Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite et FIN !)


 Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite et FIN !) > (PDF)

Nous arrêtons là pour le moment car si nous avons certainement eu à quelque moment le projet d’établir une bibliographie internationale annotée sur la Jamahiriya Libyenne et son Guide, nous avons réalisons que nous avons aussi d’autres chats à fouetter. En effet, il faudrait aussi citer toutes ces femmes et tous ces hommes à travers le monde qui ont écrit, dans diverses langues, des livres et articles, poèmes et chansons, tous d’autant plus précieux qu’ils restent la plupart du temps censurés. Le Livre Vert, qui a bouleversé le monde entier pendant plusieurs décennies, est introuvable dans toutes les librairies de la Tunisie « révolutionnaire » et « démocratique »…

Mais citons déjà le livre de 500 pages de FRANÇOISE PETITDEMA »NGE (La Libye révolutionnaire – 1969-2011 ») ou encore, pour rester dans le domaine français uniquement, les livres de:

-GUY GEORGY (l’ancien ambassadeur de France dans la Jamahiriya dont le traitement est diamétralement opposé à celui de l’immonde PATRICK HAIMZADEH, lui aussi récent ambassadeur, sans parler de la pédante HELENE BRAVIN ou pire encore, la Litani de canulars USraéliens de l’ex-télégraphiste haineux et ignorant de l’AFP RENE NABA).

-ROBERT CHARVIN

-EDMOND JOUVE, qui, dans les années 70, pouvait publier sans censure des livres objectifs sur le sujet aux Editions Cujas (Sorbonne). C’est lui qui, lors de la dernière conférence de défense des réfugiés et torturés à Tunis, a déclaré: « Gaddafi nous a fait rêver d’un monde sans gouvernants et sans gouvernés ».

-JEAN-EMMANUEL PONDI (Remember Mouammar Al-Kadhafi)(signalé sur La Voix de la Libye).

-DAVID GAKUNZI (Libye: Permis de tuer)

-MICHEL COLLON

-JOSEPH EROUME (« La gloire du vaincu »)

Les gens simples, des centaines de millions de sans voix en Asie et en Afrique, disent simplement, dans leur propre langue, que, oui, MOUAMMAR AL-GADDAFI était, comme cet Indien le résuma très bien à l’Express: un homme bon.

Il y aussi les hommages rendus par des communistes (les vrais) à la contribution du Guide de la Jamahiriya à l’expérience socialiste: du Dr Djimadoum Ley-Ngardigal au Tchad à Alexandre Moumbaris en France, aux communistes irlandais et d’autres pays sans oublier celui du Parti Communiste Bolchévique de toute l’Union Soviétique .

Nous n’avons pas encore pu consulter les archives des déclarations (en public ou privé) d’autres chefs d’Etats ou membres de gouvernement comme celles de: ROBERT MUGABE, NICOLAS MADURO, DANIEL ORTEGA, RAFAEL CORREA, FIDEL CASTRO, EVO MORALES, ISABEL KIRSHNER (vérifier PRENOM), AL ASSAD PERE ET FILS, SADDAM HUSSEIN ET TAREK AZIZ, MICHEL AOUN, JOSEPH SMAHA.

Nous craignons vraiment d’oublier encore de nombreuses voix, de l’Angola à la Kanaky et du  Sri Lanka à la Croatie…  Nous concluons donc, malgré nous, provisoirement au moins, avec quelques citations d’une militante écologiste bien connue en France et dans le monde:

 

«  Une chose est certaine: Kadhafi redistribuait une large part de la manne pétrolière, la Libye était un immense chantier, le niveau de vie libyen était l’un des meilleurs d’Afrique. Et la condition de la femme n’était pas celle imposée par la soi-disant charia… » (Ginette HESS SKANDRANI, militante écologiste).

«  L’agression contre la Libye a été orchestrée par un déchaînement de mensonges médiatiques qui relègue la propagande nazie au musée des accessoires.  » (Ginette HESS SKANDRANI, militante écologiste).

Note: Ginette HESS-SKANDRANI est allé au printemps 2011 à Tripoli « soutenir Mouammar Kadhafi traité de dictateur et de criminel par tout l’Occident manipulé par les sionistes Bernard-Henri Lévy et Sarkozy. Je connaissais Kadhafi et je savais qu’il ne pouvait faire du mal à son peuple alors qu’il avait tout fait pour son développement. J’ai dénoncé les mensonges, personne n’a écouté. Aujourd’hui tout le monde reconnaît que c’était une cabale qui avait été montée contre le guide libyen et que tout était faux dans ce dont on l’accusait. C’est aussi une des raisons pour lesquelles j’amène mon soutien au gouvernement syrien victime de la même cabale qui avait été montée contre Kadhafi. » (sic)

Sources: biographie de l’intéressée (à paraître en 2015) et divers.

 

Finalement, nous offrons l’intégralité de ce passage en revue sous la forme d’un FICHIER PDF CI-JOINT.

 

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

Nicolas Sarkozy. Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

 « Je ne veux surtout pas en [c’est à dire: de Mouammar Al-Gaddafi] faire un martyr » (Nicoals SARKOZY, ancien président de la république française)

 

Source: Télévision de la Jamahiriya Libyenne

 

Note: voir aussi l’analyse critique, par Françoise Petitdemange, d’un documentaire récent de la télévision française :

http://www.france-irak-actualite.com/2015/04/kadhafi-sur-france-3-je-lui-ai-donne-l-argent-avant-qu-il-ne-devienne-president.html

 

 

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

Silvio BERLUSCONI. Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 « Mouammar Al-Gaddafi était aimé par son peuple comme j’ai pu le constater par moi-même lors de ma visite en Libye » (Silvio BERLUSCONI, ancien chef du gouvernement italien)

 

Note: Pour plus de détails: « La rébellion libyenne, qui a renversé le colonel Mouammar Kadhafi, « n’a pas été un soulèvement populaire » mais un acte d’ »hommes de pouvoir » décidés à le chasser, a déclaré aujourd’hui le président du Conseil Silvio Berlusconi ».

« Cela n’a pas été un soulèvement populaire parce que Kadhafi était aimé de son peuple comme j’ai pu le constater quand je suis allé en Libye. »

 

 

Source: Télévision de la Jamahiriya Libyenne et AFP/Figaro du 9 septembre 2011

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/09/97001-20110909FILWWW00609-libye-pas-un-soulevement-populaire.php

 

Par Les Pacifistes de Tunis

« L’homme de l’année », selon le magazine NEWSWEEK (USA): l’homme de l’année. Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

 « Kaddafi, l’homme le plus dangereux au monde »

 

(Magazine Newsweek, USA, 20 juillet 1981)

 

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

 

 

 

—– Original Message —–

From: Herboris

Colonel NASSER (président d’Egypte). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

 « Tu veux que je te dise, Mouammar ? Tu me rappelles ma jeunesse [d ‘une manière insoutenable]… » (Colonel NASSER, président d’Egypte, panarabiste)

 

Note: lire aussi

« Que s’est-il réellement passé lors de la « Guerre de Kippour? » Par Israel Shamir

http://www.israelshamir.net/French/Collusion-Fr.htm

 

« J’ai récemment reçu à Moscou une chemise bleu-marine datée de 1975, qui contenait l’un des secrets les mieux gardés de la diplomatie  du Moyen Orient et  des USA. Le mémoire rédigé par l’ambassadeur soviétique au Caire Vladimir M. Vinogradov,  apparemment le brouillon d’un rapport adressé au Politbureau soviétique décrit la guerre d’octobre 1973 comme un complot entre les dirigeants israéliens, américains et égyptiens, orchestré par Henry Kissinger. Cette révélation va vous choquer, si vous êtes un lecteur égyptien. Moi qui suis un Israélien et qui ai combattu les Égyptiens dans la guerre de 1973, j’ai été choqué aussi, je me suis senti poignardé, et je reste terriblement excité par l’incroyable découverte. Pour un Américain cela pourra être un  choc. »

 

 

Source: Télévision de la Jamahiriya et le site d’Israel Shamir pour la note.

Par Les Pacifistes de Tunis

 

Ahlam MOSTAGHANIMI (écrivaine algérienne panarabiste). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

 « Si j’avais été à la place d’Ibrahim Al-Kony, j’aurais partagé mes prix (littéraires) avec Gaddafi et je lui aurai attribué tous mes succès. Certes, Al-Kony n’a pas nié en public le soutien dont il a bénéficié de sa part. Cependant, qu’il soit bien clair que Mouammar Al-Gaddafi est bien trop grand pour déclarer par lui-même ses bienfaits » (Ahlam MOSTAGHANIMI, écrivaine algérienne panarabiste)

Source: Télévision de la Jamahiriya

 

Note: Al-Kony  est un écrivain US-américano libyen (si nos informations sont correctes). Ahlam MOSTAGHANIMI (son prénom signifie « Rêves » et son patronyme est lié à la ville de Mostaghanim en Algérie) est, elle aussi, titulaire de prix littéraires internationaux. Elle est notamment l’auteure de « Fawda l-Hawas » (Confusion des sens), roman traduit dans plusieurs langues, apprécié à travers le monde arabe pour son réalisme (révolutionnaire) et aussi un érotisme toutefois jamais vulgaire. Comme tous les militants et militantes anti-impérialistes du monde, sa beauté est d’un ordre quantique. Dieu seul sait ce que son regard contemplait sur la photographie.

Par Les Pacifistes de Tunis

 

BEN BELLA (militant anticolonialiste algérien). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

« Cet homme [Mouammar Al-Gaddafi] a une conviction qui ne connaît jamais la défaite. En soi, cela suffit à la Libye comme forme d’honneur » (Ahmad Ben Bella, militant anticolonialiste)

 

 

Source: Télévision de la Jamahiriya

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

 

 

 

HAYKAL (historien du mouvement national arabe et journaliste). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

« Quoi qu’il en soit de Mouammar Al-Gaddafi, il apparaît que ses débuts, la permanence de son combat et son dialogue avec l’Histoire constituent un fait qui doit être étudié (scientifiquement). Je pense personnellement qu’il représente l’un des phénomènes exceptionnels de la seconde moitié du XXème siècle » (Mohamad HASANAYN HAYKAL (historien du mouvement national arabe et journaliste)

Note: Jusqu’au «  »printemps » « arabe » », Al-Jazeera avait diffusé une longue série d’entretiens hebdomadaires avec HAYKAL, proche du Colonel Nasser (Egypte). La chaîne qatarie l’a finalement ostracisé quand ses analyses des événements en Libye et en  Syrie se heurtaient à l’Histoire qu’elle réécrivait alors pour le compte des nouvelles puissances dominantes.

Source: Télévision de la Jamahiriya

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

 

 

Nelson MANDELA (militant pacifiste sud-africain). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

« Dans les moments les plus sombres de notre lutte, quand nous avions le dos au mur, Mouammar Al-Gaddafi était là pour nous soutenir » (Nelson MANDELA (militant pacifiste sud-africain)(1)

Commentaire d’un analyste africain:

« Kadhafi est dans le cœur de presque tous les Africains comme un homme très généreux et humaniste pour son soutien désintéressé a la bataille contre le régime raciste d’Afrique du Sud » (…) « Si Kadhafi avait été un homme égoïste, rien ne l’obligeait à attirer sur lui les foudres des occidentaux pour soutenir financièrement et militairement l’ANC dans sa bataille contre l’apartheid. C’est pour cela que à peine libéré de ses 27 ans de prisons, Mandela décide d’aller rompre l’embargo des Nations Unis contre la Libye le 23 Octobre 1997 »(2)

Source: (1) Télévision de la Jamahiriya et Mathaba (2) J.-P. Pougala

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

Nizar QABBANI (poète  national syrien). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

« Cet homme n’a pas froid aux yeux et ne craint pas de discuter ses idées avec vous en exposant son point de vue et en écoutant le vôtre avec un esprit sportif et une volonté de connaître intarissable » (Nizar QABBANI, poète  national syrien).

 

Source: télévision de la Jamahiriya Libyenne, le 27 avril 2015

 

Note: Nizar Qabbani, connu aux quatre coins du monde arabe, fut aussi un diplomate qui, comme Qaddafi,  n’avait pas froid aux yeux quand il écrivit un jour que la politique, c’est de la prostitution …

 

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

 

Hoshyar  ZIBARY (Ministre des Affaires Etrangères de l’Irak). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

« J’ai remarqué que tous les présidents et dirigeants arabes étaient tenus en respect par Mouammar Al-Gaddafi. Durant les réunions internationales, ils évitaient littéralement de devoir le rencontrer afin de ne pas se sentir embarrassés [par ses questions e prises de position] »

(Hoshyar  ZIBARY, Ministre des Affaires Etrangères de l’Irak)).

Source: télévision de la Jamahiriya Libyenne, le 27 avril 2015

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

Mustapha AKKAD (metteur en scène mondialement connu). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

« Gaddafi est un homme homme bien instruit et audacieux qui pose des questions que n’oserait aborder aucun gouvernant, intellectuel ou révolutionnaire dans le monde arabe » (Mustapha AL-AQQAD (AKKAD), metteur en scène mondialement connu).

 

Source: télévision de la Jamahiriya Libyenne, le 27 avril 2015

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

 

 

LENINE, 70ème Anniv. victoire soviétique sur nazisme: Hors-Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

A propos de la Libye de Qaddafi: « Une boucherie perfectionnée et « civilisée » [fut le] massacre des Arabes par les armes les plus « modernes » »

 

Source: Lénine: « La fin de la guerre italo-turque », 28 sept. 1912.

 

100 ans exactement avant le canular de 2011 diffusé urbi et orbi selon lequel un tyran bombardait son propre peuple, des milliers d’Arabes furent massacrés dans l’actuelle Libye pendant la guerre italo-turque de 1911. Pour la première fois dans l’Histoire, des avions étaient utilisés pour mitrailler des populations qui circulaient… à dos de chameau…

 

 

Par Les Pacifistes de Tunis

—– Original Message —–

From: Herboris

To: Hess Madeleine

Sent: Sunday, May 10, 2015 10:32 PM

Subject: RICHARD NIXON. Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

Richard NIXON (ancien président des USA). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

« Un jeune homme de 27 ans à l’enthousiasme  enflammé s’est emparé du pouvoir en Libye en 1969. Il s’appelle Muammar Al-Gaddafi. Il a commencé par exercer des pressions sur les petites sociétés pétrolières là-bas. Il réussit à faire que la Libye (…) dépasse les rangs et fait enfin monter le prix du pétrole… » (Richard NIXON, ancien président des USA).

 

Source: télévision de la Jamahiriya Libyenne, le 27 avril 2015

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

 

 

Bandar BIN SULTAN (Saoudie). Série « Ce qu’ils ont dit de Qaddafi » (suite)

 

« Il [Qaddafi] a une capacité extraordinaire à promouvoir des causes avec une richesse de détails qui pourrait bien ne jamais vous passer par l’esprit et dont vous ne vous saisissez l’importance qu’après les avoir étudiées… »

(Bandar Bin Sultan, président du Conseil de Sécurité Nationale du Royaume Saoudien).

 

Source: télévision de la Jamahiriya Libyenne, le 27 avril 2015

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

S

Roger GARAUDY for ever

 

« Il [Qaddafi] a résisté à ceux qui voulaient imposer leur hégémonie sur son pays et toute la région, ceux-là mêmes qui nourrissaient de la haine envers la Libye parce qu’ils veulent en fait s’emparer de toutes les ressources pétrolières dans le monde » (Roger Garaudy, philosophe français)

 

Source: télévision de la Jamahiriya Libyenne, le 27 avril 2015

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,