Aller à…
RSS Feed

28 septembre 2021

TURQUIE. Guerre totale: Le Parti des travailleurs du Kurdistan tue (encore) dix policiers


TURQUIE. Guerre totale: Le Parti des travailleurs du Kurdistan tue (encore) dix policiers

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a mis les bouchées double pour combattre le régime d’Ankara. Ses attaques sont pour l’instant ciblées. Qu’en sera-t-il demain avec des attentats aveugles ? Aujourd’hui, un engin explosif a explosé au passage du véhicule de la police alors qu’il circulait dans la région d’Aralik.

>> SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

Au moins dix policiers ont été tués mardi lors d’une attaque à l’explosif attribuée aux rebelles du PKK, ont indiqué des sources officielles. Leur bus a été visé dans la province d’Igdir, dans l’est de la Turquie.

Un engin explosif a explosé au passage du véhicule de la police alors qu’il circulait dans la région d’Aralik, aux confins des frontières de la Turquie avec l’Azerbaïdjan, l’Arménie et l’Iran, ont souligné des sources des services de sécurité. Trois policiers ont également été blessés lors de cette embuscade, ont-elles également ajouté.

Représailles

L’aviation turque a mené en représailles de nombreuses frappes aériennes contre les principales bases du PKK dans le nord de l’Irak, selon l’agence de presse gouvernementale Anatolie.

L’aviation turque a mené dans la nuit de lundi à mardi une opération d’envergure contre les principales bases des rebelles kurdes turcs du PKK dans le nord de l’Irak, a annoncé l’agence Anatolie. Cette mesure a été lancée en riposte à une attaque qui a tué 16 soldats.

Plus de 50 chasseurs turcs ont massivement bombardé pendant six heures 20 cibles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), tuant «entre 35 et 40 terroristes», a dit l’agence. Les bases de Qandil, Hakurk, Zap, Metina, Gare et de Basyan ont été massivement pilonnées, rapporte-t-elle.

Parmi les cibles visées également par les jets turcs figurait «un groupe de 20 à 25 terroristes qui fuyaient la Turquie et se repliaient vers leurs bases», selon l’agence.

Attaque meurtrière

Cette opération est intervenue après une attaque meurtrière qui a coûté la vie dimanche à 16 militaires à Daglica, dans l’extrême sud-est de la Turquie, à la frontière irakienne. Le gouvernement turc avait promis lundi d’éradiquer le PKK au lendemain de cette attaque, la plus meurtrière menée depuis des années contre les forces armées.

L’attaque conduite par le PKK à Daglica est la plus sanglante depuis la reprise des affrontements entre l’armée et le PKK fin juillet, qui ont fait voler en éclats les discussions de paix engagées à l’automne 2012 pour mettre un terme à un conflit qui a fait en une trentaine d’années quelque 40’000 tués.

Partager

Plus d’histoires deLibye