Aller à…
RSS Feed

9 mars 2021

Flux de réfugiés: le faux et archifaux syrien


 Friday, September 04, 2015

Flux de réfugiés: le faux et archifaux syrien

PAR LES PACIFISTES DE TUNIS

La question qui se pose est pourquoi, soudainement, ces vagues de réfugiés alors que la situation militaire locale n’a pas changé ? Bien sur, l’idée de Maria est bonne et correspond aussi à l’histoire de l’Amérique latine qui fut une terre d’immigration particulièrement syrienne et libanaise.

Cependant, il s’agit d’une manipulation jamais encore expérimentée (le Système en a beaucoup en réserve), pour faire dire: « Regardez, cette fois-ci, c’est vrai, le peuple syrien fuit la dictature », avec l’implicite « Nous allons, nous, Etats civilisés, nous concerter en vue d’une action commune pour intervenir ».

Il faut connaître les Syriens (*) pour deviner, à partir du spectacle donné chaque jour à la télévision, qu’on a visiblement offert quelques centaines ou milliers de dollars à chaque famille afin de jouer son rôle dans la ruade, de gare en gare d’Europe centrale, ver l’Ouest. Leur manière de parler, leur âge, le fait que ce sont quasiment des jeunes et des jeunes couples, est frappante. Les intéressés syriens interviewés par Russia Today (RT) Arabic, par exemple,  ne sont pas du tout convaincants. On devine la supercherie.

Ils nous font penser étrangement aux hordes de blogueurs recrutés pour la CIA sur pas mal de sujets afin de donner l’impression d’une Histoire réelle et bien humaine en train de se dérouler devant nos yeux. Il n’en est rien.

-S’agit-il aussi de coups bas entre Turcs et autres Européens ? Est-ce un hasard si RT diffuse actuellement une émission sur les Arméniens en 1915 avec une rediffusion, par la suite, d’un autre sur Auschwitz?

-Est-ce un hasard si RT qualifie la fantasia saoudienne au Yémen de Coalition Arabe alors qu’Al-Mayadeen, la dissidente d’Al-Jazeera, pro-iranienne, met un point d’honneur à la qualifier systématiquement de Coalition Saoudienne?

Charlie était déjà une opération dirigée contre l’immigration légalement installée en France afin de faire taire ses ardeurs trop visibles sur certains dossiers (comme la Palestine).

Nous serions donc bien donc dans l’après (plan) Charlie.

(*) Par exemple, à Damas, il y avait avant la guerre, toujours des files d’attente de plusieurs dizaines de mètres dans la rue devant les ambassades oxydantales (demandes d' »obtention un visa »). La plus longue était celle à l’extérieur de l’Ambassade des USA.

La guerre, c’est triste à dire, n’est qu’un prétexte pour aller ramasser des dollars à l’étranger. 

Par Les Pacifistes de Tunis (pas incrédules)

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,