Aller à…
RSS Feed

20 septembre 2021

Ali Zaoui, expert international en sécurité : «La Libye est devenue la base arrière d’El Quaida»


Ali Zaoui, expert international en sécurité : «La Libye est devenue la base arrière d’El Quaida»

Dimanche 18 Mai 2014

Les pays de la Ligue Arabe sont appelés à la tenue d’une session «urgente» pour débattre de la crise libyenne et trouver une solution à ce pays.

«Actuellement, nous assistons à la chute d’un Etat. Depuis les évènements ayants marqués la chute du régime d’El Kadhafi, les leaders libyens n’ont pas réussi à la reconstruction d’un nouvel état comme l’a espéré le peuple», a indiqué hier Ali Zaoui expert international en questions sécuritaires.

Selon lui, la Libye est devenue maintenant la base arrière des groupes terroriste et un centre de commandement pour El Quaïda. «C’est à partir de la Libye qu’El Quaïda dirige ses opérations militaires à travers le monde, notamment au Proche-Orient, les pays du Maghreb et le Sahel», a-t-il dit dans un entretien téléphonique qui nous a été accordé.

Aux yeux de notre interlocuteur, «une réunion urgente de la Ligue Arabe doit-être tenue dans les brefs délais afin de trouver une solution à ce pays qui menace toute la région, en particulier l’Algérie, la Tunisie et l’Egypte». Avant d’ajouter également que la solution doit être «arabe».

Concernant les retombées de la crise libyenne sur l’Algérie, Ali Zaoui estime que la vigilance est le seul moyen pour faire face à cette donne qui prévaut depuis plus de deux ans maintenant. «L’Algérie doit renforcer sa sécurité aux frontières Est, puisque c’est le seul moyen qui  lui reste. Sachant qu’actuellement la Libye n’a pas une armée officielle et qu’une éventuelle coopération avec eux n’existe pas», a-t-il dit.

Au passage, notre expert a salué la décision prise par l’Algérie de fermer son ambassade, en affirmant que des groupes armés ont préparé un plan pour kidnapper l’ambassadeur algérien à Tripoli. «L’ONG Algérie Vongard avait alerté les autorités depuis 3 semaines sur le plan de ses terroristes qui ont envisagé d’attaquer l’ambassade de Tripoli jeudi», a-t-il affirmé.

Il est à noter que l’Algérie a procédé à la fermeture «à titre préventif et urgent» de son ambassade et consulat général à Tripoli. «Suite à des informations certaines de l’existence d’une menace réelle et imminente ciblant nos diplomates et agents consulaires, il a été décidé, en coordination avec les autorités libyennes, de procéder à titre préventif et urgent, à la fermeture de notre ambassade et de notre consulat général à Tripoli», a précisé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Sur le terrain, au moins 24 personnes ont été tuées et 146 autres blessées vendredi à Benghazi, dans l’Est libyen, dans des affrontements entre un groupe armé loyal à un ex-général à la retraite et des milices islamistes.

Le Centre médical et l’hôpital al-Jala de Benghazi ont reçu 16 morts et 49 blessés et l’hôpital d’Al-Marj, à 100 km à l’Est de Benghazi, 4 morts et 70 blessés. Quant à l’hôpital d’Al-Abyar, à 70 km au Sud-Ouest de la ville, il a reçu 4 morts et 27 blessés.

Partager

Plus d’histoires deLibye