Aller à…
RSS Feed

28 février 2021

Des familles yéménites poursuivent les Etats-Unis suite à des frappes mortelles réalisées par des drones US



Des familles yéménites poursuivent les Etats-Unis suite à des frappes mortelles réalisées par des drones US

09/06/2015
Les familles des deux hommes yéménites tués en 2012 ont poursuivi les États-Unis, alléguant qu’ils étaient des passants innocents touchés par des missiles largués par un drone étatsunien et appelant à une reconnaissance de leurs « décès illégaux ».

Dans un procès pour homicide déposé dimanche soir, les familles de Salem bin Ali Jaber et Waleed bin Ali Jaber déclarent que leurs décès surviennent suite à une « violation des lois de la guerre et des normes du droit international » et qu’ils « fournissent une preuve des échecs de la guerre menée par les drones ».

L’action en justice intentée par les familles ne cherche pas de réparation pécuniaire.

Salem, un imam, et Waleed, un officier de police, ont été tués le 29 août 2012 dans le village yéménite de Khashamir lorsque des missiles Hellfire ont été tirés à partir d’un drone étatsunien près de la mosquée locale, selon la plainte.

Les représentants de la Maison Blanche n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires. L’action en justice demande à entendre le président étatsunien Barack Obama, l’ancien secrétaire à la Défense, Leon Panetta, et l’ancien directeur de la CIA David Petraeus, ainsi que plusieurs autres personnes anonymes.

Les États-Unis ont mené des opérations de lutte contre le terrorisme au Yémen pendant des années qui visaient le groupe Al-Qaïda là-bas avec le soutien du président Abd-Rabbu Mansour Hadi.

Photo de Tarik Hassan.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,