Aller à…
RSS Feed

4 mars 2021

SOUPÇONS. Malaysia Airlines: le vol MH370 aurait été abattu par l’armée américaine ?


SOUPÇONS. Malaysia Airlines: le vol MH370 aurait été abattu par l’armée américaine ?

 
 

Marc Dugain

Quelle disparition ! Les recherches destinées à localiser l’épave du vol MH370 dans le sud de l’océan Indien n’ont jamais rien donné. Le Go Phoenix, submersible qui dispose de 12 jours d’autonomie, et le Fugro Discovery – affrété par l’Australie – ont immergé à 5 000 ou 6 000 mètres de puissants sonars programmés pour détecter les parties volumineuses de l’épave de l’avion comme les moteurs, le train d’atterrissage et le fuselage.Toujours rien. Alors, un ancien directeur de compagnie aérienne française pense que l’armée américaine a détruit en vol l’appareil de la Malaysia Arlines avant de masquer les faits. Ambiance.

Les rois du complot 

L’Empire de la mort risque de faire disparaître cet homme. Marc Dugain, ancien directeur de la compagnie aérienne Proteus et désormais auteur à succès, a émis la théorie suivante: les Américains ont peut-être pris le vol MH370 pour cible parce qu’ils redoutaient une attaque du style du 11 Septembre contre une de leurs bases militaires située dans l’océan Indien. Ceux qui ont détruit l’Irak avec la « preuve » Colin Powell et sa petite bombinette de fioul sortie d’un cartoon sont capables de tout et rendre les autres responsables de leurs propres crimes. Les 239 passagers ne valent rien pour les Américains…

On se souvient du tollé soulevé par le livre de mon ami Thierry Meyssan contestant les thèses officielles du 11 septembre. D’ailleurs, je n’y crois pas toujours malgré la tentative de lavage de cerveau ambiante.  Quand on sait que les mêmes monstres ont récemment orchestré l’attaque chimique dans la Ghouta de l’Est près de Damas, en Syrie, simplement pour faire tomber le président Bachar al-Assad, plus rien ne sera étonnant.

Un autre vol de la Malaysia Airlines, le MH17, soulève aussi un lot de suppositions. Ce mercredi, des enquêteurs russes ont affirmé avoir obtenu des preuves de l’implication d’un avion de chasse ukrainien dans le crash de cet avion, abattu au-dessus de l’est de l’Ukraine en juillet. «Selon ce témoin, l’avion de ligne Boeing 777 du vol MH17 pourrait avoir été abattu le 17 juillet par un avion militaire Su-25 des forces armées ukrainiennes, piloté par le capitaine Volochine», précise le communiqué.

Dans Paris-Match, Marc Dugain a affirmé que le Boeing 777 s’était en réalité abîmé à proximité d’une base aérienne américaine dans le territoire britannique de Diego Garcia et non pas dans l’océan, où les forces internationales avaient concentré leurs recherches. «Il s’agit d’une base militaire très puissante. C’est très surprenant que les Américains aient perdu toute trace de cet appareil. Sans parler de conspiration, il est possible que les Américains aient décidé de stopper cet avion» a expliqué Marc Dugain sur France Inter.

L’ancien directeur de compagnie aérienne ne comprend pas comment un appareil qui mesure 63m de long a pu disparaître sans laisser de traces, laissant entendre que des efforts délibérés ont été faits pour dissimuler des preuves. L’atoll, situé à environ 3 000 miles au nord-ouest de l’Australie, est utilisé comme base militaire américaine depuis les années 70 et abrite quelque 1 700 soldats.

Dérouté par des pirates de l’air

Les théories évoquant une conspiration ont fleuri après la disparition du vol MH370 mais le gouvernement américain a toujours nié la présence de l’avion à proximité de Diego Garcia. Marc Dugain a cité des témoins aux îles Maldives, qui lui auraient affirmé avoir vu «un énorme avion volant à très basse altitude» et arborant les couleurs de la Malaysia Airlines.

L’ancien directeur de compagnie aérienne pense que le vol MH370 a été dérouté par des pirates de l’air vers Diego Garcia, un endroit très éloigné de son vol initialement prévu entre Kuala Lumpur et Pékin, avant d’être abattu par les forces américaines. Le Boeing 777 de la Malaysia Airlines, a disparu le 8 mars 2014 alors qu’il assurait la liaison Kuala Lumpur-Pékin avec 239 personnes à bord.

Source: Allain Jules (25 déc. 2014)

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,