Aller à…
RSS Feed

15 octobre 2021

l’appel au retrait des films Algériens du festival de Locarno


 BDS ALGÉRIE
16/08/2015

Dans une interview parue dans le soir d’Algérie , une journaliste du nom de sarah haidar , considère que l’appel au retrait des films Algériens du festival de locarno est un appel à la censure et à l’autoritarisme .Et pour appuyer ses jugements elle rapporte les propos de Yanis Koussim , qui nous accuse de manipuler et de tronquer l’information .
Je rappelle aux amis les points suivants qui ont justifié cet appel aux ministre de la culture pour le retrait des films Algériens :
1- Notre réaction fait suite à la réaction à l’appel des cinéastes palestiniens à annuler le partenariat entre le Festival de Locarno et le gouvernement israélien 200 professionnels du cinéma ont répondu positivement à cet appel . Appel qui n’a jamais été annulé
2-Elle fait suite également à la réaction courageuse et responsable des cinéastes tunisiens qui ont assumé leur responsabilité en boycottant le festival
3-yanis koucim , rapporte les propos des responsables du festival qui affirment que le festival n’est pas financé par le fond israélien du cinéma , alors que des palestiniens et des israéliens n’ont pas cessé jusqu’à la dernière minute de dénoncer le partenariat entre le festival et le fond israélien . Qui croire ?
4- A aucun moment dans notre appel nous n’avons parlé de possibilités d’accorder des financements au cinéastes algériens par le fond israélien , mais rien ne permet d’écarter cette possibilité dans l’avenir ( puisque certain de nos réalisateur ont passé positivement le test de disponibilité à la compromission avec israel ) et cela peut aisément passer par des voies indirectes .
5- Par delà la question du financement par le fond israélien , le boycott se justifie par la place donnée au cinéma israélien dans ce festival , il n’est peut être pas possible de boycotter toutes les manifestation ou israel serait représentée ( yanis koucim et la journaliste tentent de justifier la participation Algérienne , en insistant sur l’impossibilité de le faire par exemple dans le festival de canne ) , mais il est possible et nécessaire de boycotter les manifestations qui cherchent par tout les moyens à promouvoir une image positive d’israel et servir de cadre pour que cet état d’apartheid puisse servir au monde sa propagande savamment dosée, le placement de films critiques par rapport à israel réalisés par des israéliens fait d’ailleurs partie de cette stratégie de blanchiment du crime , les israéliens sont connus pour être à l’aise dans le statut de criminels -pleurnicheurs , ils savent tirer et pleurer en même temps .
6- En interpellant Monsieur le ministre notre objectif n’est pas de censurer des créateurs comme nous accuse de le faire cette journaliste avec une légèreté déconcertante, mais d’empêcher que des cinéastes se présentent comme des représentants du cinéma Algérien dans un festival contestable dans ses orientations et finalités . Les autorités officielles sont responsables de la représentation de notre pays et ont le droit et le devoir de se prononcer par rapport à cette participation et c’est ce qui justifie notre appel.

7-l’appel au boycott de ce festival , n’est pas contradictoire avec le boycott nécessaires d’autre produits qui envahissent à notre insu notre pays.

Enfin , Je suis outré de voir un journal comme le soir d’Algérie plaider en faveur d’attitudes égocentriques de nos homme de culture , qui expriment on ne peut mieux un refus de solidarité en faveur de nos frère palestiniens. Participer à ce festival est une carte blanche donnée à israel pour mener sa propagande à son aise , nous n’avons fait que notre devoir en appelant au boycott de ce festival .
pour ceux qui n’ont pas lu l’article du soir

Partager

Plus d’histoires deLibye