Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Yémen: des combattants pro-gouvernementaux reprennent une ville du sud aux rebelles


« Extirper le sionisme de Palestine » (Al Faraby)

mardi 26 mai 2015

Yémen: des combattants pro-gouvernementaux reprennent une ville du sud aux rebelles

Des partisans du président yéménite en exil Abd Rabbo Mansour Hadi ont repris aux rebelles chiites Houthis la ville de Dhaleh (sud), ont affirmé mardi des sources militaires, alors que combats et raids aériens se poursuivaient ailleurs sans répit.
Appuyés par l’Iran et alliés à des unités de l’armée restées fidèles à l’ex-président Ali Abdallah Saleh, les miliciens Houthis avaient pris en mars le contrôle de Dhaleh, dans leur offensive vers le sud, au prix de sanglants affrontements avec des tribus sunnites et des combattants pro-Hadi.
Les forces gouvernementales ont lancé une contre-offensive et reconquis Dhaleh avec le soutien de la coalition arabe qui, sous commandement saoudien, mène depuis deux mois des raids aériens contre les positions de la rébellion au Yémen.
« L’ensemble de la ville de Dhaleh est désormais sous le contrôle des Comités de la résistance populaire », a déclaré à l’AFP un chef local de ce collectif de groupes sudistes, Saleh al-Mansoub.
« Toutes les bases militaires et les sites stratégiques sont entre les mains des Comités de la résistance populaire », a confirmé un autre chef du collectif, Ali al-Assmar.
Les combattants sudistes pro-Hadi se sont emparés mardi notamment de camps de la 33e brigade blindée qui s’était ralliée à la rébellion.
Entretemps, la coalition a mené des raids aériens sur des positions au Mont Sabr, dans la province de Taëz (sud-ouest) et dans celle de Hajja (nord-ouest), selon des témoins.
Des raids ont aussi visé dans l’après-midi et en fin de journée des positions de la rébellion dans les provinces d’Amrane et de Saada (nord), de Hodeida (ouest) et d’Aden (sud), ont indiqué des témoins.
A Aden, des combats opposaient rebelles et forces pro-Hadi notamment dans la banlieue nord de cette grande ville portuaire, toujours selon les témoins.
L’ONU, qui a reporté des pourparlers de paix sur le Yémen prévus initialement jeudi à Genève, s’inquiète de la situation humanitaire dans le pays où le conflit a fait près de 2.000 morts et forcé plus de 545.000 personnes à quitter leur foyer.
L’organisation humanitaire Oxfam a prévenu mardi qu’au moins 16 millions de personnes, soit les deux-tiers de la population, étaient privées d’eau potable.
Le président Hadi a nommé mardi un nouveau ministre de l’Intérieur, le général Abdo al-Houdhaifi, a rapporté l’agence de presse contrôlée par son gouvernement, sans donner de détails sur cette nomination.
Comme pour répliquer à cette mesure, les rebelles chiites ont annoncé la nomination de gouverneurs à la tête de six provinces, dont Sanaa, Jawf (nord-est), Raymah (nord-ouest), Ibb et Baïda (centre) et Mareb, à l’est de la capitale, selon une décision de leur « Haute commission révolutionnaire », citée par l’agence de presse contrôlée par les miliciens.
Par ailleurs, le Syndicat des journalistes a indiqué mardi que deux journalistes détenus par les rebelles Houthis avaient été tués la veille par un raid aérien contre une base militaire.
Dans un communiqué, le syndicat dénonce les rebelles pour avoir détenu les deux journalistes sur une base militaire constamment visée par des raids, et les a accusés de « meurtre avec préméditation ».
Il a identifié les journalistes comme étant Abdallah Qabil de la chaîne de télévision « Yemen Shabab » (« Les Jeunes du Yémen ») et Youssef al-Ayzari de la chaîne locale Suhail.

(27-05-2015 – Avec les agences de presse)

« Non au terrorisme d’État d’Israël » :
http://www.petitions24.net/non_au_terrorisme_de_letat_disrael

Deux adresses pour vous inscrire à « Assawra »,
la liste de diffusion du Mouvement démocratique arabe:

1 – [email protected]
ou
2 – [email protected]

Le Premier ministre libyen échappe à une tentative d’assassinat

Le Premier ministre libyen Abdallah al-Theni a échappé mardi soir à une tentative d’assassinat à Tobrouk, dans l’est du pays, lorsque des inconnus ont tiré sur son véhicule, blessant l’un de ses gardes, a indiqué le porte-parole du gouvernement.
« Des hommes armés ont ouvert le feu sur la voiture du Premier ministre au moment où il quittait un endroit où se tenait une séance du Parlement », a déclaré Hatem el-Ouraybi.
Le Premier ministre reconnu par la communauté internationale « est sorti indemne mais un de ses gardes du corps a été blessé dans la fusillade », a-t-il ajouté, disant: « c’était une tentative d’assassinat ».
Il a encore indiqué que les hommes qui avaient tiré n’avaient pas été identifiés.
La fusillade a éclaté après une séance du Parlement qui se tenait dans son quartier général à Tobrouk, près de la frontière égyptienne.
Le Parlement reconnu par la communauté internationale siège à Tobrouk depuis qu’une coalition de milices, Fajr Libya, s’est emparée de la capitale Tripoli en août dernier. Le gouvernement s’est aussi exilé dans l’est du pays.
Un Parlement et un gouvernement rivaux, proches de Fajr Libya, se trouvent eux dans la capitale.
« Le Parlement interrogeait le gouvernement lors d’une séance aujourd’hui lorsque nous avons entendu des tirs à l’extérieur », a déclaré à l’AFP Faraj Abou Hashem, le porte-parole du Parlement.
« Les membres du gouvernement et les députés ont quitté immédiatement la salle alors que des manifestants armés tentaient de rentrer dans le bâtiment. Les forces de sécurité sont parvenues à les en empêcher », a-t-il dit. « Ces personnes armées protestaient contre le gouvernement ».
La Libye a sombré dans l’anarchie après la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, et les milices y font désormais la loi.
L’ONU tente depuis des mois de trouver un compromis pour mettre fin au conflit des différentes forces en présence, dont les jihadistes qui montent en puissance, et parvenir à former un gouvernement d’union nationale.

(27-05-2015 – Avec les agences de presse)

« Non au terrorisme d’État d’Israël » :
http://www.petitions24.net/non_au_terrorisme_de_letat_disrael

Deux adresses pour vous inscrire à « Assawra »,
la liste de diffusion du Mouvement démocratique arabe:

1 – [email protected]
ou
2 – [email protected]

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,