Aller à…
RSS Feed

5 août 2021

[Un « scoop » pour tous pour comprendre pourquoi le monde arabe préfère la propagande des chaînes impérialistes à RUSSIA TODAY]


[Un « scoop » pour tous pour comprendre pourquoi le monde arabe préfère la propagande des chaînes impérialistes à RUSSIA TODAY]

 27/06/2015

PAR LES PACIFISTES DE TUNIS

C’est du déjà vu… Les USA avaient lancé la chaîne Al-Horra (« La Libre ») émettant depuis le centre de l’Empire pour casser le monopole de la réinformation d’Al-Jazeera à ses débuts quand elle magnétisait les foules, que Gaddafi s’y invitait joyeusement le mardi soir avec son animateur vedette pour démolir la « Ligue « Arabe » » et que cette chaîne avait une correspondante à Damas (donc à l’époque du méchant tyran HAFEZ AL-ASSAD).

Après ils ont même décliné Al-Horra selon les pays « en transition » (sic).

Et enfin ils ont trouvé la solution: laisser les chaînes se reproduire à l’infini (un millier de chaînes arabophones aujourd’hui sur NileSat et ArabSat principalement). Le résultat bien calculé est que les centaines de millions d’Arabes zappent en permanence et ne trouvent de crédibilité (comme avec les tueries récentes) qu’à:

> France 24 Arabique (pour les anciennes ou encore colonies françaises dans le monde arabe: du Maroc à la Tunisie)

> BBC Arabic (ex-monde arabe colonisé anglopohone: de l’Egypte à l’Irak).

Russia Today (Arabique), bien que disposant des meilleurs journalistes et experts du monde (de nombreux Syriens et Irakiens, notamment formés à l’école soviétique et qui maîtrisent donc tant l’arabe que le russe, l’ukrainien et d’autres langues – sans parler de leur connaissance intime des régimes comme celui du Baath ou de la Jamahiriya Libyenne) est malheureusement regardée que par peu de gens dans le monde arabe (ce qui reste de nationalistes et révolutionnaires sincères). Elle est principalement suivie par ses critiques qui hurlent donc volontiers avec leur maîtres Oxydantaux pour sa censure….

Un bon indice est que l’Ukraine, ces Arabes s’en fichent…

En Europe, ils n’ont qu’à réactualiser la radio de propagande qui émettait vers l’Est après la seconde guerre mondiale (« Radio Free Europe »: de mémoire mais à vérifier).

TRES BON A SAVOIR POUR COPPRENDRE LE MONDE ARABE

En fait, nous sommes les seuls au monde à avoir identifié la raison pour laquelle les Arabes ne regardent que France 24, BBC Arabic et Al-Jazeera pours les informations. Nous avons fait une proposition de brochure à diffuser dans tout le monde arabe. C’est banal mais c’est une question technique « idiote ». L’imbécile de technicien qui vient installer une fois pour toute la parabole et le démodulateur chez les habitants des pays du printemps « arabe » rend inconsciemment un immense service à l’impérialisme. En effet, une fois le matériel installé, il fait, avant de partir, une pré-programmation des chaînes sur la télécommande qui place en fait en début de la liste les chaînes de l’Empire ci-dessus accompagnés des chaînes nationales (esclaves de l’Empire): par exemple, les chaînes égyptiennes pour les Egyptiens, les chaînes jordaniennes pour les Jordaniens, les chaînes algériennes pour les Algériens, etc.   

Comme le changement de la programmation sur la télécommande est compliqué techniquement (nous sommes aussi dans une région où 50% des gens sont illettrés) et que même les individus les plus éduqués sont incapables de la changer, la majeure partie des Arabes regardent donc les chaînes de l’Empire… Sauf, si ils ont un voisin un peu « technicien » mais encore faut-il qu’il soit formé aux nouvelles techniques de propagande impérialiste, ce qui n’est généralement pas le cas…

Nous sommes les seules à avoir soulevé cette question et nos camarades d’un groupe de nationalistes internationalistes sincères bicéphales avaient promis de publier via leur réseau nos propositions (visant à placer Russia Today, Al-Mayadeen, les chaînes syriennes, la chaîne de la Jamahiriya, etc. au début de la liste sur la télécommande avec Al-Jazeera, BBC et F24, et les chaînes nationales: juste pour que le peuple puisse comparer entre des sons de minarets différents).

Le but était de diffuser une brochure dans toutes les boutiques des techniciens radio-télévision de chaque ville de Tunisie et de chaque pays du monde arabe.

C’est faisable mais l’obnubilation des militants par Facebook, dont ils ne sortent pas, est effarante (encore une technique de manipulation de l’Empire comme nous l’avons déjà dit).

Note: Avant la Nakba du 14 janvier 2011, les Arabes regardaient des programmes de télévision nationalistes et révolutionnaires et parfois de danse du ventre. Ils s’en portaient très bien et leurs femmes et les relations sociales entres les sexes aussi. C’est ça aussi la sensualité orientale.

Depuis plus de quatre ans, ils regardent des programmes de propagande impérialistes à longueur de temps. Et, fait nouveau, ils ont boudé la danse du ventre pour les programmes au-dessous de la ceinture que vous savez et dont nous avons déjà parlé. La nouvelle « sesualité orientale », c’est les viols collectifs qui se multiplient depuis partout dans le monde et dans le monde arabe en particulier.   

 

Par Les Pacifistes de Tunis (écrit sur le vif)

 Saturday, June 27, 2015

 l’Oxydent s’orwellise et s’étonne que les « gens » ne croient plus dans « leurs » médias.


La croisade médiocratique occidentale contre les médias russes avec ses « organes de surveillance nationaux » et « régulateurs » ressemble de plus en plus à la caricature de ce que les Occidentaux présentaient naguère comme la censure soviétique …et qu’on retrouve bien, mais ici et maintenant, selon la mode orwellienne.
Arroseur arrosé … !
L’UE part en croisade contre le succès des médias russes
La Commission européenne va préparer d’ici à juin un “plan d’action” médiatique pour combattre « la propagande russe », ce qui implique de prendre certaines mesures contre les médias russes, notamment l’agence Sputnik et la chaîne RT, annonce EU observer.

D’après le journal, le groupe sera appelé  « East StartComTeam » et sera lancé en septembre 2015.


Pour empêcher la popularité croissante de  RT et de Sputnik, la Commission européenne est censée  « contrer les campagnes de désinformation en cours de la Russie et invite » Mme Mogherini, la représentante de la diplomatie européenne, “en coopération avec les États membres et les institutions de l’UE, à préparer d’ici à juin un plan d’action de communication stratégique pour soutenir la liberté de la presse”, selon le texte que doivent adopter les chefs d’Etat.  Pour y arriver, il faudra « améliorer la coopération entre les organes de surveillance nationaux, notamment en organisant des réunions de groupe de régulateurs européens« .  

La première brique de ce mécanisme de contre-propagande sera “la mise en place d’une équipe de communication”.

Du surcroît, les experts de l’UE visent à diffuser du contenu en russe, qui « laissera aux citoyens l’opportunité de  comprendre que les réformes politiques et économiques de l’UE peuvent influencer leur vie d’une manière positive avec le temps ». Pourtant, le journal ne précise pas comment.

« L’Union européenne essaye d’étouffer la voix alternative de RT de toutes ses forces, alors qu’il existe en Europe des centaines de journaux, de chaînes de télévision et de radios,  qui reprennent d’une seule voix tout ce qui se passe dans le monde », a souligné la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonian.

Les déclarations de l’Occident au sujet de la liberté d’expression vont à l’encontre de leurs actes, a dit à RT Alexander Mercouris, un analyste en affaires internationales basée à Londres.


« L’Occident a toujours affirmé qu’il ne fait pas de propagande, qu’il croit en la liberté d’expression et dans l’échange libre des opinions. Malgré tout cela, nous y sommes, l’Occident met en place ce qui, dans l’intention et les objectifs, ressemble à une chaîne de propagande pour diffuser le point de vue occidental sur la Russie. Ils disent donc une chose tout en faisant le contraire », a-t-il expliqué.

Même Edward Lucas, l’écrivain senior du magazine The Economist, un des plus impitoyables critiques de RT, reconnaît que la popularité de la chaîne est due à la nécessité d’une vision différente de celle donnée par les médias occidentaux.

« Pourquoi les gens regardent-ils RT avec une telle avidité? Parce qu’ils pensent que les médias de masse ne leur disent pas la vérité et ils en ont marre de l’élite politique dans nos pays », fait-il remarqué.

Du coup, le gouvernement allemand va diffuser Deutsche Welle en anglais 24h/24, comme « centre névralgique » de son attaque contre « la propagande russe », a commenté Angela Merkel, la chancelière allemande, lors du lancement du nouveau service. Le budget annuel a été augmenté de plus de 2%, à 294 millions d’euros, pour créer le service anglophone.
Sputnik


LEMONDE.FR | 25.04.06 | 15h18 • Mis à jour le 03.05.06 | 23h50

Jacques Henno, journaliste nouvelles technologies, auteur de « Tous fichés » , mercredi 03 mai 2006

Partager

Plus d’histoires deLibye