Aller à…
RSS Feed

26 février 2021

GABON. Discours à la Nation: Le coup de force du président Ali Bongo Ondimba


GABON. Discours à la Nation: Le coup de force du président Ali Bongo Ondimba

 
 

Dans un message à la nation à l’occasion de la célébration de la 55e fête nationale du gabon, lundi, le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a annoncé qu’il cédait sa part d’héritage de son père Omar Bongo Ondimba à la jeunesse gabonaise. Ses frères et sœurs et lui ont aussi convenu de donner à l’Etat gabonais deux hôtels particuliers d’Omar Bongo en France.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a annoncé lundi soir lors d’un discours prononcé à l’occasion du 55e anniversaire de l’Indépendance les projets qu’il avait pour l’héritage de son père, l’ex-président Omar Bongo Ondimba, décédé en 2009.

Extrait:

« Mon unique préoccupation, je vous le réaffirme, demeure la recherche du bien-être des Gabonais.

Et comme je l’ai déjà dit, je ne serai heureux que lorsque les Gabonais le seront.

Aussi, face aux trop nombreuses difficultés, accentuées par une conjoncture économique difficile, j’ai décidé, avec le plein accord de mon épouse Sylvia BONGO ONDIMBA et de mes enfants, que ma part d’héritage sera partagée avec toute la jeunesse gabonaise, car, à mes yeux, tous les jeunes de ce pays sont héritiers d’Omar BONGO ONDIMBA.

Cela veut dire concrètement, que tous les revenus tirés de la part d’héritage qui me revient, seront versés à une fondation pour la jeunesse et l’éducation, car tout le monde sait, et je le redis, que cette jeunesse était sacrée aux yeux du Président Omar BONGO ONDIMBA, cet illustre Bantou.

J’annonce également, au nom des enfants d’Omar BONGO ONDIMBA, que nous avons décidé de céder à l’Etat, à titre gracieux, la propriété située à côté du Camp de Gaulle, dans le 1er arrondissement de Libreville.

Elle sera destinée à créer une université au profit la jeunesse gabonaise.

De même, nous avons décidé de céder à l’Etat gabonais, pour le franc symbolique, deux propriétés en France ayant appartenu à Omar BONGO ONDIMBA.

Il s’agit de deux hôtels particuliers, situés rue de la Baume dans le 8ème arrondissement pour l’un, et rue Edmond Valentin dans le 7ème arrondissement de Paris, pour l’autre.

Ces biens immobiliers, qui feront désormais partie du patrimoine de l’Etat gabonais, seront affectés à un usage diplomatique et culturel. »

C’est dit !

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,