Aller à…
RSS Feed

27 février 2021

[AL FATEH ABADAN (Hasta la Victoria Siempre)] : LE JOUR « J » du retour de la JAMAHIRIYA


 

[AL FATEH ABADAN (Hasta la Victoria Siempre)] Fw: LE JOUR « J » du retour de la JAMAHIRIYA

05/08/2015

Al-Fateh Abadan (Hasta la Victoria Siempre)

Le mouvement du Retour à la Libye Verte est bien lancé maintenant.

Il y a même eu, en plus de celle d’Abu Hadi à Syrte dont nous avons parlé, une manifestation à Bengazi, berceau de la révolution de l’OTAN en 2011, cette ville pourtant si chère au Guide de la Révolution (Al-Fateh 1969) qui lui avait consacré 22 milliards d’investissements en infrastructures, notamment récréatives.

IBRAHIM ASSID, membre du Comité de Gestion de l’Intifada Méridionale, a relayé l’appel via téléphone à la Télévision de la Jamahiriya.

Le Dr (en chirurgie) ABDEL HADI MOUSSA, à la fibre jamahirienne très prononcée, a proposé un dossier complet sur ABDALHAKIM BELHAJ, le mercenaire libyen formé en Afghanistan par la CIA puis transféré par cette officine impérialiste de la mort à Tripoli pour la « diriger » militairement.

Le Dr HAMZA TUHAMI indiquait qu’à Sebha, dans le sud, pas une rue ne portait le drapeau vert, flottant même sur certains bâtiments officiels occupés par les représentants du gouvernement de rongeurs de l’OTAN.

Evidemment, il faut bien comprendre que tout ne peut pas changer en un jour avec le craquèlement soudain d’un régime autoritaire pris d’assaut par un peuple en révolte.

C’est parce que, de manière assez insolite, le peuple libyen fait face à une dictature de milices variées (armées par l’OTAN et/ou ses alliés ist-islamistes comme le Qatar, la Turquie, le Soudan, etc.), toutes plus criminelles les unes que les autres et régnant sur tout le pays par la peur.

Toutes proportions gardées, on peut s’aventurer à comparer la situation à celle à laquelle font actuellement face les FARC en Colombie, le Front Sandiniste au Nicaragua ou le Front Farabundo Marti de Libération Nationale au Salvador. Dans ces derniers pays, des escadrons de la mort et autres « Contras » (contre-révolutionnaires) sont largement financés et intensivement formés et armés par le régime de RONALD REAGAN.

Donc, « ça bouge » et même dans la Tunisie officieusement membre de l’OTAN et participant à toutes sortes de manœuvres militaires pour son compte. En dehors des réfugiés libyens qui s’activent comme ils peuvent, un  parti réformiste comme TAKATTOL a organisé ce matin une manifestation (bien sur plus « contre le terrorisme » que pour le rétablissement de la Jamahiriya…).

Le peuple libyen recouvrera bien sur le mode de gouvernement qu’il souhaite lui-même dans son immense majorité, à savoir la Solta Sha’biya (« Pouvoir Populaire »). C’est une question de temps, un temps peut être raccourci par une bonne coordination. Or, les héros sont fatigués, quand il ne sont pas en prison.

La Télévision de la Jamahiriya (insolite: la seule au monde d’un « régime déchu »), s’efforce de jouer ce rôle. Elle doit faire attention car le moindre « faux pas » peut conduire à sa fermeture. Par exemple, le soir même du Jour « J » du retour de la Jamahiriya, le Dr TUHAMI appelait déjà à transformer les protestations populaires en manifestations… armées….

Mais bon, on peut lui faire confiance, à lui et à ses collègues qui, tous, en ont vu de toutes les couleuvres…

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,