenko-peoples-deputy-of-verkhovna-rada-of-ukraine/

Les médias occidentaux ont créé un narratif fictif de ce qu’il s’est passé en Ukraine. Le coup organisé par le régime Obama qui a renversé le gouvernement démocratiquement élu de l’Ukraine n’est jamais mentionné ; les milices arborant des symboles nazis sont ignorées. Ces milices nazies sont la principale source de violence qui a été infligée aux populations russophones, ceci ayant eu pour résultat une sécession des républiques du Donbass.

Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/05/lassassinat-de-la-verite.html

————————————————————————-

Panique : le passage forcé par le terrorisme

Le Yéti                          

Par méconnaissance des mécanismes qui conduisent au terrorisme, les mesures législatives et policières fébrilement mises en place pour lutter contre ce fléau aboutiront au résultat exactement inverse de celui espéré : une recrudescence des actions terroristes.

Henri Laborit , (photo) chirurgien et neurobiologiste spécialiste des comportements humains, aurait sans doute maille à partir avec nos autorités d’aujourd’hui s’il répétait son explication du terrorisme

« On devient terroriste, parce que l’on n’est pas entendu. Je dirai presque qu’il n’y a rien de plus normal que le terrorisme. Comment ne pas être terroriste quand on est un Palestinien ?

Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/04/panique-le-passage-force-par-le.html

————————————————————————-

Palestine :  le lanceur d’alerte Mordechai Vanunu à nouveau arrêté


Europalestine     


Mordechai Vanunu, enlevé par le Mossad il y a une trentaine d’années pour avoir dénoncé le programme nucléaire israélien, a été à nouveau arrêté, au motif kafkaien qu’il avait adressé la parole à des étrangers.

 

Vananu, employé comme technicien à la centrale nucléaire de Dimona, avait été kidnappé en 1986 en Italie par des agents du Mossad, après la parution d’un article dans le Sunday Times dévoilant le caractère militaire du nucléaire israélien.

Il faut rappeler qu’Israël est un possesseur notoire de la bombe atomique, mais on n’a pas le droit de le dire. Et les puissances –elles-mêmes détentrices de l’arme nucléaire à commencer par la France- qui accusent et menacent l’Iran, se sont toujours bien gardées de demander des comptes à Israël.
Lire la suite : http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2015/05/israel-le-lanceur-dalerte-mordechai.html

————————————————————————-

François Fillon et les « métastases » de la guerre de Libye

http://www.france-irak-actualite.com/2015/05/francois-fillon-et-les-metastases-de-la-guerre-de-libye.html

————————————————————————-

KURDISTAN

Le Rojava sous embargo

Chris Den Hond a passé Newroz, le Nouvel An kurde, à proximité de Kobanê et à Diyarbakir. L’occasion de faire le point sur la situation à la frontière turco-syrienne. Où en est Kobané, après avoir repoussé l’assaut de Daesh ? Quel rôle joue la Turquie ? Quel impact sur la question kurde ? Récit de voyage.

http://www.michelcollon.info/Le-Rojava-sous-embargo.html?lang=fr

————————————————————————-

VIETNAM : QUE S’EST-IL PASSÉ IL Y A 40 ANS ?

http://arretsurinfo.ch/que-sest-il-passe-il-y-a-40-ans/

————————————————————————-

     Lettre ouverte au lobby pro-Israël en Suisse : Merci !
MICHEL COLLON

 

Merci à la CICAD (Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation) d’avoir appelé à interdire ma conférence débat à Lausanne ce 5 mai sous le titre « USA, guerre, terrorisme et médiamensonges ».

Vous avez ainsi montré que votre appellation est trompeuse : l’objectif – parfaitement légitime – de combattre le racisme contre les juifs est en fait utilisé par vous comme couverture pour défendre la politique des Etats-Unis et d’Israël. Ce qui n’est pas du tout la même chose : de nombreux juifs dénoncent cette politique, exactement comme je le fais. Ainsi, les choses sont claires. Merci !

Vous avez également montré votre crainte que le grand public connaisse les médiamensonges et les stratégies secrètes de la CIA qui a maintes fois utilisé des forces fanatiques et terroristes pour déstabiliser certains pays (Afghanistan, Yougoslavie, Irak, Libye, Syrie…). Ainsi les choses sont claires. Merci !

Pour justifier votre « fatwa », vous m’avez traité de « conspirationniste » dans le quotidien Le Matin (15 avril). Mais pour prouver cette accusation vous n’avez avancé aucune preuve, cité aucune phrase d’un de mes livres, articles ou vidéos, donné aucun argument de fond. Les gens qui m’ont lu savent que votre accusation est ridicule. Vous visez juste à effrayer ceux qui ne me connaissent pas encore. Ainsi, vous prouvez que la vérité et le débat vous font peur. Merci !

Pour éviter que le public s’interroge sur la politique des USA, vous avez soigneusement omis de citer mes sources : dans mon livre « Je suis ou je ne suis pas Charlie », toutes mes sources proviennent de documents et déclarations officielles des… Etats-Unis. Ce sont en effet Zbigniew Brzezinski (conseiller de Carter), James Baker (ministre des Affaires étrangères de Bush père) et Hillary Clinton qui ont reconnu les liens entre les USA et Al-Qaida. En le taisant, vous attirez l’attention sur le fait que nous avons tous intérêt, en tant que citoyens soucieux de la vérité, à nous informer au-delà des clichés et des silences de la grande presse. Merci !

Vous m’avez aussi traité de « soutien des dictateurs ». Un lecteur non averti pourrait penser que je serais donc complice des despotes d’Arabie saoudite ou du Qatar. Mais non, ceux-là, ce sont vos amis et alliés discrets. Pour cet aveu, merci !

Vous prétendez, sans preuves encore, que j’aurais soutenu la dictature en Libye ou en Syrie. J’ai pourtant écrit le contraire dans mon livre « Libye, Otan et médiamensonges » ou dans ma préface au livre « Syriana » de Bahar Kimyongür. Comme beaucoup de gens, j’estime que les revendications démocratiques y sont légitimes, mais que c’est aux peuples eux-mêmes à les faire triompher et non à l’Otan qui n’est pas une organisation humanitaire mais une armée servant les seuls intérêts des puissances occidentales. La guerre n’est pas la solution, elle aggrave la situation partout. Et la Charte de l’ONU tout comme le droit international interdisent de recourir à la guerre sauf si on est soi-même agressé. Franchement, vous trouvez que l’Occident a amélioré la situation des Irakiens, des Libyens et des Syriens ? En cachant mon travail réel, vous avouez la faiblesse de votre position et vous incitez le public à chercher la vérité dans les textes. Merci !

Vous cachez soigneusement au public le contenu réel de mon livre mentionné. Mais quand votre ami Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, déclare qu’Al-Nosra, c’est-à-dire donc Al-Qaïda, fait « du bon boulot en Syrie » (Le Monde, 13.12.2012), n’avoue-t-il pas que votre camp recourt aux pires instruments ? Pour cet aveu, merci !

Vous prétendez aussi que je serais complice de tendances d’extrême droite. Pour faire croire à ce bobard, vous cachez effrontément mes articles critiquant l’extrême droite, publiés sur mon site Investig’Action. Franchement, avec la montée de l’extrême droite en Israël et les attitudes de plus en plus racistes envers les Palestiniens, y compris de la part de ministres influents, vous n’êtes pas gênés ? Vous montrez que ce qui vous motive, ce n’est pas la lutte contre le racisme, mais la défense inconditionnelle des politiques coloniales et d’apartheid de l’Etat d’Israël. Merci !

Vous avez réussi à faire annuler la réservation de la salle par un député suisse, pourtant connu pour se revendiquer de la gauche. Ce faisant, vous démontrez la puissance du lobby pro-Israël en Suisse comme dans d’autres pays européens et vous montrez l’importance pour les citoyens de se mobiliser pour la démocratie ici contre les influences occultes et les intimidations. Et pour la démocratie en Palestine avec une mobilisation encore plus forte. Merci !

Vous avez réussi également à semer la panique dans ce titre ridicule du Matin « Symbole de la démocratie menacé » ! Ainsi, le simple fait que je parlerais, comme bien d’autres conférenciers, dans la salle louée par le Grand Conseil Vaudois à Lausanne suffirait à menacer la démocratie ! Vous prouvez ainsi que vous craignez la liberté d’expression. Comme George Bush ou Netanyahou, vous visez juste à flanquer la trouille aux gens et les empêcher de réfléchir par eux-mêmes. Pour cet aveu, merci !

Vos thèses sont passées telles quelles dans ce quotidien Le Matin. La journaliste n’a même pas pris quelques minutes pour aller vérifier sur mon site si vos accusations tenaient debout ou pour me contacter et me demander ce que je pensais de votre diffamation. Vous avez ainsi montré aux lecteurs l’importance de multiplier ses sources d’information pour ne pas s’en tenir à une pression dominée par certains intérêts et certains lobbies. Merci !

Auriez-vous en Suisse Romande un tel pouvoir d’influence sur ce journal que la journaliste n’a même pas vérifié votre crédibilité ? Pourtant, votre organisation avait déjà été condamnée en justice pour avoir diffamé un professeur d’université de Genève en le traitant d’antisémite. Vous attirez ainsi l’attention des citoyens sur l’importance de vérifier les liens souvent étroits existant entre des médias et certains intérêts israéliens ou pro-israéliens. Merci !

Vous avez un tel impact sur ce journal que lorsque j’ai contacté la journaliste pour lui reprocher son manque de déontologie, elle m’a écouté très poliment, mais n’a pas pu ou pas voulu en informer ses lecteurs. De tous mes arguments et preuves, absolument rien ne figure dans Le Matin du lendemain (16 avril) ! Elle mentionne seulement que « je conteste formellement être complotiste », ce qui n’a évidemment aucun pouvoir convaincant. Dans sa « rectification », elle a redonné la parole à mes détracteurs et titré en leur faveur. En refusant le titre que j’avais suggéré à mes déclarations, à savoir « Ce n’est pas à Israël de décider qui peut ou non parler en Suisse ». Ces faits tendent à démontrer que les médias ne sont pas libres face à vos calomnies ne reposant sur rien. Merci !

En usant d’intimidation et de diffamation, vous êtes en contradiction avec votre objectif proclamé. Dès lors, je vous propose ceci : comme le débat aura de toute façon lieu, que vous le vouliez ou non, à Lausanne, ce 5 mai 2015, je vous invite à y prendre part. Vous pourrez ainsi démontrer si vous êtes attaché à la liberté d’expression et vous pourrez réfuter mes thèses devant un public qui risque d’être dangereusement influencé par ce que je pourrais dire. Vous aurez ainsi l’occasion d’ouvrir les yeux à tous ces gens qui pourraient croire mes thèses « conspirationnistes » et « dictatoriales », vous ferez donc œuvre utile de clarification et d’éducation publique.

Je vous propose de modifier le titre de ce débat en accord avec vous. On vous donnera un temps de parole égal au mien. Je vous promets que le débat se mènera de ma part de façon polie et correcte, sans interruption, sans chahut, sans insultes. J’espère qu’il en sera de même de votre côté et vous invite à prendre contact avec les organisateurs qui sont d’accord de vous offrir leur tribune.

Bien à vous

Michel Collon

www.michelcollon.info

Bruxelles, 21 avril 2015

 

CONFERENCE DE MICHEL COLLON A LAUSANNE  le mardi 5 Mai à 19H

                            Nouvelle adresse : Buffet de la Gare CFF,       

                          Salle des Cantons  Place de la Gare 11 Lausanne

Partie 1 : USA, guerres, terrorisme et médiamensonges Quels liens entre l’attentat horrible de Charlie Hebdo et les événements du Moyen-Orient : Irak occupé, Syrie en guerre, chaos en Libye, doubles interventions militaires saoudiennes au Yémen et à Bahreïn, escalade Israël-Palestine, ascension dite « incompréhensible » de Daesh ?

Michel Collon enquête sur le phénomène des « eurojihadistes » et sur les dessous du terrorisme dit « islamiste ». Mais aussi sur le malaise de la société française et occidentale. Comment empêcher ces départs vers la Syrie et ces atrocités ? Quel rôle peuvent jouer l’école, l’information et le débat démocratique ? Pourquoi deux parties de la population s’informent-elles de façon complètement différente, ne croient plus aux mêmes infos et ne se parlent jamais ? Que recouvre le terme fourre-tout « islamisme » ? Le Moyen-Orient peut-il échapper à la guerre permanente et au chaos ?

Partie 2 : Israël décide-t-il qui peut parler en Suisse ? Ce débat initialement prévu au Grand Conseil du Vaud, y a été déprogrammé suite aux pressions du lobby pro-Israël en Suisse, la Cicad. Il aura bien lieu mais à la salle des cantons (gare de Lausanne). Précédé, en première partie, d’un « test-médias » : Comment Le Matin et d’autres médias couvrent-ils le conflit israélo-palestinien et les autres grands conflits internationaux ?

Que peut faire le citoyen pour une info correcte ?

La Cicad et Le Matin ont été invités à exposer leurs points de vue.

Conférence organisée par :

– Agence pour les Droits de l’Homme (ADH)

– Collectif Urgence Palestine – Vaud

Diffusez cette LETTRE et la conférence autour de vous pour aider Michel Collon à contrer la censure.

 

————————————————————————-

Cuba:

ALLOCUTION D’Ulises Guilarte de Nacimiento, SECRETAIRE GENERAL DE LA CTC 1° mai 2015

La classe ouvrière cubaine et tout notre peuple en général ont des raisons plus que suffisantes et des arguments solides pour fêter dans la joie la Journée internationale des travailleurs.

Auteur: Granma | [email protected]

http://cubasifranceprovence.over-blog.com/2015/05/cuba-allocution-d-ulises-guilarte-de-nacimiento-secretaire-general-de-la-ctc-1-mai-2015.html

Camarades de la présidence,

Illustres invités,

Travailleurs et travailleuses

La classe ouvrière cubaine et tout notre peuple en général ont des raisons plus que suffisantes et des arguments solides pour fêter dans la joie la Journée internationale des travailleurs.

En groupe compact, avec un esprit combatif et brandissant les couleurs de leurs syndicats, les colonnes de travailleurs manuels, intellectuels, d’écoliers, d’étudiants et des combattants, envahiront les places et les rues de long en large du pays pour adresser au monde le plus authentique message d’unité d’engagement et de soutien majoritaire du peuple cubain à notre Révolution socialiste, au Parti, à Fidel et Raul.

Nous sommes infiniment fiers de pouvoir compter parmi nous, un jour comme aujourd’hui où nous rendons hommage à Lazaro Peña, Jesus Menendez, Aracelio Iglesias et d’autres dirigeants ouvriers, les Cinq héros de la République de Cuba, Gerardo, Ramon, Antonio, Fernando et René, aux côtés de représentants du personnel médical qui a participé à la lutte contre l’épidémie à virus Ébola en Afrique de l’Ouest. Ils constituent des exemples éloquents, entre autres, de ce que représentent les convictions, la fermeté, la volonté et la fidélité à la Patrie.

La Révolution, c’est avoir le sens du moment historique, a dit le camarade Fidel sur cette même place il y a exactement 15 ans. C’est ici qu’il a défini pour nous, pour aujourd’hui et pour tous les temps, son concept, qui est déjà nôtre, de Révolution. Cette mobilisation populaire est la preuve la plus claire que nous, les Cubaines et les Cubains, sommes des millions à être prêts à défendre l’œuvre de justice et de dignité que nous avons édifiée, et à faire tout ce qui sera nécessaire pour continuer de la perfectionner, coûte que coûte.

Travailleuses et travailleurs :

La bataille sur le terrain économique et productif demeure la priorité numéro un du mouvement syndical. Les travailleurs sont les principaux acteurs des transformations en cours dans la réorganisation des organismes de l’administration centrale de l’État, dans le renforcement et le développement de l’entreprise d’État socialiste, et en particulier dans l’augmentation et la diversification des formes de gestion non étatiques.

Compatriotes :

Nous célébrons cette fête du prolétariat mondial dans un contexte international précédé d’intenses journées de lutte ; nous avons eu pour armes l’attachement aux principes, la combativité, la résistance, l’esprit de justice et de solidarité, et la culture et les idées forgées par la Révolution pendant plus de cinq décennies.

Cuba a brillé de sa propre lumière au 7e Sommet des Amériques et au Sommet des peuples au Panama. Dans un message vibrant, extrêmement important et percutant, notre président a exposé devant l’Amérique et le monde la vérité de la Révolution, qui était représentée là-bas par plus d’une centaine de enfants légitimes, dont nombre de jeunes qui se sont distingués par la fermeté de leurs arguments et par la conviction avec laquelle ils l’ont défendue face aux mercenaires et aux bradeurs de patrie.

Dans un contexte politique marqué par la reconnaissance, de la part du gouvernement des États-Unis, de l’échec de sa politique de harcèlement, d’agression et de blocus contre notre pays, plusieurs pas ont été franchis en vue d’un rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis. Mais le chemin qui reste à parcourir est encore long et difficile, et nous n’avançerons vers une normalisation des liens bilatéraux que sur la base du respect de la souveraineté et de l’indépendance de Cuba, ce qui passe par la levée du blocus et la restitution de la base navale illégalement occupée à Guantanamo.

Camarades :

Au milieu de la bataille continentale et mondiale pour la défense du peuple frère de la République bolivarienne du Venezuela et du gouvernement constitutionnel du président Nicolas Maduro, qui nous honore aujourd’hui de sa présence à ce défilé, nous tenons à répéter et à réaffirmer les déclarations du camarade Raul, et je cite : « Je réitère la ferme solidarité de la Révolution cubaine avec la Révolution bolivarienne, avec le président constitutionnel Nicolas Maduro et l’union civico-militaire qu’il dirige. Je tiens à réaffirmer notre fidélité absolue à la mémoire d’Hugo Chavez, le meilleur ami de la Révolution cubaine. La paix que réclame aujourd’hui le Venezuela et dont nous avons tous besoin, une paix avec justice, avec égalité, la paix debout et non pas à genoux, c’est la paix avec dignité et développement », fin de la citation.

La Révolution bolivarienne bénéficie du soutien de la majorité du peuple vénézuélien et suscite une large solidarité dans la région et de la part d’autres peuples du monde.

Nous rejetons énergiquement toute ingérence, ainsi que les actions de déstabilisation, de violence et de guerre économique portant atteinte à l’ordre constitutionnel, à la souveraineté, à l’indépendance et à l’autodétermination du peuple vénézuélien.

Nous profitons également de l’occasion pour saluer en cette matinée la présence parmi nous de centaines d’amis de diverses organisations syndicales, de mouvements sociaux et de groupes de solidarité, auxquels je transmets, au nom de la classe ouvrière cubaine, notre reconnaissance infinie pour leur soutien sans faille à notre cause. Par ailleurs, nous ratifions notre message de solidarité et notre engagement militant envers les travailleurs qui aujourd’hui dans le monde sont victimes de la répression la plus brutale parce qu’ils revendiquent leurs droits les plus élémentaires.

La mobilisation internationale continuera de livrer la bataille pour la levée du blocus économique, commercial et financier des États-Unis contre Cuba,

blocus toujours en vigueur et pleinement appliqué, notamment dans les domaines les plus sensibles pour la population cubaine.

Nos salutations à tous les jeunes, continuateurs de l’œuvre de la Révolution et principaux acteurs dans les apports économiques, productifs et sociaux de la nation.

Aux femmes travailleuses, présentes dans toutes les sphères, et majoritaires dans certaines d’entre elles, précisément à l’occasion du 200e anniversaire de la naissance de Mariana Grajales ;

et à notre Fédération syndicale mondiale pour ses 70 ans.

Chers camarades :

« Unis dans la construction du socialisme », telle est la devise de cette célébration, qui synthétise notre décision et nos aspirations présentes et futures ;

la force d’une classe ouvrière au pouvoir, dont la plateforme d’action classiste et unitaire brandit les drapeaux de la paix, de la solidarité et de la fraternité entre les peuples.

En avant ! Marchons unis et confiants dans la victoire !

Vive la Révolution ! Vivent Fidel et Raul !

Vivent les travailleurs !

Hasta la victoria siempre !

http://fr.granma.cu/cuba/2015-05-01/allocution-de-ulises-guilarte-de-nacimiento-secretaire-general-de-la-centrale-des-travailleurs-de-cuba

————————————————————————-

Et les travailleurs palestiniens !

Ziad Medoukh

 

Alors que le monde entier célèbre la journée mondiale du travail, les travailleurs palestiniens connus pour leur résistance,  leur attachement à leur patrie,  leur volonté,  leur patience, leur courage, et pour leur persévérance, célèbrent ce  1er Mai 2015 dans un contexte particulier marqué notamment par  la poursuite de l’occupation et de la colonisation, leur souffrance au quotidien, et l’absence de perspectives dans des territoires toujours occupés.

Les travailleurs palestiniens célèbrent cette journée tandis que règnent pauvreté et chômage, en Cisjordanie et plus encore dans la bande de Gaza.

Les travailleurs palestiniens où qu’ils soient : en Cisjordanie, dans la bande de Gaza, dans les territoires de 1948, et dans l’exil, sont plus que jamais déterminés  et espèrent comme toute notre population un lendemain meilleur, un lendemain de liberté et de paix.

Les chiffres sur la souffrance de nos travailleurs palestiniens sont choquants, avec de plus en plus de chômage et de fermeture des usines. Toutes les  entreprises agricoles et industrielles souffrent des mesures de l’occupation israélienne contre l’économie palestinienne.

 

Le taux de chômage dépasse  les 40% en Cisjordanie, et les 65% dans la bande de Gaza, une région sous blocus israélien, avec plus de 70% des Palestiniens de  qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, et une vie économique paralysée à cause de la fermeture des frontières et l’enfermement de toute une population civile dans une prison à ciel ouvert.

Les Palestiniens célèbrent cette journée mondiale du travail avec une pensée particulière pour les  travailleurs détenus dans les prisons  israéliennes, pour ceux de  Cisjordanie qui défient l’occupation, la colonisation, le mur de la honte, et les check-points, et pour les travailleurs  de Gaza qui souffrent, comme toute la population civile, de ce  blocus  inhumain imposé depuis plus de 8 ans par les forces de l’occupation.

Une pensée particulière à tous nos travailleurs tués par les soldats israéliens  sur leur lieu de travail, devant le mur d’apartheid, dans les manifestations pacifiques contre la confiscation de terres appartenant aux Palestiniens, devant les barrages militaires israéliens, ou suite à des agressions israéliennes permanentes.

Une pensée à nos travailleurs qui malgré les humiliations israéliennes et les files d’attente devant les check-point insistent pour se rendre sur leur lieu de travail.

Une autre pensée à nos citoyens qui sont depuis des années sans travail à cause de toutes les mesures israéliennes, qui affrontent une réalité dure et qui n’arrivent pas à répondre aux besoins de leurs familles.

Les travailleurs  palestiniens fêtent le 1er Mai dans les larmes et la peine. Ils pensent aux martyrs, aux blessés, aux prisonniers, et à la population civile de Gaza qui a subi l’été dernier cette nouvelle agression qui a fait plus de 2200 morts, avec,  parmi eux, plus de 500 ouvriers, paysans et pêcheurs, sans oublier la destruction de plus de 120 usines et entreprises, ce qui a  privé plus de 5000 autres ouvriers de leur poste de travail.

Une agression qui a détruit plus de 30% de l’infrastructure civile de la bande de Gaza sans aucun projet réel de reconstruction à cause du refus israélien de laisser entrer les matériaux de construction, neuf mois après la fin de cette offensive israélienne, ce qui a aggravé la situation et a augmenté le chômage.

Les travailleurs palestiniens, en première ligne du conflit, sont très engagés. Ils ont un rôle  important dans notre société, ils continuent de se sacrifier pour que les futures générations aient un plus bel avenir.

Un grand hommage à nos travailleurs, à nos syndicats, à tous nos ouvriers, pêcheurs, paysans et fonctionnaires pour leur patience, pour leur détermination et pour leur lutte pour la dignité.

Un hommage à nos travailleurs qui sont morts ou blessés sur leur lieu de travail et sur leur terre.

Merci à tous les solidaires, les syndicats et les travailleurs partout dans le monde qui ont défilé dans les rues avec des drapeaux palestiniens et des banderoles qui saluent le courage et la résistance des travailleurs palestiniens.

Le chemin est encore très long pour que nos travailleurs obtiennent tous leurs droits.

Mais la lutte continue et le combat se poursuit pour  obtenir leurs droits qui passe avant tout par la fin de l’occupation israélienne et la liberté de tous les territoires palestiniens  afin que le peuple palestinien vive dignement sur sa terre.

————————————————————————-

Zone contenant les pièces jointes

Prévisualiser la pièce jointe PastedGraphic-1.tiff

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,