Aller à…
RSS Feed

26 février 2021

ISLAM : LE NOUVEL OPIUM DES MEDIAS FRANCAIS.


ISLAM : LE NOUVEL OPIUM DES MEDIAS FRANCAIS.

08/06/2015
Wardia Salem

Tous se disent laïcs, tous se disent athées, voire agnostiques, et même anti-religion (ce qui ne veut rien dire), mais tous ne peuvent plus vivre sans évoquer l’Islam ou son prophète ou encore le « foulard » que portent certaines femmes musulmanes, qui est devenu « un voile » ? Comme si un journaliste français ne savaient pas faire la différence entre un « foulard » et un « voile » ? Dès le départ, tout va de travers, manque de rigueur linguistique et sémantique oblige…
Ces derniers jours, c’est Audrey Pulvar qui fait polémique en allant se mêler de la vie de « Diam’s », en lui donnant des leçons, car tout le monde sait que Diam’s est « bête » et qu’elle a besoin de Pulvar pour mener sa vie à bien ?
C’est le nouveau système médiatique : après « la petite phrase politique », voici venu le temps de « la dernière polémique médiatique »…
Audrey Pulvar s’imagine libre et féministe en affichant un combat crétin, c’est à dire « contre le port du voile » ? Faut-il être bête à ce point ? Le porte-jarretelles ou encore le string seraient peut-être des arguments féministes ? Mais après tout, les femmes « aiment à parler « chiffons » paraît-il ? Alors voile, string ou porte-jarretelles, ne sommes-nous pas là dans un domaine qui incombe aux femmes ? Se battre contre un morceau de tissus porté en guise de foulard, au motif qu’il est porté par des femmes musulmanes ? Audrey Pulvar va-t-elle déclarer la même guerre aux femmes chrétiennes d’Orient et d’Amérique latine, qui portent aussi des foulards ? Vraiment, de quoi je me mêle ? Tu te prends pour qui Madame Pulvar ? A en voir ses amours contrariés avec Montebourg, qui tient plus de l’adolescent attardé que du politicien affirmé, on ne peut que rire de cette « midinette » qui s’invente un combat féministe ! Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar c’était un peu Ken ministre et Barbie journaliste… Ajoutons que le fait que cette dernière se soit retrouvée avec Laurence Ferrari, atteinte comme pas mal de journalistes de magazines féminin TV ou « presse écrite » du syndrome « Bridget Jones », ne peut que nous faire un peu plus rire. Quel manque de sérieux ! Pire : quelle manque de profondeur ! 20 000 lieues sous les chiffons ! Les reines de la farfouille et du gribouillage !
Comme sa chère amie C. Fourest, Pulvar envoie des informations bidons et non vérifiées, voire même inventées : « dans les pays musulmans, les femmes ont rarement la garde de leurs enfants » ? Pas de statistiques Mme Pulvar ? Normal, vous avez pioché cette information dans vos préjugés racistes : en général, c’est la femme qui obtient la garde des enfants dans les pays musulmans. Si Pulvar voulait se donner la peine de regarder le monde en face, en se limitant à l’hexagone, elle verrait combien pas mal de maghrébins ont quitté la France un jour, en laissant une épouse, ex épouse ou compagne seule, avec des enfants… Les hommes musulmans sont comme les autres : ils se battent rarement pour élever leur progéniture et en obtenir la garde. Pulvar se fait une sacrée idée des musulmans : pour elle, ils sont des images lisses, sans défauts, et leur vie serait une ligne continue…Zéro de conduite Mme Pulvar ! La bêtise dans toute sa splendeur ! Quand on ne sait rien d’une religion, il vaut mieux se taire, et quand on est journaliste on donne des informations fiables, on ne s’agite pas dans tous les sens comme une concierge qui aurait forcé sur la « bibine »… Honteux. Débile à souhait !
A 36 ans, Benazir Butho devenait la première femme chef d’Etat du Pakistan. Belle, intelligente et voilée, elle a tenu le Pakistan d’une main de fer. Avant elle, Indira Gandhi, la tête pleine, élégante, autoritaire, voilée elle aussi, a tenu d’une main de fer l’Inde. Quand on voit l’Inde, les viols et le sexisme qui y règne et qu’on pense que ce pays a élu une femme à sa tête, on pouffe de rire devant les conneries que les journalistes français peuvent débiter à l’encontre des femmes voilées, y compris de l’Islam. La Turquie machiste et musulmane a elle aussi eu pour Chef d’Etat une femme, le Bengladesh, pays musulman, le plus pauvre du monde a eu pour leader une femme voilée…
Sincèrement, on se demande d’où sortent les « potiches » comme Audrey Pulvar et autre Salamé, Ferrari, etc. … C’est à se demander si elles sont majorettes de l’information ou journalistes ? Trop c’est trop ! Fut un temps où les journalistes avaient pour rôle d’informer à la Télévision comme à la Radio, il leur arrivait de faire de la publicité pour le spectacle d’un humoriste, pour le livre d’un écrivain, pour le film d’un acteur ou cinéaste, pour une pièce de théâtre, aujourd’hui, ils font le spectacle dans les émissions. On peut citer par exemple, ces journalistes qui se bousculent chez Ruquier, humoriste avant tout et surtout, afin d’animer une petite séquence souvent polémique… C’est le clown qui tient l’émission, qui anime et dirige, et ce sont les journalistes qui font les pitres…
La dernière « aventure » de ONPC reste celle de Fourest, prise en flagrant délit de mythomanie et de mensonge, exclue pour toujours de cette émission. Voici donc le niveau de ces journalistes qui s’imaginent pouvoir donner des leçons à une française, au motif qu’elle est musulmane et porte un voile ?
Pour faire une petite parenthèse, dans le monde du pétrole, j’ai vu des femmes musulmanes ingénieur ,architecte naval, etc… Les multinationales ouvrent des cessions d’embauche dans ces pays, et elles sont fières d’avoir des diplômés surdoués de tous les continents, l’Afrique noire, le Maghreb, l’Inde et le Pakistan ne sont pas en reste. J’ai rencontré, notamment, une nigériane voilée, Manager d’une plate-forme. Sachant que 99% de l’équipe d’une plateforme, ingénieurs, techniciens et ouvriers sont des hommes, il est évident que cette femme nigériane voilée, avait un certain QI et qu’elle était sortie d’une grande école londonienne. C’était autre chose que Pulvar et compagnie…
Il serait grands temps que certaines benêts et certaines bécasses de l’Information sortent de leur salle de rédaction, prennent un billet « open » pour faire le tour du monde, car « pierre qui roule n’amasse pas mousse », hors l’information qu’on nous donne c’est chaque jour un peu plus de mousse qui étouffe cette France inerte, qui ne bouge plus, et qui n’a qu’un mot à la bouche « Islam ».
Et pour parler de Mélanie, notre petit « diamant », elle a beau avoir chanté « la boulette », c’est bien Pulvar qui fait « boulette sur boulette » !
A bon entendeur…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,