Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2021

Jaafari : Le gouvernement et l’armée syriens n’ont pas eu recours à l’arme chimique et ne le feront jamais


Syrie

Jaafari : Le gouvernement et l’armée syriens n’ont pas eu recours à l’arme chimique et ne le feront jamais

Sana


Photo: Sana

Vendredi 7 août 2015

Résolution au CS sur la formation d’une Commission d’experts chargée d’enquêter sur l’usage des agents chimiques en Syrie…Jaafari : Le gouvernement et l’armée syriens n’ont pas eu recours à l’arme chimique et ne le feront jamais.

Le Conseil de sécurité a adopté aujourd’hui à l’unanimité la résolution N° 2235 qui réclame aux Nations-Unies de former une Commission d’experts chargée d’enquêter sur l’usage des agents chimiques, dont le chlore, en Syrie.

Dans une allocution qu’il prononcée après l’adoption de la résolution, le délégué permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a souligné que le gouvernement syrien et l’armée arabe syrienne n’avaient pas utilisé l’arme chimique ne le feront jamais, indiquant que l’armée arabe syrienne et les civils avaient fait l’objet des attaques aux agents chimiques, dont le gaz du chlore, menées par les réseaux terroristes, notamment Daech et le Front Nosra.

« Le gouvernement syrien n’est pas responsable de l’usage de l’arme chimique », a souligné Jaafari qui a fait savoir que le gouvernement avait adressé au Conseil de sécurité et à ses commissions des dizaines de messages corroborés sur l’usage de l’arme chimique par les réseaux terroristes.
Jaafari a affirmé que le gouvernement syrien avait réclamé une enquête sur l’usage de l’arme chimique à Khan Assal à proximité d’Alep, mais les Nations-Unies n’avaient pas réagi et aucune commission n’avait pas été formée.

Jaafari a indiqué que le gouvernement syrien avait mis en garde contre les risques de l’usage de l’arme chimique par les terroristes et exprimé ses craintes des tentatives de certains pays de la leur fournir.
« La Syrie a rempli ses engagements dus à son adhésion à la CIAC et, ainsi que ses engagements en vertu de la résolution du Conseil de sécurité N°2118 de l’an 2013 », a-t-il dit.

Jaafari a souligné que la Syrie s’attache à collaborer et à traiter avec positivé, transparence et flexibilité pour remplir ses engagements à l’ombre de grands défis et de la situation sécuritaire difficile.
« La mission conjointe ONU-OIAC n’aurait pas réalisé ses tâches avec succès inédit sans la collaboration constructive de la Syrie », a-t-il ajouté.

Jaafari a fait savoir que le gouvernement syrien avait condamné, à plusieurs reprises devant le Conseil de sécurité et le Conseil exécutif de l’OIAC, l’usage des armes chimiques et les autres armes de destruction massive partout dans le monde.

Et Jaafari de conclure : «La crédibilité, la transparence, le professionnalisme, la non politisation et la coopération avec le gouvernement syrien doivent gouverner les mécanismes de l’exécution de la nouvelle résolution ».

R.F./ A. Chatta
http://sana.sy/fr/?p=42047

Le dossier Syrie
Les dernières mises à jour

Source : Sana
Partager

Plus d’histoires deLibye