Aller à…
RSS Feed

15 octobre 2021

Le désespoir des migrants bloqués à la frontière hongroise


S’il est évident qu’il faut aider des gens qui fuient la guerre, il faudrait surtout leur donner les moyens de rentrer chez eux et d’y vivre correctement. Cela pourrait consister à entrainer et armer ceux qui, parmi eux, seraient volontaires pour aller liquider une bonne fois pour toute les quelques milliers d’islamistes qui sèment la terreur en Syrie. Il faudrait aussi, bien sûr, que certains pays limitrophes de la Syrie, avec les USA et leurs alliés se mettent réellement à neutraliser l’Etat islamiste au lieu de se limiter à de l’agitation dans les media. Certains de ces pays ne se cachent pas de lutter contre les ennemis de l’Etat islamique, par exemple l’armée turque contre les Kurdes. Tous apportent aussi un soutien, au moins indirecte, en participant ou laissant faire les trafics dont profite l’Etat islamique : par exemple, trafics de pétrole et d’œuvres d’art contre trafic d’armes, trafic d’être humains, dont les réfugiés sont une composante, … Mais beaucoup de nos dirigeants hésitent à faire cesser ce drame car cela profite aussi au crime organisé, donc aux grandes banques d’affaire qui blanchissent l’argent du crime, qui elles mêmes peuvent financer les media et les partis politiques …

Partager

Plus d’histoires deLibye