Aller à…
RSS Feed

3 mars 2021

Ma dernière analyse sur la nouvelle réalité est en train d’émerger en Syrie


 19/05/15
Alexandre Latsa

Ma dernière analyse sur la nouvelle réalité est en train d’émerger en SyriePartie1

Partie2
Cet article sur la situation en Syrie est excellent.
Dommage que si peu de gens de la gauche radicale et en principe anti-impérialiste soient encore en état de maîtriser ces données qui sont fondamentales. Ce qui plombe l’élargissement des cercles de résistance populaire à l’hégémonie US.
La seule observation que j’ajouterais à l’article est que les Syriens luttent contre la montre.
L’armée syrienne est une armée de conscrits qui a démontré sa valeur, sa combatitivité et sa capacité à rassembler derrière elle la majorité du peuple, toutes « communautés » comprises et malgré le pilonnage pétromonarco-turco-otanesque soit disant « sunnite ». Mais l’Etat syrien a aujourd’hui une masse limitée de jeunes nouvelles recrues même avec l’apport libanais du Hezbollah. Alors que les takfiristes ont le vivier inépuisable des jeunes lumpen achetables et abrutissables de tout le monde arabe et sans doute en partie au moins européen, africain et centre-asiatique. Effet indirect des désindustrialisations, délocalisations, précarisations et atomisations sociales allant de pair avec l’abaissement du niveau de l’éducation, en particulier dans les pays arabes mais aussi en Occident. La lumpenisation des fils de prolos et de paysans facilite néo-évangelismes, néo-islamismes régressifs et donc le néoconservatisme planétaire, néolibéral. Voilà la vraie carte gagnante du capitalisme mondialisé anti-ouvriériste et anti-paysan tout en étant anti-national et anti-patriotique.
L’issue positive serait, avant l’effritement de la Syrie, qu’une révolution éclate en Arabie (Vive le Yemen !!! Vive le Hasa!! Vive le Hedjaz !), un effondrement (ou un réalignement total) d’Erdogan? (…Turkstream?) et/ou le redémarrage d’un conflit massif israélo-arabe avec les Palestiniens non achetés comme fer de lance : al qassam +djihad islamique+ FPLP. Tout ce qui pourrait démontrer aux yeux des peuples la légitimité de l’Axe de la résistance comme un axe non pas chiite mais résistant rassembleur, à la fois chiite et sunnite et chrétien arabe et socialiste arabe.
Un rêve?
Tout cela entre dans le grand jeu mondial entre économies productives et industrielles (BRICS/UNASUR/ALBA/ Allemagne, Iran) contre économies financieres et virtuelles (USA/UE …sauf Allemagne).
A ce sujet, les capacités de corruption des Saoud et pétromonarques qatariotes et autres clients locaux des USA +OTAN/Israël/UE sont illimitées puisqu’ils achètent les jeunes abrûtis de l’éducation au rabais des banlieues du monde arabe et d’Europe mais qu’ils achètent également des Etats entiers grâce à leurs pétrodollars ARAMCO Quincy & co. ltd.
Ils achètent et promettent en même temps le paradis pour donner bonne conscience comme toutes les Eglises corrompues.
Les pots-de-vin de l’Arabie-saoudite à certains pays arabes

Le quotidien  Al-Riyadh a révélé les sommes colossales que l’Arabie Saoudite versent à certains pays arabes afin d’acheter leur position sous couvert d’aide financière, a rapporté la chaine satellitaire iranienne al Alam.

Les observateurs estiment que cette aide financière, d’un montant de 85 milliards de riyals

(soit 22,7 milliards de dollars) permet à l’Arabie-saoudite d’imposer sa volonté politique à ces pays et de les garder dans son orbite en raison de leur dépendance économique.

Selon le journal Al-Riyadh, qui s’est fondé dans son rapport sur les estimations des experts du Fonds monétaire international, l’Egypte est à la tête de ces pays avec 24,4 milliards de riyals (6,5 milliards de dollars) pendant la période de Janvier 2011 à Avril ici 2014.

Le Yémen arrive en deuxième position avec un montant total de  14,3 milliards de riyals (3,8 milliards de dollars) au cours de la période de Janvier 2011 à Avril ici 2014.

La Jordanie est classée en troisième position avec 11,2 milliards de riyals (3,0 milliards de dollars) pendant la période de Janvier 2011 à Avril ici 2014.

Suivi du Bahreïn est venu à la quatrième place avec 10,7 milliards de riyals (2,8 milliards de dollars) au cours de la période de Janvier 2011 à Avril 2014, puis de Oman avec 9,4 milliards de riyals (2,5 milliards de dollars).

En sixième place vient l’Autorité palestinienne avec un « soutien financier » de 6,7 milliards de riyals (1,8 milliards de dollars).

Septièmement, on a le  Maroc avec  6,1 milliards de riyals (1,6 milliards de dollars), puis le Soudan avec 2,0 milliards de riyals (527 millions de dollars),suivi de Djibouti avec  255 millions de riyals (68 millions $).

Selon des observaeurs, ce rapport explique  pourquoi la plupart de ces pays ont accepté de se joindre dans la coalition saoudienne contre le Yémen .

Source: Agences

PS. …On comprend pourquoi le Yémen est si important pour les Saoud et qu’ils ne veulent pas accepter d’avoir envoyé à fond perdu tout cet argent produit, entre autre, par les …travailleurs yéménites immigrés chez les Saoud. Yemen qui vient malgré cet argent de se retourner comme un gant, car les peuples ne sont pas tous abrûtis lorsqu’ils gardent encore un lien avec leur histoire. L’Oman aussi semble vaciller …

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,