Aller à…
RSS Feed

8 mars 2021

GAZA : LA VILLE MORTE DONT LE PEUPLE REFUSE DE MOURIR !


GAZA : LA VILLE MORTE DONT LE PEUPLE REFUSE DE MOURIR !

Toute vue aérienne de Gaza ne témoigne que du désastre et de la folie israélienne, folie que l’Occident a sur armé, et qui prétextant la légitime défense s’en est allé faire la guerre à un peuple qui n’a ni défense anti aérienne, ni avions, ni rampes de missiles et encore moins l’arme nucléaire.
L’affreux Hollande nous a parlé de « légitime défense » mais les images et la réalité économique et militaire sont là : depuis quand une puissance nucléaire est-elle menacée par un peuple qu’elle occupe ?
En France, on ne pose jamais les bonnes questions. Quand on les pose, les médias se détournent par peur, mais de quoi ? Que ce soit aux USA ou au Royaume-Uni, en Irlande, en Scandinavie, des voix médiatiques s’élèvent car elles témoignent de la réalité du terrain. Gaza n’est pas une ville en ruines seulement, elle est aussi un mouroir et un cimetière !
Toute le monde s’est ému hier des images venues de Chine, où des produits toxiques ont détruit tout un quartier, mais l’Eté dernier, ces mêmes journalistes ont tous retenu leur émotion devant le carnage de Gaza. Pourtant ce que l’on voit en Chine n’est ni plus ni moins une réplique de frappe aérienne d’Israël sur la Palestine occupée ?
A Gaza, au détour de ruines, des hommes, des femmes, des enfants continuent de vivre et d’ espérer car si Israël détruit leur maison et leur famille, tous les matins que Dieu fait, le soleil se lève sur Gaza, réchauffe la terre, les cœurs, joue dans les cheveux de la jeunesse de Gaza qui brillent alors de mille feu. Les fenêtres ne s’ouvrent plus à Gaza, elles ont toutes explosé, mais les yeux du Peuple s’ouvrent tous les matins. Si Israël a imaginé un matin que détruire Gaza était tuer la Palestine occupée ou si tuer les enfants de Gaza, détruire la centrale électrique pour empêcher les hôpitaux de réanimer les grands blessés, de maintenir des nouveaux nés sous couveuse, en fait briser l’enfance de Palestine, couper le souffle de Gaza en rompant trop tôt le cordon ombilical qui relie une génération à l’autre, alors Israël s’est trompé. Israël s’est trompé car même si des nourrissons sont régulièrement menés au tombeau, même si la violence d’Israël fait que certains ne naissent que pour pousser un cri, qu’Israël et la communauté internationale, dont notre pays qui nous fait honte, qu »Israël surtout l’entende le cri de l’enfant qui sort des entrailles de sa mère : c’est un cri de Résistance ! C ‘est un cri pour la vie ! C’est un cri qu’aucun missile israélien, qu’aucun Obama, qu’aucun Hollande ne fera jamais taire et ne pourra couvrir, car ce cri, il est celui de tout un Peuple qui a su rallier bien des peuples à sa cause. Ce cri c’est celui du juste qui veut vivre libre et non du tyran qui veut le tuer pour donner sa terre à un de ses enfants !
Alors oui, certains peuvent dire « hier il y avait Gaza Plage d’un côté et Tel Aviv de l’autre », ce n’est pas ce que j’ai vu !
J’ai vu moi, une France de la Résistance, les enfants d’Aragon qu’ils croient ou non, les enfants « de la Rose et du Réséda » sauvant l’honneur de la France, et une autre France qui se vautre dans le mensonge, le déni, qui organise danses et bouffe en l’honneur de Tel Aviv, tandis qu’à Amsterdam -ville non arabe et non musulmane que je sache ?-, l’an dernier on refusait ne serait-ce que le jumelage avec Tel Aviv. Voilà où en sont les progressistes : à condamner l’occupation israélienne, tandis qu’à Paris notre « Bushollande » offre « un chant d’amour » à Netanyahu leader de l’Extrême israélienne… Ce même Hollande qui tentera ensuite de nous convaincre qu’il est de Gauche ?
Fatiguée de lire nos imbéciles, tire au flanc, qui tirent la France vers le bas, même quand ils sortent de Grandes Ecoles, je fais partie de ceux qui soutiennent que le salut de la Résistance française vient autant du discours courageux de certains leaders associatifs, que de politiciens qui une vision humaniste du monde, et qui sont plus inquiets de voir les guerres dévorer la Planète, que de savoir s’ils auront où non une place à la prochaine fashion week et s’ils ont le dernier Chanel ou les dernières Weston à la mode ? Cette vulgarité qui s’étale sur nos écrans, ces discours où un publicitaire en vient à nous expliquer, en prenant un air fin, intelligent et humain une monstruosité comme « même un clochard peut arriver à économiser 1500euros »…, sont à la mesure du fossé qui sépare le pouvoir et l’opposition des français.
Jérôme Guedj qui vole au secours d’Israël, car Alexi Bachelay ose dire ce qu’une bonne partie de la France pense, et qu’elle crie haut et fort !
Voler au secours d’Israël ne sert plus à rien : même des reporter comme Chris Hedges ont rejoint BDS, et supportent la Campagne de Boycott de l’Etat qui pratique l’Apartheid en y ajoutant le crime de masse.
Quel grand silence ce matin : Bushollande n’a toujours pas pipé mot, Fabius non plus, et les autres obsédés de l’antisémitisme mettent la tête dans le sable, pour ne pas changer. Les lendemains ne chantent pas pour tous, et si à Gaza la Colombe chante, à Paris c’est le coq de l’Elysée qui comme dirait Coluche « chante son cocorico d’amour à Israël, les deux pieds dans la merde ! »

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,