Aller à…
RSS Feed

24 juin 2021

LE FILM CONTRE LA GUERRE ATOMIQUE US ET LA FOLIE MILITARISTE


LE FILM CONTRE LA GUERRE ATOMIQUE US ET LA FOLIE MILITARISTE


 

 LE FILM CONTRE LA GUERRE ATOMIQUE US ET LA FOLIE MILITARISTE
# PCN-TV/ DR STANGELOVE. THE MOVIE AGAINST THE US ATOMIC WAR/ DR FOLLAMOUR. LE FILM CONTRE LA GUERRE ATOMIQUE US ET LA FOLIE MILITARISTEPCN-TV/ 2015 08 05/

En ce 70e anniversaire d’Hiroshima,
Bande-annonce du film de Stanley Kubrics contre la guerre atomique US.
Rappelons que les USA sont les seuls à avoir utilisé la bombe atomique.
Que leur doctrine militaire et celle de l’OTAN prévoit son utilisation aujourd’hui et l’a toujours prévue.
Combien de Docteur Follamour au Pentagone et à la Maison Blanche ?

Video sur : https://vimeo.com/135480934

* LE FILM

Titre original   : Dr. Strangelove or : how i learned to stop worrying and love the bomb.
Docteur Folamour, ou : Comment j’ai appris à ne plus m’en faire et à aimer la bombe.

Docteur Folamour (196) : Le général Jack Ripper, anti-communiste convaincu, décide de son propre chef de lancer sur l’URSS une offensive de bombardiers B-52 en ayant pris soin d’isoler la base aérienne de Burpelson du reste du monde. Pendant ce temps, Muffley, le Président des Etats-Unis, convoque l’état-major militaire dans la salle d’opérations du Pentagone et tente de rétablir la situation…
Alors que la situation est déjà critique concernant les relations américano-soviétiques le Président Merkin Muffley (Peter Sellers) n’a qu’une solution : rappeler un maximum d’avions et révéler aux soviétiques la position des autres afin qu’ils les détruisent. Les débats vont bon train entre le général Buck Turgidson (George C. Scott), figure militaire, et le Président, figure politique et diplomatique qui décide que tous les moyens sont bons pour éviter une crise nucléaire, quitte à sacrifier leurs propres hommes.
Malgré la bonne volonté du Président la situation se corse rapidement car un avion leur échappe du fait de son système de communication hors d’usage. Le colonel et ses hommes présents à bord, alors que l’avion est touché, ont bien l’intention d’aller jusqu’au bout pour larguer la fameuse bombe nucléaire sur le sol soviétique, faisant preuve d’un patriotisme sans égal…
Parallèlement grâce à l’ambassadeur de l’URSS convoqué dans la salle de guerre le Président américain apprend l’existence d’un système appelé « La machine infernale » qui entrainerait l’holocauste nucléaire si l’Union soviétique était touché. Arrive alors le Docteur Folamour (Dr Strangelove en anglais), scientifique, psychopathe et nostalgique du régime nazi dont le bras ne peut s’empêcher de se lever dans des spasmes qui semblent incontrôlables, en souvenir du régime nazi. La dernière scène voir le Dr Follamour, tétraplégique, se lever et marcher. Regardant le président américain, il dit alors « je marche mein Fuhrer » …

Réalisateur et scénariste : Stanley KUBRICK.
Cette comédie portant sur la guerre froide et la menace nucléaire s’ancre dans l’actualité brulante de l’époque que vit Stanley Kubrick, tout comme de millions d’autres citoyens. Profondément marqué par la situation mondiale et, en particulier, par la crise des missiles de Cuba en 1962, le scénario final de Dr Folamour permet une fois de plus au réalisateur de montrer l’absurdité et le chaos inhérent à l’espèce humaine mais aussi de dénoncer l’incompétence des politiciens à résoudre les conflits et la folie militaire (celle des USA et avant celle des Nazis. Le Dr Follamour est un savant nazi fou, inspiré notamment de Werner Von Braun, général SS père des V2, devenu le patron du programme américain Apollo) dedans toute sa splendeur.

PCN-TV
https://vimeo.com/pcntv

Partager

Plus d’histoires deLibye