Aller à…
RSS Feed

5 août 2021

ALLO SARKOZY ! Libye (drame): le naufrage d’un bateau de migrants fait 200 morts


ALLO SARKOZY ! Libye (drame): le naufrage d’un bateau de migrants fait 200 morts

Ils nous disent de ne point pleurer le frère Guide Mouammar Kadhafi. Ils nous disent que ce fut le pire dictateur de tous les temps. Bientôt, ce sont eux qui vont pleurer à notre place car, le bouclier de l’Afrique et de l’Europe parti, tué comme un chien, chacun, dans son for intérieur, malgré la mauvaise foi abyssale des uns et des autres, le racisme aussi, sait aujourd’hui ce que représentait cet homme. Ils ont voulu transformer l’Afrique en vaste champs de ruines, mais, l’Europe ne pourra échapper. 

>>>Suivez-nous sur Facebook

Jusqu’à 200 réfugiés sont morts jeudi 27 août et des dizaines d’autres sont portés disparus au large de la Libye après le naufrage de leur embarcation, a indiqué un responsable des gardes-côtes libyens. Environ 400 personnes se trouvaient à bord du bateau.

Un grand nombre d’entre elles semblent avoir été prises au piège de la cale, selon un responsable des services de sécurité de Zouara, qui a requis l’anonymat. Il a ajouté que les gardes-côtes ont pu porter secours à environ 200 personnes, parmi lesquelles 147 ont été conduites à un centre de rétention pour migrants illégaux à Sabratha.

LIRE AUSSI: DÉMOCRATIE « KALACHNIKOV & TOMAHAWK ». Libye: 50 migrants retrouvés morts

Les réfugiés qui se trouvaient à bord venaient d’Afrique subsaharienne, du Pakistan, de Syrie, du Maroc et du Bangladesh, a déclaré le responsable des services de sécurité.

Zouara, proche de la frontière tunisienne, est l’un des principaux points de départ de migrants de Libye vers l’Italie. Le responsable, lié au gouvernement non reconnu internationalement et basé à Tripoli, a indiqué que les «gardes-côtes poursuivaient leurs opérations de secours qui s’intensifieront (vendredi) matin».

LIRE AUSSI: Libye – Nouvelle escroquerie: la démocratie d’exclusion (juillet 2011- août 2015)

Moyens de secours limités

«Nous travaillons avec des moyens très limités, la plupart des embarcations que nous utilisons sont des bateaux de pêche que nous empruntons à leurs propriétaires», a-t-il expliqué.

Sur les 1770 km de côtes libyennes, les départs de clandestins n’ont cessé de s’intensifier depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, qui a entraîné le chaos dans le pays. Minée par les violences, la Libye compte deux gouvernements rivaux, une situation qui facilite le travail des passeurs.

Le pays ne se situe qu’à un peu plus de 300 km de l’île italienne de Lampedusa que des centaines de migrants venus d’Afrique, de Syrie ou d’autres zones de conflit tentent chaque semaine d’atteindre.

Ils nous disent de ne point pleurer le frère Guide Mouammar Kadhafi. Ils nous disent que ce fut le pire dictateur de tous les temps. Bientôt, ce sont eux qui vont pleurer à notre place car, le bouclier de l’Afrique et de l’Europe parti, tué comme un chien, chacun, dans son for intérieur, malgré la mauvaise foi abyssale des uns et des autres, le racisme aussi, sait aujourd’hui ce que représentait cet homme. Ils ont voulu transformer l’Afrique en vaste champs de ruines, mais, l’Europe ne pourra échapper. 

>>>Suivez-nous sur Facebook

Jusqu’à 200 réfugiés sont morts jeudi 27 août et des dizaines d’autres sont portés disparus au large de la Libye après le naufrage de leur embarcation, a indiqué un responsable des gardes-côtes libyens. Environ 400 personnes se trouvaient à bord du bateau.

Un grand nombre d’entre elles semblent avoir été prises au piège de la cale, selon un responsable des services de sécurité de Zouara, qui a requis l’anonymat. Il a ajouté que les gardes-côtes ont pu porter secours à environ 200 personnes, parmi lesquelles 147 ont été conduites à un centre de rétention pour migrants illégaux à Sabratha.

LIRE AUSSI: DÉMOCRATIE « KALACHNIKOV & TOMAHAWK ». Libye: 50 migrants retrouvés morts

Les réfugiés qui se trouvaient à bord venaient d’Afrique subsaharienne, du Pakistan, de Syrie, du Maroc et du Bangladesh, a déclaré le responsable des services de sécurité.

Zouara, proche de la frontière tunisienne, est l’un des principaux points de départ de migrants de Libye vers l’Italie. Le responsable, lié au gouvernement non reconnu internationalement et basé à Tripoli, a indiqué que les «gardes-côtes poursuivaient leurs opérations de secours qui s’intensifieront (vendredi) matin».

LIRE AUSSI: Libye – Nouvelle escroquerie: la démocratie d’exclusion (juillet 2011- août 2015)

Moyens de secours limités

«Nous travaillons avec des moyens très limités, la plupart des embarcations que nous utilisons sont des bateaux de pêche que nous empruntons à leurs propriétaires», a-t-il expliqué.

Sur les 1770 km de côtes libyennes, les départs de clandestins n’ont cessé de s’intensifier depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, qui a entraîné le chaos dans le pays. Minée par les violences, la Libye compte deux gouvernements rivaux, une situation qui facilite le travail des passeurs.

Le pays ne se situe qu’à un peu plus de 300 km de l’île italienne de Lampedusa que des centaines de migrants venus d’Afrique, de Syrie ou d’autres zones de conflit tentent chaque semaine d’atteindre.

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Plus d’histoires deLibye