Aller à…
RSS Feed

3 août 2021

30 AU 31 JUILLET 2015 : NUIT DE CRISTAL EN PALESTINE Nadia Genji


30 AU 31 JUILLET 2015 : NUIT DE CRISTAL EN PALESTINE

Nadia Genji

Devant les derniers développements tragiques relatifs à la tragédie palestinienne. A savoir l’occupation d’un Peuple avec usurpation quasi-quotidienne de ses terres, sous l’œil passif de l’ONU, le regard bien veillant de l’OTAN et de l’Occident, on ne peut que s’inquiéter pour le Peuple palestinien.
Il est à noter que comme sous l’emprise du IIIème Reich, les colons juifs, en parallèle à l’agression de familles palestiniennes, ont aussi poignardé plusieurs homosexuels, faisant une morte -qui vient de succomber à ses blessures-. Les colons juifs continuent de brûler des oliveraies palestiniennes, ce que leur gouvernement leur a toujours permis. Rappelons nous l’assassinat crapuleux de Rachel Corie, juive américaine de 25 ans, tuée par des colons juifs car elle tentait de s’opposer à la destruction d’une maison palestinienne.

La barbarie de Sabra et Chatila, commise par les phalanges chrétiennes libanaises avec la permission d’Ariel Sharon, qui fut limogé de son poste de Ministre de la Défense du fait de massacre, n’aura pas suffit à abreuver de sa soif de sang des colons sionistes. Des attaques incessantes toutes plus sanguinaires les unes que les autres n’ont cessé d’avoir lieu et de se suivre sans que l’Europe et les USA n’y mettent fin. L’Europe et les USA se sont entendus en bons compères pour bafouer les droits du Peuple palestinien et s’arranger des crimes d’Israël, encourageant la folie meurtrière de Sharon et autres sanguinaires.
L’enfance palestinienne a toujours subi la haine des sionistes et leur violence d’enfer. Depuis la politique « des os brisés », où des soldats attrapaient des enfants, leur brisaient les os à coups pierre, puis les tuaient en leur fracassant le crâne ou en leur logeant ‘une balle dans la tête, à la politique « du sang » décrétée par le boucher Sharon, où il était question de viser les lanceurs de pierre de l’Intifada, en leur logeant une balle dans la tête, on peut dire que l’enfance et la jeunesse palestinienne ont payé un très lourd tribu à la barbarie sioniste.
Les Accords d’Oslo, qui furent un bref rayon de soleil dans la vie d’une partie du Peuple palestinien, ont viré au drame dès le retour en politique du boucher Sharon. La femme de Clinton qui avait, lors d’une rencontre fait la bise à la femme d’Arafat, est d’une telle bassesse qu’elle allait se rendre bête et ridicule en s’exclamant « faire la bise à l’épouse d’Arafat fut une erreur »… Je dirais « non, imbécile de carriériste, monstre que tu es, l’erreur fut de donner le Prix Nobel de la Paix à Bill Clinton qui est un traitre ».
Ensuite, les agressions se sont succédées. Bombardements massifs soutenus par pas mal de pays d’Europe, qui n’ont jamais élevé la voix ou rappeler leur ambassadeur pour signifier leur désaccord au pouvoir sioniste.
Avec effroi, nous avons vu un garçonnet périr dans les bras de son père, en hurlant de terreur. Puis ce fut le tour de nombre d’enfants. De nombre d’adolescents. De nombre de jeunes hommes. Puis vinrent les bombardements massifs et honteux, auxquels nous avons assisté au cours de l’Eté 2014, bombardements indignes d’un pouvoir colonial qui martyrise et massacre toute une population qu’il occupe. Une honte internationale à laquelle des fous comme Hollande et Obama répondront par « Israël a le droit de se défendre », je répondrais à Obama que selon sa logique, les esclavagistes qui mutilaient ou tuaient des esclaves récalcitrant, étaient en droit de se défendre, et je répondrais à Hollande que les allemands qui exécutaient des résistants français ayant commis des attentats contre le pouvoir nazi, avaient eux aussi, selon sa logique, le droit de se défendre.
Voyant des enfants victimes de la folie sanguinaire de Netanyahu, Hollande se faisant perroquet d’Obama, s’était mis à dénoncer le massacre d’enfants, massacre qu’il avait encouragé en soutenant Israël, tout comme Valls et en faisant interdire les manifestations en faveur du Peuple palestinien. Les palestiniens devaient non seulement être bombardé de la pire façon, mais en plus en France, ils ne devaient bénéficier d’aucun soutient psychologique. Voici donc le niveau de bassesse que la politique internationale a atteint, et voici la médiocrité qu’a atteint la politique du Parti Socialiste : se faire complice du massacre d’enfants car non juifs et arabes !
Il y a vraiment des paires de baffes et de coups de pieds aux fesses qui se perdent !
Quant à l’ex UMP et le FN, ils ne valent pas mieux car ils soutiennent les crimes d’Israël au même titre que Hollande. Au moins, on peur dire que sur le massacre d’un peuple, ces trois partis arrivent à tomber d’accord…
Aujourd’hui, forts du soutien des capitales occidentales, où des niais déclarent « avoir un chant d’amour pour Israël », ou encore « être éternellement lié à Israël », Israël nous prouve que dans sa société monte un mouvement juif extrémiste qui n’a rien à envier aux Nazisme.

En effet, si durant « la nuit de cristal » du 9 au 10 novembre 1938, des nazis avaient brisés les vitrines des marchands juifs, taguant des croix gammées, au moins ils n’avaient pas mis le feu à des foyers juifs, provoquant des brûlés graves ou des morts ?
Par contre, cette « nuit de cristal » vécue par plusieurs foyers palestiniens de Cisjordanie, dans la nuit du jeudi 30 juillet au vendredi 31 juillet, a bien visé des foyers, et il s’est agit non seulement de casser mais de brûler pour tuer. Et comme lors de « la nuit de cristal » de novembre 1938, où des croix gammées furent taguées sur les façades des commerces juifs, la « nuit de cristal » de juillet 2014 des étoiles de David et insultes furent taguées sur les façades des maisons palestiniennes.

Ne nous voilons pas la face, comme l’Allemagne nazie que demande Israël depuis 1948 ? L’annexion du territoire palestinien avec la déportation des palestiniens en dehors de leur terre.
A la différence, que les palestiniens sont musulmans, chrétiens, athées et qu’ils préfèrent mourir sur la terre de leurs ancêtres que de devenir des réfugiés éternels. Israël refuse le retour sur la terre de leurs ancêtres de trois millions de palestiniens, au motif qu’il ferait disparaître « la nation juive ». Parler de « nation juive » quand le Judaïsme est une religion et non une ethnie est déjà un délire en soi.

Devant l’horreur que représente cette famille brûlée vive, dont certains membres sont entre la vie et la mort, dont le bébé « Ali » est mort brûlé vif, tandis que son frère est dans un état critique, j’ai l’impression qu’Adolf Hitler est de retour;

Ci-dessous, illustration de la « nuit de cristal » vécue par les juifs allemands la nuit du 9 au 10 novembre 1938, et ensuite illustration de la « nuit de cristal » vécue parles palestiniens la nuit du jeudi 30 au vendredi 31 juillet 2014.

Photo de Nadia Genji.
Photo de Nadia Genji.
Photo de Nadia Genji.
Partager

Plus d’histoires deLibye